Histoire de micro-yachts

Histoire de micro-yachts

Pratiquement toutes les grandes premières maritimes en solitaire ont été réalisées à bord de voiliers minuscules … Mais qui se souvient encore d’eux aujourd’hui ?

La première traversée de l’Atlantique en solitaire a été faite à bord d’un voilier de 6 m qui s’appelait « Centenial ».
Quelques années plus tard, en 1881, ce sera le « Great western » de 4,80 m.

En 1882, c’est l’Américain Bernard Gilboy qui atteint les rivages de l’Australie, à bord de son « Pacific » de 5,50 m, après pratiquement 6 mois de mer.

La première course transatlantique ? Dans les années 1890, S. Laylor contre W. Andrew, sur des bateaux de 4,60 m. Le vainqueur mettra 45 jours.
Ce sera ensuite le tour de « Sapolio » : 4,39 m.

Qui se souvient de I. C. Sparks, qui, à bord de son « Dauntless » de 4,90 m, traversera pratiquement tout le Pacifique en 1924 ?
Encore le Pacifique, avec Fred Rebell à bord d' »Elain » de 5,70 m.

Qui connaît le joli yawl « Trekka » de 6,10 m qui fit le tour du monde entre 1952 et 1959 ?
Et Jean Lacombe qui est parti chercher fortune en Amérique avec son merveilleux « Hippocampe » de 5,50 m ?

Le premier en solo sur le Pacifique Nord sans escale ? C’est le jeune Japonais Kenichi Horie à bord de son « Mermaid » de 5,50 m.

En 1965, ce sera l’Américain Robert Manry et son « Tunkerbelle » de 4,15 m, des USA à l’Europe.

Qui a entendu parlé de mon ami Suédois Sven Lundin ? Dans les années 70, à bord de ses différents « Bris » de 6 m, il a sillonné l’Atlantique Nord et Sud, du Cap Horn à Terre Neuve.

Et l’Américain W. Chiles qui a fait les 3/4 du tour du monde à bord de son yawl de 5,50 m ?

Je pourrais continuer ma liste indéfiniment ou presque… Et encore , je ne parle pas des canots pneumatiques, planches à voile et autres kayaks…
Toutes ces embarcations « de plage » ont subi des tempêtes et autres cyclones. Certains ont disparu en mer… c’est vrai.
Mais combien de vrais « yachts » disparaissent chaque année ?

La longueur du bateau n’a rien à voir là-dedans, c’est le marin, bon ou mauvais, qui fera qu’une traversée sera réussie ou pas, mais en aucun cas la grandeur du voilier…

Moi, ce que j’aime par dessus tout, ce sont ces minuscules voiliers qui sont pensés et construits spécialement pour traverser les océans.
Berk… Tout ça pour être dans le livre des records ?
Je pense que tous ces marins doivent avoir une autre motivation pour passer de longues semaines dans des conditions de navigation très difficiles !…

Historique des grandes traversées

1964 et 1973, See Egg

Longueur: 3.60m
Nom du skipper: John Riding
Nationalité: Anglais
Projet: Transatlantique de Plymouth(GB) à Niewport(USA) en 127 jours de mer, après plusieurs escales.
Tentative de tour du monde. Disparaît en mer entre la Nouvelle-Zélande et l’Australie.

1966, Nonoalca

Longueur: 3.60m
Nom du skipper: Bill Verity
Nationalité: Irlandais
Projet: Transatlantique de la Floride à Fenit en Irlande en 65 jours de mer.

1968, Little One

Longueur: 3.35m
Nom du skipper: William Willis
Nationalité: Américain
Projet : Transatlantique des USA à l’Angleterre à l’âge de 77 ans. Bateau retrouvé vide, à la dérive au milieu de l’océan.

1968, April Fool

Longueur: 1.84m
Nom du skipper: Hugo Vihlen
Nationalité: Américain
Projet: Transatlantique du Maroc à la Floride en 85 jours.

1979, Wun Betta

Longueur: 1.77m
Nom du skipper: ?
Nationalité: Anglais
Projet: Transatlantique. Abandon.

1979 et 1981, Yankee Girl

Longueur: 3.05m
Nom du skipper: Gerry Spies
Nationalité: Américain
Projet: Transatlantique des USA à l’Angleterre en 54 jours. Traversée du Pacifique des USA à l’Australie en 150 jours de navigation après plusieurs escales.

1982/1983, Gilspur

Longueur:2.70m puis 2.50m
Nom du skipper: Tom Mc Lean
Nationalité: Anglais
Projet: Transatlantique de Terre Neuve à l’Angleterre. L’année suivante, il coupa 20 cm de son bateau (!), repartit de Terre Neuve pour arriver au Portugal après 62 jours de mer sous gréement de fortune.

1982/1984, Wind’s Will

Longueur: 2.75m
Nom du skipper: Billy Dunlop
Nationalité: Américain
Projet: Transatlantique des USA à l’Angleterre en 78 jours. Disparaît en mer du coté de l’Australie lors d’une tentative de tour du monde.

1983, God’s Tear

Longueur: 2.47m
Nom du skipper: Wayne Dickinson
Nationalité: Américain
Projet: Transatlantique des USA et l’Angleterre. S’échoue sur les côtes des îles d’Arans après 140 jours de mer…(Certainement le plus joli des « microyachts » )

1983 et 1985, Toniky Nou

Longueur: 1.79m
Nom du skipper: Eric Peters
Nationalité: Anglais
Projet: Transatlantique de Las Palmas au large de la Désirade en 47 jours de mer. Traversée du Pacifique au départ du Chili à destination de l’Indonésie ou de l’Australie suivant les vents… (N’est jamais parti).

1983, Anglo biG C

Longueur: 2m
Nom du skipper: Tom Mc Nelly
Nationalité: Anglais
Projet: Transatlantique de Terre Neuve à l’Angleterre. Abandon après 7 semaines de mer.

1984, Happy 2

Longueur: 2.72m
Nom du skipper: Howard Smith
Nationalité: Canadien
Projet: Rejoindre le Canada au départ de Nouvelle Calédonie. Jamais eu aucune nouvelle…

1984 et 1987, Acrohc Australis

Longueur: 3.65m
Nom du skipper: Sergio Testa
Nationalité: Australien
Projet: Tour du monde par les alizés.

1988, G’Day 88

Longueur: 2.44m
Nom du skipper: Ashley Coulston
Nationalité: Australien
Projet: Traversée de la mer de Tasmanie entre l’Australie et la Nouvelle Zélande. Abandon de son bateau en mer, qui sera récupéré plusieurs mois plus tard sur les côtes Néo-zélandaises. Fera une autre tentative vers l’Australie en 65 jours de mer.

1989, Mermaid

Longueur: 3m
Nom du skipper: Kénichi Horie
Nationalité: Japonais
Projet: Transpacifique des USA vers le Japon.

1992, Father’s Day

Longueur: 1.64m
Nom du Skipper: Hugo Vihlen
Nationalité: Américain
Projet: Transatlantique de Terre Neuve à l’Angleterre en 105 jours de mer.

1993, Verra Hugh

Longueur: 1.66m
Nom du skipper: Tom Mc Nelly
Nationalité: Anglais
Projet: Transatlantique du Portugal à la Floride avec escales à Madere, îles Canaries et Puerto Rico en 134 jours.

1998, Verra Hugh 2

Longueur: 1.20m
Nom du skipper: Tom Mc Nelly
Nationalité: Anglais
Projet: Transatlantique de Gibraltar à New York. Abandon aux îles Canaries. J’ai passé plusieurs jours avec lui à réparer son bateau abîmé dans les filets des pêcheurs Marocains. Malheureusement, pour des raisons financières, son bateau finira à l’abandon dans le port de Puerto Mogan.

1999/2003, Saïd

Longueur: 3.70m
Nom du skipper: Evgeni Gvozdez
Nationalité: Russe
Projet : Formidable tour du monde via le détroit De Magellan au départ de la mer Caspienne.

2002, Super Dinghy

Longueur: 2.75m
Nom du skipper: Darrel C.
Nationalité: Américain
Projet: Tour du monde par les alizés. (N’est jamais parti)

2006, See Biscuit

Longueur: 2.40m
Nom du skipper: Harley Harlson
Nationalité: Américain
Projet: Le tour du monde en solitaire par les trois caps et sans escales… Durée prévue? 400 jours de mer…( N’est jamais parti)

2008, Stern

Longueur: 1.72m
Nom du skipper: Franck Andréotta
Nationalité: Français
Projet: Transatlantique de Ténériffe à la Guadeloupe en 48 jours de mer.

De Gilles Ferreira, juillet 2008

Cet article a 8 commentaires

  1. J »adore cette page, ces hommes solitaires et surprenant sur des jouets pour le grand large et pour y chercher leur vérité.

    La mer est sans routes, la mer est sans explications. Alessandro Baricco

  2. Drascombe Merci pour se superbe article, l »Américain W. Chiles naviguait sur un Drascombe Lugger canot non ponté et bien sur un cockpit non auto-videur ! Cela laisse rêveur.
    Les motivations de Chiles étaient principalement pouvoir partir avec un voilier qu’il avait les moyens de s’offrir ; belle leçon !

  3. Appel aux lecteursMerci pour ce tour d »horizon qui laisse rêveur.
    Dans la catégorie « gros bateaux »,(relativement, bien sûr) je cherche le nom d »un jeune Espagnol qui a fait, dans les années 70, un tour du monde discret sur un sloop de 6 mètres environ ; il en a ramené un très beau récit, très poétique, pas du tout genre « carnet de bord ». Il a publié ce récit dans la célèbre collection Arthaud. Je l »avais acheté, je l »ai prêté, il a disparu, et je ne sais même plus son titre. Quelqu »un en a entendu parler ?

  4. acrohc australis serge testa a écris le récit de son tour du monde dans un livre intitulé « 3.60m autour du monde » édité chez « pages marines, édition du plaisancier, loisirs nautiques »
    merci à tous ces vrais marins plaisanciers qui nous font rêver et nous font oublier un moment la voile du spectacle et du business

  5. navigateur espagnol il s » agit de Julio VILLAR qui a fait son voyage sur un Super Mistral construit par les chantiers Amel, le livre s » appele  » Un million d » étoiles » mais on peut le retrouver dans certaines des pages du livre  » trois océans pour nous trois » écrit par yves et élisabeth Jonville ( page 121 à gauche on le voit sur son bateau – photo agrandie et en bonne place sur mon petit sangria ) il vivrait à Barcelone ( si le poids des ans l » a laissé suivre sa route plus longtemps qu » yves jonville )
    pour W Chiles je garde avec précautions les articles concernant son voyage avec le beau drascombe lugger
    voici donc, tout comme serge testa, des  » hommes »
    qui me rassurent car les vrais amoureux de mer et de voile existent encore.
    Même si les gros nouveaux riches, les m » as tu vu, voileux du dimanche ( comme moi… ) qui ne sortent pour une paire d » heures en mer qui si leur x pieds est sur équipé , sont les plus visibles, ils ne parviendront jamais à nous faire oublier que la taille modeste et le  » manque  » de moyens
    n » empéchent pas de naviguer celui qui le souhaite .
    Quant aux panneaux publicitaires ambulants je préfère les ignorer…où es tu jean lacombe et ton golif pour une transat, jester… tinkerbelle…et tout les autres?
    Merci donc d » avoir mis un petit peux tout ces gens là en  » lumière  »

  6. Alberto TorrobaSalut Gilles et bravo pour cette liste ! Tu as oublie le gaucho argentin Alberto Torroba et sa pirogue primitive (le pont : une simple bache) de 14 pieds « Ave Marina » qui, parti de Panama, rallia Wallis et peut-etre les Philippines ou il construisit un cata de 8 m dont le « moteur » etait une installation a pedales a l avant du mat… Un de mes amis assista a son depart de Polynesie francaise : il cassa son mat dans le lagon, revint au port, coupa un arbuste faisant l affaire et repartit sourire aux levres !
    Nota : William Willis (Little One) a relate un grand voyage a bord d un radeau, editionsSpirale pour enfants a la fin des annees 50…

  7. Ahodori

    Excellant l'article, je me souviens  d'un jeune Japonais qui avait touché la côte argentine dans les années 70, faisant le tour du monde via le cap Horn, sont petit voilier s'appelé Ahodori, (fol oiseau) en contreplaqué, fait maison, pas plus de quatre mts, je ne connais pas la suite de son voyage. 

    à plus

  8. Bonjour
    J’envisage de traverser l’atlantique du Portugal aux Antilles Française en décembre 2019 sur mon nouveau voilier de 3,05 mètres!
    La construction est terminée, reste à faire des essais en mer pour s’assurer de la faisabilité du projet.
    mon voilier! un plan de Paul FISHER un Micro 10
    Plus d’info sur mon site à l’adresse: http://micro10.monsite-orange.fr/

    >

Laisser un commentaire

Fermer le menu