Littorine… les premiers brouillons

Littorine… les premiers brouillons

This entry is part 1 of 2 in the series Littorine

Yann m’a envoyé des fichiers .skp (sketchup) de son P’tit Bigorneau (voir Little Bigornick : les plans !), et j’ai commencé à travailler sur les plans de ma Littorine à brion arrondi.

Dans la première version, Littorine reprendra la totalité des lignes du Lill’ Bigornick, sauf le brion.


Donc la première étape consiste à aplatir le fond, sur l’avant.
Au lieu de la sole courbe du Sharpie, se terminant au niveau de la flottaison à l’avant, je dessine, depuis le maître bau, un fer à repasser complètement plat et horizontal.

Les côtés de ce fer à repasser seront arrondis – le truc rose – pour donner une « jolie forme » ( ?? … ) au brion.

Ce brion (tout ce qui est en rose sur les schémas) est composé de 2 portions de cylindre (dont la directrice est un cercle parfait), disposées en V.
Les sections longitudinales (dont l’étrave) et transversales sont donc des ellipses.

Le tout est de choisir, suivant des critères surtout esthétiques, le diamètre du cercle, puis de déterminer les dimensions du plat triangulaire du fond sur l’avant, et ensuite les angles de coupe et calculer les sinus pour obtenir les rayons des ellipses (sauf que pour calculer la hauteur du triangle, j’ai besoin du grand rayon de l’ellipse, et que ça faisait 20 ans que j’avais pas fait de trigo, mais bon ..).


A la demande générale (hors commentaires ici, aque c’est pas violent), voici le calcul à réaliser, pour choisir le rayon de courbure du brion:

Le segment « B », c’est le 1/2 maitre bau du bateau, plus exactement la 1/2 largeur max de la sole. C’est donc une donnée fixe, et la partie rose à ce niveau là sera en partie coupée par la muraille, comme on le voit sur un des schémas ci-dessous (la vue du dessus, au milieu).


On a donc besoin du plus grand rayon de courbure possible, pour pas que le CP ne casse, mais trop grand, ça va pas être zoli, (trop petit non plus, comme sur ma maquette, trop « boxy ») et en plus ça va augmenter l’angle d’entrée d’eau, à l’étrave.

 

Donc voici les brouillons, d’après lesquels j’ai défini mes calculs.
D’après les premiers essais, les points d’intersection entre les ellipses et les sections de muraille (définis sur les plans de Yann) ne seront pas aussi précis que je l’espérais, donc le tracé du bouchain risque d’être un peu approximatif, au moins sur l’avant (la ligne du bouchain et les rayons des ellipses sont complètement pifométrés sur ces schémas).


Mais je pense quand même que ça ressemblera pas mal à ça. Il faudra pourtant arriver à quelque chose de plus précis pour définir la structure et calculer les principaux indices

Euh … « si y’en a des » qui n’ont pas compris, vous avez le droit de demander des explications … Moi, après des années d’intérêt pour le sujet et 3 mois de maquettes et de croquis, ça me semble évident, mais je conçois que ça ne le soit pas pour tout le monde…

Vendredi 13 avril : le poisson est sorti avec retard, et il est pas beau :'(

Après un nombre incalculable de mails persos entre Yann et moi, je suis arrivé à une conclusion :

Il faudrait, pour que le cylindre et la muraille se rejoignent sans marche d’escalier sur l’avant, que l’angle alpha soit égal à l’angle à l’étrave.

Comme ça varie un peu entre le haut et le bas (les traits bleu foncé sur la vue en plan), j’ai pris une valeur moyenne de 37,6°, soit sinus alpha = 0.61. Donc je reporte ça, et ça me donne les dimensions de r et R1 : ben c’est énoooorme r = 0.67 m !!!

Là c’est sur, le CP ne risque pas de péter! Et avec ce plan là, il n’y a aucune double courbure, le fond se continue dans le cylindre des côtés du brion, et rejoint la muraille suivant la ligne pifométrée sur ce dessin.

En plan, c’est pas la cata, mais vu de profil c’est franchement pas beau du tout du tout, cet énorme brion tout mou berk …..

 


On est très loin de ce que j’avais espéré obtenir (d’après le rendu 3D d’une création Bolger, voir page précédente): les lois de la géométries sont très chiantes contraignantes, parfois ….

Je vais voir ce que ça donne avec une rupture de courbe jusqu’à l’étrave, ou même en rognant un peu le cylindre pour avoir un profil plus élégant.

Après tout c’est un bateau à bouchains vifs : même s’il y a un angle jusqu’à l’avant, ça tapera quand même moins qu’un « pur Sharpie fer à repasser« …

Ou alors opter, non plus pour un développement cylindrique de ce brion, mais pour un développement cônique : le rayon de courbure serait plus petit sur l’avant que sur l’arrière, et le brion plus pointu? mais là ça risque de craquer.sheepish

Ou encore : faire commencer le triangle plat bien en avant du maitre bau, pour raccourcir R1 et donc r ? C’est le cas sur les Swallowboats, mais dans leur cas le fond est en V.
Mais alors, le triangle en question ne sera plus horizontal, mais incliné suivant la tangente à la courbure d’origine du fond, au point choisi… ça me semble être la meilleure piste !

. . . . . . . . . . . .

Je pensais y être arrivé, et faut tout recommencer … En fait ça ressemble pas mal au Premise de Chris, mais sans l’harmonie des formes de son petit bateau.

L’Idée, (« Premise » en perfidalbionesque), c’était de trouver une méthode applicable à n’importe quel Sharpie, pour arrondir l’avant.
Dans les victimes prévues pour cette modif, il y avait bien sur le Paradox, et plein d’autres sharpies comme le NIS & le Sharpie 600, Goat Island , Babson Island, ou même Forest ‘n Stream, pour des plus petits, et why not les Lasses de Marennes : ben c’est pas gagné !! Du moins pas avec les bateau à étrave presque verticale et assez pleine. Si l’étrave est inclinée et très fine, ça devrait être plus facile.. En particulier avec un « triangle partiel ».

Pour ce brion, seuls – en dehors du Premise – les Swallowboats me plaisent vraiment , mais ils ont trop de bouchains à mon goût (ou un fond trop en V pour les Storm…).

Un avant style Storm 15, 17 (dans la version « plan B » à étrave verticale) ou Cardigan Bay Lugger me plairait pourtant bien : ça serait même parfait, ce qui est normal, puisque c’est de ces bateaux là que me viennent mes idées tordues (après une primo infection au Muscadet. J’avais aussi tenté de modifier le galbord du Doryplume, de la même façon. Sans succès). Le projet de Chris a juste provoqué une rechute… fatale …


je n’ai pas tout à fait laissé tomber le projet « Littorine A » : regardez le bel arrondi de ce brion (Cardigan) crush on

je craaaque …..

Il doit bien y avoir un moyen de mettre un arrière « carré » derrière cet avant courbé, quand même !! (et sans que ça ressemble à un croisement entre un parpaing et une babouche, comme mon 1er Littorine…)

Il reste quand même une question à laquelle j’aimerais trouver une réponse : « est il possible d’obtenir un résultat esthétiquement satisfaisant une une sole plate tortillée sur l’avant ? »

Tous les jolis bateaux appliquant ce principe de brion : Coresound, Hartley, Swallowboats, ont un fond en V, ce qui permet de mieux répartir la cambrure, en tout cas d’avoir une ligne élégante pour le bouchain inférieur.

Le fond plat oblige à faire une sole plus étroite au maître bau (les côtés de cette sole sont quasiment parallèles, au milieu), avec une muraille beaucoup plus haute à cet endroit. Le brion doit également être plus profond, pour maintenir une bonne courbe des aires.


Le grand triangle plat sur la sole, entre le maître bau et le début du brion, m’inquiète un peu aussi.
Avec un fond en V, le galbord montre un élégant développement conique entre le brion et le maître bau, ce qui donne des lignes bien plus fluides.

Autre chose à étudier : d’après ce plan, (trouvé sur le forum Swallowboats – une mine d’infos- , mais dont je ne connais pas l’auteur véritable : en tout cas, il a un bon logiciel..), le développement du brion est conique, pas du tout cylindrique comme dans ma version ultra-simplifiée. Et ça change pas mal de choses, en particulier sur l’arrondi du brion….

Chris Waite n’a pas posté de mise à jour depuis un moment, il est très occupé à finir son bateau pour le Beale Park Boat Show (8 juin 2012, c’est à dire 6 week-ends de boulot s’il n’a pas une commande express de son « amirauté personnelle », et on dit que la réalisation de la coque représente en moyenne 1/3 du temps total de construction).

(Si, news de Chris, voir sur la page précédente, « 1er mai »… sauf que la page est pleine à bloc, Il ne veut plus prendre de nouvelles images … il va falloir remettre tout ça en ordre, ça va pas être simple !)

J’attends donc de voir ce que cela va donner, sur l’eau, et avec échelle humaine. Jusqu’à maintenant, tous ses bateaux m’ont séduit…


en attendant, et malgré mes « bonnes résolutions », je n’ai pas pu m’empêcher de coller un arrière carré au Cardigan (tout en le réduisant à 4.30 m).

J’ai bien l’impression que le milieu du Cardigan, entre les 2 extrémités tortillées, c’est un Gros plat … Un gros plat incliné, auquel la coque fuselée donne un jolie limite courbe, mais un gros plat quand même.

OK, c’est pas trop clair sur le dessin, mais sinon je ne vois pas trop comment les « cones » se raccorderaient entre eux. Au mieux, c’est un développement cylindrique, dont les génératrices sont parallèles à la quille (légèrement bombé ? les rares photos des dessous du Cardigan ne « parlent » pas beaucoup ..).

Alors comment raccorder ça à la courbe de mon arrière de Sharpie ??

Il y en a, des Cardigan, dans le coin, que je puisse vérifier ça ??

De Eric17

Series NavigationLittorine 2… la suite >>

Laisser un commentaire

Fermer le menu