Drifter 17 : Les essais du trimaran  ‘Gypsy Wind’ de Mark Gumprecht

Drifter 17 : Les essais du trimaran  ‘Gypsy Wind’ de Mark Gumprecht

Après 9 mois de gestation, le trimaran de Mark Gumprecht a été mis à l’eau mercredi 24 août…
(traduction des textes de Mark par Eric17)

 

Première navigation en rivière

J’ai lancé et navigué sur Gypsy Wind pour la première fois !
Ce fut une belle journée, et c’était génial de sortir sur l’eau à nouveau.

Le bateau semble naviguer très bien, mais j’ai eu un petit problème avec le gouvernail, et ne pouvais pas rester dehors très longtemps, donc il reste encore beaucoup à apprendre.

J’ai passé la nuit ancré dans la rivière, et c’était assez confortable dans la cabine. Le bateau a été à plusieurs reprises dans de fortes rafales. Je suis très impatient de faire un nouvel essai, pour mieux juger de ses performances, et trouver les bons réglages !

J’ai essayé de garder autant de flottabilité à l’arrière que possible, avec le cockpit arrière. Sans personne à bord, la poupe flotte haut sur l’eau, ce qui est ce que je voulais. Mais il semble être juste dans ses lignes avec moi à bord.
J’espérais qu’il serait un peu plus haut sur l’eau, et j’ajouterais quelques pouces de profondeur en plus à la coque principale si je devais le refaire. Vous pensez toujours à des petits changements à faire…

Ce qui confirme tout à fait mes spéculations sur le Scarab 16 et son évolution le Petit Poucet17 : plutôt que d’élargir l’arrière de la coque centrale (comme me le suggère JMarc, qui n’apprécie pas que je qualifie les Astus de « fat ass »), je préfèrerais mettre un peu plus de rond de quille sur l’arrière, un peu à la mode « Sardine Run« .


Première sortie en mer

4 septembre 2011

J’ai eu quelques grands moments de voile hier, et vraiment appris beaucoup plus sur le bateau.
Je suis sorti en mer pour la première fois, avec un vent stable, et je suis vraiment satisfait de la façon dont il se comporte.
L’océan était assez lisse, avec quelques petites vagues, et c’était très confortable.

Le bateau semble très sec : le pont débordant à l’avant aide vraiment. Il vire sans effort, même avec la grand-voile seule, ce qui est agréable, parce que c’est un moyen facile de réduire la voilure dans des conditions venteuses, juste en roulant le foc.

Les trampolines sont parfaits. J’ai utilisé du filet polyester de chez « Challenge Sailcloth », avec une ralingue 5 /16″ (8mm). J’ai utilisé du rail d’auvent en aluminium sur la cabine et les flotteurs, et les extrémités sont lacées sur les bras. Il faut à peu près 10 minutes pour les installer, et peut-être 5 minutes pour démonter.
Avec le mode de pliage du bateau, on ne peut pas laisser les filets, et je n’ai pas vraiment envie de les laisser montés pendant le remorquage. 

J’utilise un moteur électrique de trolling, qui me plait vraiment: beaucoup plus maniable qu’un petit hors-bord, et incroyablement silencieux. Un moteur 45 à 50 lb de poussée, avec un arbre de 36″ (92cm) est parfait. Je vais installer une paire de panneaux solaires pour maintenir la batterie chargée.

Le mât fonctionne parfaitement, et est resté complètement rectiligne dans toutes les conditions. Le bras de commande de rotation fonctionne parfaitement, une fois réglé, je n’y ai jamais touché. Le mât suit simplement la voile quand vous virez ou empannez, et au portant, il tourne à près de 90 degrés.

Je pense que la construction en bois convient très bien pour un mât de cette taille, sans utiliser de carbone. Un avantage d’un mât de bois est la plus grande taille pour le même poids, ce qui ajoute vraiment à la rigidité du mât.
La large base pour le gréement réduit réellement les charges et la compression sur le mât.

J’ai utilisé pour les étais principaux du Vectran 3/16 (4,8 mm), qui va très bien, et est facile à épisser.
Le guignol est en câble inox 1/8″ (3mm) 1×19. Il est très important que les haubans du guignol ne s’étirent pas.

Je n’étais pas très chaud pour une voile qui ne reste pas attachée au mât quand on l’affale, mais ce n’est pas si mal. Je laisse le haut de la voile dans le mât, et je roule la voile sur elle-même, jusqu’à ce que je puisse la ferler sur la bôme.

Remorque inclinable « maison »

La configuration de ma remorque fonctionne vraiment bien, et il est facile de lancer et de récupérer le bateau, même sur les sites sauvages que j’utilise.
J’ai fait un montage spécial à l’arrière de mon camion pour incliner la remorque en arrière, ce qui fait toute la différence.

Voici 2 photos de ce montage : je pose le crochet d’attelage sur la deuxième boule, et je treuille la remorque à la hauteur désirée.

Ces sites sauvages n’ont que très peu de pente, et si je mets le rouleau arrière de la remorque dans l’eau, je peux faire monter l’étrave dessus, et treuiller du bateau sur la remorque. Pas besoin de mettre la remorque entière dans l’eau pour lancer et récupérer le bateau.

Et pourquoi personne n’a pensé à ça avant ? le longeron vertical de l’élévateur est fixé de façon temporaire à la galerie de toit (qui a été construite pour transporter le précédent petit Drifter de Mark).. le tout en ‘bois d’arbre’ et chutes de CP.

Novembre 2011

Je suis à nouveau sorti naviguer il y a quelques semaines, avec un temps chaud et agréable, mais pas beaucoup de vent.
J’avais des vents locaux dans quelques zones, mais beaucoup de calmes, ce qui est dur avec ce genre de bateau.
J’ai vraiment vu que Gypsy Wind marche très bien dans le petit temps, et vire sans problème, même sous grand voile seule. Pas besoin de mettre le foc à contre.

Il commence à faire trop froid ici maintenant, donc je ne sortirai probablement plus jusqu’au printemps.

(effectivement, d’après les news, il a même déjà neigé sur toute la côte NE)

 

Navigations estivales sur Gypsy Wind

Dans le post du 28 fevrier de Small Triamarans, Mark Gumprecht raconte ses navigations de l’été 2012, sur la côte Est (Buzzard Bay, Ma., Cuttyhunk Island, et Wiscasset dans le Maine).

Gypsy Wind s’y révèle être un petit triamaran rapide, facile à mener, étonnament sec grâce au pont débordant, et très confortable pour la navigation en solitaire.

La Subaru de son épouse n’a pas eu de problèmes pour remorquer le bateau, par contre la consommation s’en est ressenti : avec 850 kg remorqués, une puissance un peu plus grande est bien plus confortable.

 

il y a même une petite vidéo.

Cet article a 0 commentaires

  1. Très réussi :

    Ce petit tri en contreplaqué est diablement joli… et le gréement avec le mât aile (également en CP) est superbe. Bravo au concepteur/constructeur good, I like

    Est-ce Mark sait combien pèse son bateau pret à naviguer ?

    1. Très réussi :

      @ Jmarc :

      C'est vrai qu'il est bigrement sympa, tout de meme, je prefererais aussi avec un arriere ouvert et plus large (pas a la flottaison mais au niveau du fond du cockpit). J'aimerais aussi des photos de l'interieur fin (he oui, nous les Bretons, on dort a l'interieur)

      1. eric17

        Très réussi :

        @ Thierry ‘Hache : photos demandées, sur le pont et à l’intérieur, mais ces gens là ne sont pas vraiment des cibles pour les paparazzi sheepish

        Même problème avec Kendrick, Fran Sneesby ne veut pas être photographiée, même sur Magic Scarab… Pourtant, l’échelle humaine me semble être un critère primordial pour savoir si un plan pourrait faire l’affaire.

        Bon, comme tu es là (question aussi pour Louis s’il passe par là, pour son Sc22) : le F22, comment il supporte le poids de son équipage ? Est-ce qu’il s’enfonce à l’arrière quand il y a du monde ? Logiquement, oui, mais : à quel point est-il sensible au positionnement de l’équipage ? (ça m’a l’air d’être le problème des Kendricks, en tout cas*)… Et comment est-ce que ça évolue avec la vitesse du bateau (cf les « gou-glous » de Jmarc & autres questions) ?

        OK, Martial, j’ai toujours pas commencé mon régime, mais bon, héhéhééé …

        *voir la réponse de Ray Kendrick sur la page « Megwyn » #32.

        1. Très réussi :

          @ Eric17 :

          Meme a 6 (4 adultes + 2 ados+ le matos de croisiere pour 3 semaines) on ne voit pas de difference, il est juste un peu plus enfoncé, mais pas sur l'arriere, sur l'ensemble. En fait le f22 surpporte tres bien la charge, c'est normal vu son volume. Pour la vitesse a 4 personnes, tu peut regarder la video du retour de corse

          1. eric17

            Très réussi :

            @ ThierryH :  Aaah, d’a-ccord … et en plus c’est une fusée…

            je vois d’ici Martial qui opine du chef, en répétant : « je te l’avais bien dit ! »

            Dommage qu’il ne veuille plus faire de tout petits tris (Farrier, pas Martial !) de la taille du 1er Trailertri ça aurait été impec. Mais c’est vrai aussi que le Tramp avait un arrière très large, assez proche des Astus & Virus actuels. Bon, le premier truc à voir, c’est la courbe des aires.

            Va y avoir des modifs à apporter à mon dernier p’tit dessin, je crains. Je le trouve assez joli, mon Sprat19, et j’ai mis pas mal de volume sur l’arrière (les sections sont à peu près les mêmes que sur le PP17, plutôt rondes à l’avant, mais assez carrées sur l’arrière), mais bon : quand j’aurai 3000 bateaux qui naviguent, je saurai mieux, c’est sur… 

             

            Et toi, JMarc, tu en es où de ton dernier ‘Jmarcpeople’ ? Ah ben voilà, justement ! Et avec mise en page spéciale …

            Tiens, au fait : ça donnait quoi, comme équilibre longitudinal, le Sardine Run ?  

          2. Très réussi :

            @ Eric17 :

            Il me plait bien ton canot, le rouf un peu plus long vers l'avant pour loger 4 couchettes, un repliage type Farrier, et un arriere large, je serais assez tenté de le construire!

          3. eric17

            Très réussi :

            @ ThierryH : ah bon, le mien aussi  ?? large smilelarge smile

            le roof Gumprecht me plait assez, va falloir modifier ça (j’attends les photos de l’intérieur avec qq dedans… que c’est compliqué d’avoir ça : Kendrick, Gumprecht, même Yann Quenet avec son Bigornick, j’ai beau demander, j’ai jamais ce que je veux !!), mais 4 personnes, va falloir trouver soit des hobbits, soit des très amoureux (ou les 2).

            pour le pliage, bé euh j’ai que les plans Kendrick (pour ça que les bras sont droits, et pas courbes comme sur le PP17), mais ils me vont assez bien, et Louis dit que ça marche impec….

            l’arrière, ça serait le même genre que le PP17 (= évasé des hauts), pas compter sur moi pour faire des péniches, (même reprises sur des planches à voile océaniques..)

            le truc où je coince, c’est la dérive : j’ai fait des calculs, j’ai pompé sur le multi23 pour le gréement, mais j’ai un doute, là … et avec cette largeur là, je n’ose pas les mettre dans les flotteurs (pourtant, sur un tri, des dérives asymétriques me sembleraient préférables).

            J’ai aussi un truc à essayer sur la GV (encore une histoire d’ailerettes antivortex), mais vu comment mon salon est encombré en ce moment, je vois pas trop où je pourrais mettre même le plus petit tunnel aérodynamique …

          4. Très réussi :

            @ Eric17 : moi, j'aime beaucoup le rouf court !

            4 couchettes dans la cabine d'un tri de 19 pieds… c'est même pas la peine d'essayer (pourtant, y'a pas grand chose que je ne suis pas pret à essayer).

            Concernant l'équilibre longitudinal du Sardine Run, c'était satisfaisant. D'un autre côté, on était que 2 à bord et sans cockpit, c'est pas vraiment un bateau fait pour inviter les foules.

  2. eric17

    échelle humaine :

    je l’ai enfin, mon échelle humaine smile.

     Manquent encore les images avec huit des personnes à l’intérieur …

    du coup je me demande (juste pour « énerver » Stéphane) : grande ou petite cabine sur les PP17 & Sp19 ?? sarcastic wink

    1. stephane

      échelle humaine :

      @ Eric17 :

      ça fait plaisir de voir un concepteur/constructeur aux ordres d'Eric!!!

      En tous cas Mark Gumprecht, il fait du zel !!!

      il est beaucoup plus rapide que Ray Kendrick !!!

      AAAHHHH, ces architectes inconnus …

      1. eric17

        échelle humaine :

        @ Stephane : pas de bol, cette image là, il l’a envoyée à smalltrimarans.com (à qui je l’ai aussitôt piquée), pas z-à moi. Mais je confirme qu’il est très réactif, ce qui m’a surpris, puisqu’il avait peu de temps auparavant supprimé son site perso pour ne plus être em—-é par des gars qui voulaient savoir des trucs sur ses bateaux, genre « et pourquoi ceciii ? et pourquoi pas comme çaaa ?? ». Donc j’essaye de ne pas le gaver, … et je me venge sur toi sarcastic wink

        Quant à Kendrick, je suis pas sur d’être très apprécié ces temps-ci, après mes questions sur les « culs dans l’eau ». J’espère qu’il n’a pas repéré (et traduit) les commentaires de Martial, sinon je suis définitivement grillé ! Déja c’est pas le gars très communicatif au départ, j’ai l’impression, plutôt l’ermite au fond de sa plantation.

        Mais c’est vraiment intéressant de prendre contact et de discuter avec tous ces gars, et j’ai appris des trucs.

    2. échelle humaine :

      @ Eric17 : je ne sais pas si c’est le Mark qui n’est pas très grand mais on croirait qu’il est sur un tri de 20 pieds !

      Par contre, installé en pied de mât, on a l’impression que cela suffit à lui faire décoler la jupe. Tu peux nous obtenir une photo similaire avec Mark sur l’étrave ? 

      En plus d’un petit cul, il aurait pas un petit nez ce tri ?…

      1. eric17

        échelle humaine :

        @ Jmarc : faut que je retrouve ça dans les mails : 6 pied + qqch, donc 1.85 – 1,90 m je crois…

  3. eric17

    2ème série d’essais du Drifter17 :

    Et Mark a l'air très satisfait de son bateau. J'aime bien son "élévateur de timon", aussi ! (excellente alternative à une remorque cassante).

    Mais surtout : les plans seront bientôt disponibles, au printemps sans doute : un joli petit bateau, plutôt pour constructeurs avertis je pense.

    Sans doute pas la réponse au projet 'T+U', ce bateau là est plus léger, et pour équipage moins pléthorique (sinon "weigth watchers"), et ça m'étonnerait qu'il soit produit en série… Avec un peu plus de rond de quille comme semble le vouloir Mark, il devrait pourtant supporter davantage de charge, et en même temps affronter plus facilement un clapot formé.

    Je me demandais : avec toute cette (sur)charge prévue par JMarc, les efforts sur les bras et le gréement risquent d'augmenter de façon importante (est-ce que quelqu'un l'a calculé ?), et la question est donc : "ça va tenir, tout ça ??"

  4. eric17

    ‘avis sur’ Drifter 17 :

    j’ai mis dans cette page un « avis sur » le Drifter 17, et j’aimerais bien avoir ceux des spécialiss locaux

    (sur le bateau, pas spécialement sur mon avis)

Laisser un commentaire

Fermer le menu