Automatisation plus poussée

Automatisation plus poussée

Voyant que la mise en place des newsletters, et du serveur d’envoi des mails, allait prendre plus de temps que prévu, j’ai mis en ligne de nouveaux articles dans les trucs et astuces.

J’en ai profité pour chronométrer de nouveau le temps nécessaire, maintenant que la procédure de récupération commence a être bien rodée.
Pour cela, j’ai traité un paquet de 8 articles.

La bonne nouvelle, c’est que le temps de traitement s’est nettement amélioré depuis les premiers articles récupérés, qui me prenaient une heure chacun. Dorénavant, une dizaine de minutes par article suffit.
En plus du rodage, l’aide de Phil qui se charge, en léger différé, de relire et corriger les textes des articles récupérés, me permet de gagner un temps précieux (et aussi en qualité de relecture.   🙂

La mauvaise nouvelle, c’est que 10 minutes par article… C’est encore trop long. Cela va nécessiter 6 mois de travail pour récupérer tous les articles intéressants de Nautical Trek !

Il faut donc trouver une solution plus efficace, sachant que les 10 minutes actuelles concernent, à 70%, des opérations manuelles répétitives, réalisées dans différents outils.
Je me dis que je dois pouvoir économiser ce temps, si je parviens à « construire un robot » capable de les réaliser à ma place… Me voilà donc parti à rechercher des solutions pour réaliser cet automate.

La solution technique est trouvée, et je suis en train de construire l’automatisme. C’est loin d’être simple, donc cela va sûrement prendre quelques jours à mettre au point.
Mais, si la solution fonctionne, il s’agira d’un très bon investissement, et le rythme des publications devrait nettement s’accroître les jours suivants.

Cet article a 2 commentaires

  1. Décidément, rien n’est simple en informatique…
    Le premier robot testé avait une jolie carrosserie, mais son moteur avait tendance à toussoter trop souvent.
    Après avoir bataillé quelques heures avec lui, j’ai tout mis à la poubelle et suis reparti chercher un autre robot.
    Le second robot sélectionné ne payait pas de mine, mais présentait l’intérêt d’être très simple à configurer.
    Malheureusement, il s’est avéré incapable de réaliser toutes les tâches voulues 🙁
    Il a donc fallu repasser quelques heures à rechercher et étudier d’autres robots, jusqu’à en trouver un qui semble tenir la route.
    Sa carrosserie est belle… et son moteur à l’air de tourner un peu près rond. Pour l’instant, il est capable de réaliser 30% du boulot. Reste encore pas mal d’heures à passer pour lui apprendre à faire le reste.
    La bonne nouvelle, c’est qu’il devrait être capable de réaliser 90% du boulot de récupération des articles, au lieu des 70% escomptés initialement. Cet investissement en temps devrait donc s’avéré payant au final 🙂

    >

  2. Rien de tel qu’un weekend pluvieux pour travailler sur l’ordinateur
    Après avoir bataillé durant des heures, le robot a fini par devenir un peu plus docile. Il vient même de récupérer son premier article 🙂
    Il reste encore un peu de travail avant qu’il ne soit capable de récupérer des articles par paquet, mais c’est déjà un bon début (j’ai cru un moment que je n’y arriverais jamais tellement j’allais d’anomalie en anomalie).

Laisser un commentaire

Fermer le menu