Le tri de Thierry

Le tri de Thierry

Voici le fruit de mes cogitations, j’attends des avis sur cet aménagement:

Un trimaran de 5.90m avec trois couchettes au même niveau, ce qui permet d’avoir un cockpit de 3 m, un poids inférieur à 250 Kg (pour naviguer sur un flotteur).

Le repliage se fera, bien sûr, comme sur les plans Farrier.
La largeur repliée sera inférieure à 2 mètres .

Cet article a 0 commentaires

  1. Les trois (ou l »étroit) couchettes…

     

    Un poids inférieur à 250 kg et 2m de large sur route, cela dépasse mes rêves les plus fou de légèreté et de compacité good, I like
     
    Qu'entends tu par "3 couchettes au même niveau" ? Tu veux dire que dans la cabine, on ferme l'espace entre les 2 banquettes et que cela constitue une grande couchette de 3 places ?
    1. Les trois (ou l »étroit) couchettes…

      @ Jmarc :En fait les 2 couchettes laterales sont le prolongement des banquettes de cockpit (la hauteur est donc limitée juste pour dormir. La couchette centrale permet de tenir assis. Les banquettes du cockpit font le redan sous lequel les flotteurs se rangent, c'est ça qui limite la largeur.

      1. eric17

        Les trois (ou l »étroit) couchettes…

        @ Thierryh : ça suppose une cabine très allongée, sur le même principe que celle de l »OB650 d »Olivier Blanc :

        Mais même comme ça (2,90mde long), il n »y aura pas beaucoup de place pour les pieds, je crains, et l »ancrage des  »bras Farrier » risque de prendre de la place. …

        Ou alors une cabine comme celle du Drifter 17 de Mark Gumprecht, mais ils faudra prolonger pas mal cette cabine vers l »avant pour avoir ton cockpit de 3m …


        .. ou une combinaison des 2 ?

        Il nous faut plus d »infos et d »images, Thierry !!! fais nous tourner cette image là, déjà !

      2. Les trois (ou l »étroit) couchettes…

        @ Thierryh : des couchettes au même niveau que les banquettes du cockpit, c'est le principe mis en place par Phil sur Winnie… d'ailleur, vu de profil, on retrouve un profil disons inhabituel.

         

        1. Les trois (ou l »étroit) couchettes…@ Jmarc :
          Un plumard kingsize de 1,60m de largeur, il a le p »tit Winnie , avec sommier à lattes, mis en place facilement, et rangé roulé en journée, et des éléments de matelas en bultex de 10cm d »épaisseur!
          Au moins aussi bien qu »à la maison…

          Sur ce, ayant navigué essentiellement seul ces derniers temps, je suis en train de lui cogiter une option couchage solo, utilisant un matelas
          autogonflant de 7,5cm…..

  2. Questions ergonomiques

    J »imagine que la cloison verticale du rouf sert de porque pour reprendre la compression du mat à cet endroit. J »y vois une difficulté pour entrer dans la cabine car ce type d »accès (lorsque la cloison n »est pas inclinée) n »est guère pratique lorsque la hauteur de la porte est inférieure à 1,20 m sheepish

    Pour arriver à un tel devis de poids, tu envisages des bordés et banquettes de cockpit en sandwich ?

    1. Questions ergonomiques

      @ Jmarc :La cloison est moins pratique , mais plus etanche (on est pas dans le sud ).

      L »ensemble sera bien sur en sandwich, et sans contremoule pour gagner en poids.


      1. eric17

        Questions ergonomiques

        @ Thierryh : c'est quoi la "roue de secours de Land Rover", à l'avant ?? Sinon mon hypothèse (Drifter17 jumboïsé, tiens : voir mise à jour du 04/11/11) ressemble pas mal, amusant …

        ma cabine est moins haute, et mes flotteurs font moins "torpille" que les tiens, aussi  : c'est la perspective qui les fait paraitre si longs ?

        Et le Chef va rouspéter, parce que, en plus d'avoir besoin d'un chausse-pied pour rentrer, il n'a pas d'endroit pour ranger tout son fourbi (les vanity cases des demoiselles, par ex, tu les met où, hein, tu les mets où ??)

  3. Hauteur flotteur

    Pourrais tu mettre une vue face / profil. Il me semble que les flotteurs sont bas par rapport à la coque centrale.

  4. Sous le capot

    Bien joué thierry !

    Peux tu nous filer quelques caracteristiques  notament les volumes des flotteurs et les surfaces de voile ?

    Je pense que les dimensions et poids des flotteurs pourraient te permettre d'envisager un systeme de bras à la weta : simple rapide et efficace (je ne mets que 5 minutes pour les monter).

    Je cogite sur  un type weta musclé, les escisses vont bientôt vous arriver !!

    xav

     

    1. Sous le capot

      @ xav : on attend avec impatience le fruit de tes cogitations, d'autant que la, on a un expert delfship !

    2. Sous le capot

      @ xav :Mon projet n »ayant pas fait d »emules, je m »en vais construire un autre type de bateau au printemps, les dessins sont presques finis:

      1. eric17

        Eeeh !

        @ Thierryh : tu ne nous as même pas donné les autres dessins ! On voulait en savoir plus avant d'approuver (ou de critiquer). Je vois que tu es parti à nouveau sur des flotteurs monomoule.

        Les "tris de 5m  à microniche" continuent à m'intéresser : Superwetaxav, TH500, stylOB500 ou PP17 !

        Par contre, pour le tricanoe, Stephane, un gars qui en a construit un en même temps que toi (en Bretagne aussi, mais côté sud), a trouvé ça TRES humide ! (dans les commentaires et surtout des mails perso).

        1. Eeeh !

          @ Eric17 :C »est vrai que j »ai un penchant pour les flotteurs monomoule, question de budget !

          Le tri de Xav promet par ses chiffres, c »est dommage qu »on peut pas mettre de commentaire.

          1. eric17

            1/4 de moule ?

            @ Thierryh :  Quel est l'intérêt (financier) du monomoule si tu construis en sandwich ? Ou alors tu fais seulement un "quart de moule" ? ça va faire beaucoup de collages et de joints ..

          2. eric17

            monomoule sandwich

            @ Thierryh : à propos de monomoule, je me demandais, en regardant d »une part le moule du Discovery 20 de Doug, et d »autre part les formes du F-32SR de Farrier (pas si différentes que ça pour les flotteurs, qui finissent aussi en « arc brisé » très fin et relevé), s »il ne serait pas possible de faire quelque chose : un moule unique, de la même forme, mais femelle et non plus mâle, des plaques de mousse PVC en vertical strips à la place des bandes de CP, strat° intérieure, découpage et assemblage ?

            En fait c »est juste du Cylinder mold amélioré, en creux et en sandwich, mon truc. En gros, c »est un mix de tout ça, le moule bombé étant le seul capable de donner une forme correcte , avec le sandwich : le contreplaqué, déja bombé, accepte d »être un peu « torturé » pour prendre une double courbure. Le sandwich, même stratifié d »un seul côté, est trop raide. Voir sur le même sujet cet autre article de K Hughes, malheureusement sans les images.

            La caractéristique du moule bombé de Chris White est de produire des coques où l »avant et l »arrière sont quasiment symétriques (puisqu »on inverse l »avant et l »arrière pour obtenir les moitiés babord/tribord : profil différent, mais sections identiques). Mais en travaillant plus ou moins vers le centre ou les extrémités, et en utilisant davantage le côté le plus bombé (ou creux pour un moule femelle) du moule, on doit quand même pouvoir faire un arrière plus large, avec des formes quasiment planantes, ou au moins bien arrondies. Faudrait que je fasse un schéma, ça serait plus clair, pour moi aussi : Doug, avec le moule sous les yeux, et après avoir découpé 4 demi-coques, dit que c »est possible. Mais c »est pas facle à expliquer !!

            On devrait pouvoir obtenir des lignes d »eau voisines de celles du W22 de Waters… enfin, presque, ça sera jamais aussi large à l »arrière, sauf en laissant un jour entre les 1/2 coques à l »arrière (en les écartant un peu), et en le comblant avec un plat : à voir… Derek Kelsall, par exemple, a passé pas mal de temps sur cette question de mise en forme : toute une vie d »architecte, en fait, en commençant avec des tubes PVC, puis de la mousse, des plaques infusées, etc etc !!

            Remarque : les Newicks ont un arrière très fin, et n »ont pas la réputation de se trainer. Il faut juste mieux centrer les poids (c »est aussi le cas du Discovery, avec son cockpit complètement au centre). Ou faire le bateau plus long, comme le Tremolino, qui est en fait un tout petit bateau, mais trèèès long. Zut, ça va plus rentrer dans le garage à Xavier, ni la coque, ni surtout le moule sad

            donc retour à un arrière large et porteur, style Asus, Weta ou Trek+U…

            Cette méthode ne permettrait de faire que des coques centrales étroites, sans tulipage ou redan à la Farrier. Une solution type Drifter 17 permettrait quand même d »avoir une cabine. Ou un bouchain concave comme les Kendricks ou l »OB650, mais là faudrait refaire un bâti – même très simplifié – pour soutenir et assembler le fond préfabriqué (rond) et les superstructures (plaques stratifiées à plat, d »un seul côté) de cette coque centrale : la barbe, autant tout faire suivant la méthode Farrier, alors !

Laisser un commentaire

Fermer le menu