Aller vite et autres délires

J’avais commencé cette discussion sur la page de l’aviateur 5.70 (le plus beau des bateaux du monde bien sur !!!) mais je me suis rendu compte (avec de l’aide ….) que ce n’était pas le bon endroit, donc je remets mon dernier post sur cette page pour pouvoir continuer la papote …. pour ceux que cela intéresse bien sur !!

Aller vite !!!!!!!!!!

Pour aller vite facilement, et avec le minimum de technique, je crois qu’il n’existe qu’une seule solution : le multicoque.
Personnellement, je n’ai jamais été très attiré, sauf une fois, après avoir navigué sur un Tricat 22, où il faut avouer que tirer des bords sous spi asymétrique à plus de 15 nœuds, cela met des frissons partout. (mais ça mouille aussi beaucoup !!!!!!)

Mais, malgré tout, je reste un aficionado des monocoques. Sans doute une question de parcours personnel, et aussi parce que les gros multicoques de croisière, genre Lagoon ou autres, me laissent de marbre ….

Le confort est une autre discussion, où tout est en nuance et personnel, là aussi.
Les normes actuelles :

  • eau sous pression chaude /froide
  • lumière partout dans la coque
  • simplification extrême des réglages au détriment de la bonne marche du bateau
  • gros moteur pour pouvoir marcher très vite au moteur
  • gros réfrigérateur
  • douche de cockpit et douche intérieure
  • etc……etc…..

sont, à mon humble avis, plus faites pour vendre du « gros cannot en plastoc », produit à la chaine, car ils promettent aux gens d’avoir le même confort que dans leur camping car ……(et la même facilité de manoeuvre !!!!!).

Quand on pense qu’il y a à peine plus de vingt ans, un bateau de 9m genre first 30 (le vrai, le Mauric !!!!!!) était vendu avec un moteur d’à peine 10/15 ch, et n’avait pas moins de 5 voiles d’avant, alors qu’un first 300 spirit est livré en série avec un moteur de 35/40 ch et juste un enrouleur (même pas d’étai larguable de série!!!!!), on mesure sans peine l’évolution du sens marin .

Mais, de grâce, restons juste. La mer est grande et il y a de la place pour tous (sauf ces pu….in de jet ski…). Donc, pas de snobisme mal placé .

Le rapport que nous entretenons tous à la mer est différent, et évolue à chaque époque de notre vie.
A 20 ans, traverser la manche à 4 dans un Muscadet, ou un Corsaire de 5m50, faisant de l’eau d’un peu partout, avec des voiles et un accastillage plus que succinct, était sans problème.
Le duvet trempé et les pâtes (ou le riz ), à même la cocotte (cette dernière, posée sur les genoux, nous séchait en même temps nos jeans trempés !!!). Tout cela était folklorique, et j’en garde des souvenirs merveilleux .

A plus de 40 ans, j’avoue qu’un vrai ciré en polartec ou autre, avec un duvet tenu au sec dans un bateau étanche, et un vrai réchaud deux feux sur cardan, eh bien j’apprécie (et beaucoup encore ).
Mais de là à vouloir le même confort qu’à la maison, non merci, je n’y tiens pas. J’ai besoin d’un contact avec cette eau salée et ce vent qui entourent nos bateaux ……

De plus, je trouve que trop de technologie nous coupe du monde qui nous entoure (voir par exemple les panneaux à instruments de ces même bateaux en plastoc cités précédemment. On dirait des cockpits de 747 ou d’Airbus ) et là encore de la mesure. Le GPS est une invention merveilleuse ; ceux d’entre vous qui comme moi ont cherché l’azimut d’un radio phare à la gonio, ou tenté de se faire l’entrée de Perros-Guirec avec un Decca qui décrochait tout le temps, ne me contrediront pas (enfin je crois ).

Alors faut-il avoir un ordi sur la table à carte avec toute la cartographie de l’hémisphère nord, et en plus les horaires de marées du port de Novosibirsk…? À chacun de voir.
Pour ma part, un GPS portable et de bonnes vieilles cartes papier (à jour et annotées au fur et à mesures des croisière comme de juste …) cela me suffit …..

Salutation marines à tous

Sylvain

Cet article a 0 commentaires

  1. être près de l »eau

    Bonjour Sylvain,

    En Bretagne à Port Haliguen avec le Tipota, un Virusplus de longue date, il m'arrive aussi de naviguer sur un ETAP 31 avec un ami, Michel et donc de comparer les deux types de navigation.  A part le fait que je n'ai pas les moyens de me payer un voilier, ni de l'entretenir avec tous les frais de port etc., je prends plus de plaisir sur le Tipota, qui fait vraiment corps avec les vagues, qu'à 2m de l'eau sur le voilier. En plus, traverser la baie de Quiberon ou visiter l'île de Houat (prochain projet Belle Isle en deux jours), toute proportion gardée, ressemble à une grande traversée.Par ailleurs sur le voilier, avec son pilot automatique, on devient un peu passif.  Mais j'avoue être friand de récits de navigation lointain et de rêver aussi de partir dans un bateau costeaud et confortable.  Ian M

     

  2. autre virus+Salut Tipota. J »ai aussi un virus+. Et tu as raison quel bonheur de
    glisser a 7/8 nds au ras de l »eau. Des sensations que je n »ai jamais eu sur
    le + gros monocoque que j »ai eu et qui faisait 8,5m (Southerly 28).
    Mais ce diable de Virus n »est pas autovideur et ça me pose problème quand je le
    laisse longtemps au corps mort ou en navigation par forte houle.
    Mais c »est un super rafiot. Bonnes navs.

  3. Aller vite oui mais avec quoi?

    Je m'rendais sur cette partie du site pour pousser un cri: AHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHH !

    (Ca y est c'est fait !) que j'avais amorcé dans la rubrique de l'Astus 20.2, m'insurgeant contre un collègue multicoquiste (j'ai un 20.1 !), lorsque je m'aperçus que Solent avait déjà poussé un cri presque analogue pour ce que j'appelle le "dénuement énergétique" (enfin c'est ce que j'ai plus ou moins cru lire entre ses lignes).

    Du coup 2 ou 3 (ou plus je sais pas c'qui viendra j'ai rien prévu…) réflexions brouillonnes, en vrac et à l'emporte-pièces…

    Y m'semble que qd je fais de la voile (mais comme je ne me crois ni unique, ni exceptionnel, j'aimerais partager ça avec d'autres…) je recherche une certaine (attention grand mot !) communion avec les éléments. Le bord de largue au couchant dans la brise ça ne s'achète pas (même si ça coûte du pognon de naviguer !), ce n'est pas côté en bourse, le vent étant un des derniers truc gratuit ça fait un putain de bien de s'exclure d'un monde de fric et de fausses contraintes qui m'assomme (comme la girouette que j'ai prise sur la tête une fois, mais je vous l'raconterai un autre jour !).

    Alors tous les gadgets qui ont été construits et qui sont vendus pour enrichir les marchands et les industriels (en vrac les girouettes électroniques, les ordinateurs de bord, les GPS j'en passe et des meilleurs suivant le programme de navigation) non seulement j'veux pas les payer mais j'même pas les avoir…Comme on disait chez moi (et ss doute chez pas mal d'autres): "on me les donnerait, j'en voudrais pas !"

    Tous ces machins c'est des "filtres à plaisir", des "sources d'emmerdements", des "tue-les-sens"… La course à l'armement c'est comme jouer à celui qui pisse le plus loin: ça sert à rien. Mes filles (15,12 et 9 ans) m'ont longtemps tanné le cuir pour que je mette une girouette en tête de mat… De flemmardise en oubli, j'ai réussi à ne jamais le faire…quel plaisir de relever le vent grâce à ses oreilles: quand on l'entend dans les 2 le nez te montre sa direction ! Après on m'dira que l'homme n'est pas un animal marin ! Qu'est-ce qui faut pas entendre comme conneries!

    Un gars que j'ai rencontré à Thonon sur le Léman cet été où on s'est régalé pendant 2 semaines m'a dit:" Si tu veux du confort achète un gos bateau à moteur mais si tu veux te faire plaisir il faut avoir un bateau comme le tien". J'ajouterai que si je veux du confort je reste chez moi et que  je fais de la voile pour me faire plaisir pas pour régler des problèmes électriques (ça aussi je le fais chez moi et ça me suffit bien !).

    De même quand t'es en Méditerranée tu te demandes pourquoi la plupart des gens ont acheté un voilier. On s'amuse souvent sur l'eau à se demander pourquoi les gens que l'on croise ou qui nous rattrape (le plus souvent malheureusement!) ne mette pas à la voile: on est sympas parce qu'on leur trouve toujours une bonne raison:"Ceux là ils sont au près (ça fait des siècles qu'on seprend la tête pour remonter le vent, les géements Marconi sont faits pour ça mais personne ne navigue plus au près), aujourd'hui y a trop de vent (c le vent notre moteur pourtant!), aujourd'hui y en a pas assez (s'ils ne naviguent pas à 5 noeuds sur leur gros lavabos géants de 15 tonnes à au mois 6 noeuds, vitesse qu'ils atteignent il est vrai aisément au moteur…,  y mettent p

    1. filtre à plaisir ?

      @ Bernard : un paradox des multicoques, c'est qu'il vont plus vite que les monocoques… mais tu t'en rend moins compte !

      Sur un petit monocoque léger, tu ressens souvent chaque variation de vitesse ou de vent par la gite qui évolue. c'est plus délicat à percevoir sur un trimaran.

      L'expérience que j'ai de l'utilisation du GPS pour connaitre sa vitesse, mais surtout ses variations de vitesse, montre qu'il n'agit pas comme "filtre à plaisir" mais comme "décupleur de plaisir". Par exemple, en t'indiquant les dixième de noeud que tu arrive à grapiller en négociant bien une petite vague.

      Lorsque j'ai traversé vers la Corse en Astus 20, on s'est retrouvé un moment avec un clapot de travers sous gennaker et un petit force 2. Par moment, j'arrivais à trouver un "passage" dans le clapot où le bateau restait parfaitement stable sur une "ligne de niveau". Nos sensations nous disaient que l'on était scotché puisque le bateau n'avait plus aucun mouvement parasite… et le GPS nous confirmait, au contraire, que l'on avait gagné 1 noeud de vitesse. A partir de ce moment, c'est devenu un vrai jeu de chercher à traquer ces "passages" et à chercher à conserver le plus longtemps possible ce noeud additionnel large smile

  4. J'avais pas fini, j'ai fait une fausse manip…Oups!

    Y mette donc pas à la voile.

    Ce discours que je ne dois pas être le seul à tenir n'est évidement relié par aucune presse (A part peut-être le Chasse-marée…) celle-ci ayant trop peur d'être snobée par les grands chantiers et de ne plus avoir assez d'invits pour le salon nautique…

    Bilan: Merci nautical, et…

    Réagissez SVP: j'aimerais savoir si je ne suis qu'un vieux c.. passéiste qui braie dans le désert ou si d'autres gens partagent mes convictions et mes dégoûts.

     

     

    1. @ Bernard :Avec un gros bateau on a le confort, avec un petit le plaisir:

      Avec un bateau moyen on peut avoir les 2 , un confort (relatif) et du plaisir a la voile. C'est pour ça que la majorité des participants aux regates et raids Trispeedcup on des bateaux entre 6 et 7m: ça permet une sortie d'un week end a 2 ou 3 semaines. Ils sont nombreux dans cette taille a vivre des vrais vacances sur l'eau (Marc et Sylvie en Grece, Nico et nous en famille en corse, David aussi…

      Quand au gps ,  je suis pas contre (ça peut eviter de passer son temps a la table a carte) et la vhf, ça permet de discuter avec les copains.

      1. @ thierry H : Quand tu vois les bateaux en Méditerranée, 6 ou 7 m c pas de la taille moyenne! C'est du minuscule! Celle-ci (la moyenne) doit être de 11 m ou un truc comme ça… A noter qu'elle est inversement proportionnelle au nombre de jours de sorties annuelles.

        Quant au GPS, sur un bateau tel que le mien (Astus 20.1), il me semble poser plus de problèmes  (d'alimentation électrique) qu'il n'en résoud… Avec ma carte, ma règle cras mon compas de relèvement qui fait aussi compas de route et mon tirant d'eau…je me prends pas bcp la tête sur la table à carte (j'en ai même pas!) et je suis in-dé-pen-dant (des satellites de l'armée américaine, des bornes électriques, d'une technologie fragile et relativement coûteuse…).

        Merci de m'avoir répondu.

        1. @ Bernard :en attendant les 11m quand on les double , ils ont pas l'air de trop rigoler.

          Et quand on les vois se faire secouer le soir a l'entrée des mouillage, nous on rigole !

          1. @ Thierry H : C clair!

    2. @ Bernard : moi je suis plutot du genre « essayons pour voir ». 

      Il y a des truc pas indispensables, voir contraignants, comme le moteur hors-bord ou le GPS et pour lesquels je trouvais plein d »excellentes raisons pour les refuser à bord… jusqu »au jour où j »ai essayé… et adopté large smile

      Et comble du gadgetisme, le GPS ne me sert que pour connaitre ma vitesse. Une carte IGN et un coup d »oeil sur la cote jamais bien loin me suffit pour me positionner wink

  5. je suis nouveau!

    Bonsoir!

    Je suis nouveau sur ce site, et déjà je me sent bien… moi je viens du mono mon dernier bateau était un Grand Surprise, très bon bateau, mais il faut du vent et un bon équipage pour aller vite sous spi! Après un raid cata en Turquie avec Hobie cat aventure, j'ai vendu mon bateau!

    Maintenant je veux faire de la rando nautique, et je cherche un bateau, et de si possible de l'aide pour organiser mes premières vancances en famille sur ce type de bateau.

     

    J'habite en Ht Savoie (près du lac Léman) et je pense aller naviguer en méditerranée cet été. Ce qui à vraiment ravivé cette envie, c'est l'article dans V&V de janvier avec le Tricat 25….

    Bonne soirée.

    Yann

    1. je suis nouveau!

      @ Tamata : Veinard de pouvoir naviguer sur le Léman qui est tout près!!!

      Bienvenue à toi!

    2. je suis nouveau!

      @ Tamata :Bienvenue parmis nous, t »es bien tombé, ce site regorge de cinglés qui passent leurs vacances sur de droles d »engins et preuve que ça leur plait, ils sont pret a recommencer tous les ans. Tu trouvera plein de recits de raids (souvent au soleil de la mediterranée il est vrai). Attention cependant a un point:

      Quand on essaye le multi on a du mal a faire marche arriere (pour ma part je n »y pense meme pas) !

       

  6. Merci pour vos réponses!

    J'ai déjà le virus rien qu'a regarder les images…. par contre je n'arrive pas à payer par carte banquaire l'inscription pour avoir accès  tout!

    Maintenant je cherche un bateau pour cet été et prépasrer mon programme. Y a t'il des rando organiser à plusieurs bateau? Nav, bivouac, apéro sur une plage le soir… oulala bon je rêve…

    Merci à vous

    yann

    1. @ Tamata :Pour les randos la trispeedcup organise un raid du 20 au 22 avril en Bretagne sud. Une partie d'entre nous (5 bateaux a ce jour) participera au' cotes d'armor tour' du 10 au 15 juillet.

      Pour les vacances en corse ou ailleurs il suffit de poster un message sur ce site, ou sur dayboat multicoques , a l'adresse suivante:

      http://fr.groups.yahoo.com/group/dboat-multicoque/

    2. @ Tamata : Moi non plus je n'arrive pas à payer. Pour paraphraser le petit scarabé de Kung-fu je dirais à l'adresse de Jean-Marc: "Maître, Que dois-je faire?"

      Même les liens ne me mènent à rien, si ce n'est à des messages d'erreurs… Peut-être un abonnement par la poste!!! Ce s'rait le comble!

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Fermer le menu