La construction de Rannvro Breizh, partie 2

La construction de Rannvro Breizh, partie 2

This entry is part 1 of 2 in the series Rannvro Breizh, un pico-croiseur de 4 mètres

12 octobre : fermé pour de bon

La partie centrale du pont a été ajustée, collée et vissée, le trou de descente et le hublot de pont percés, le cockpit est collé, prêt pour les bandes d’angles.

Il n’a pas l’air de faire très chaud dans le chantier : gênant pour les phases suivantes : bandes de stratification des joints du pont, puis stratification générale de l’extérieur (le dessus), avant retournement, stratification générale du dessous, et, à l’intérieur, reprise des joints du pont, ponçage et peinture. Pour ça il faut une température clémente, j’espère qu’ils ont un bon chauffage…

Pour le ponçage, l’aspirateur sur la ponceuse, c’est tip-top côté poussière, moins bien question bruit…

À l’intérieur : couchette babord, vue de l’avant, essais de la couchette (bon, là il est en position « banquet à la romaine de l’antiquité« , mais ça va être short pour toi, Thierry).

Le propriétaire a l’air satisfait, mais attentif. Ça doit être un moment important, faut dire …

Ahem .. how tall are you, Aurelio ?

Réponse : « Eric, I’m 180 cm tall and I stay very well inside… »

Il reste effectivement quelques cm, mais pas beaucoup ….

Mercredi 16 octobre

Stratifications des joints de pont terminées et poncées (tout en bibiais). C’est bon pour la stratification générale de l’extérieur (au moins le dessus, avant retournement).

Avec un petit coup de mastic et de ponçage avant, quand même, pour masquer ces reliefs : si l’on oublie la tâche principale, où va-t on ??

Quel cul, madame !!

La souricière de descente (oui, je sais, c’est tendancieux et même péjoratif, comme nom. Mais « trou », ça aurait été particulier aussi, après la remarque – cri du cœur – juste au dessus) :

On voit que la partie centrale du pont a du être rallongée (bande d’une douzaine de centimètres, sur l’arrière du roof?), pour que ses côtés s’adaptent parfaitement aux deux parties en place de la teugue (il y avait un jour assez important – voir la photo du 10/10 -, et cette partie centrale s’est trouvée déportée vers l’avant après ajustage).

C’est normal pour un prototype : chez Chesapeake Light Crafts, grand producteur de kits en découpe CNC (et fournisseur N°1 d’Arwen Marine), ils construisent toujours un prototype avant de valider ces découpes informatisées. Guguscio est ce prototype, et, quelque soit le mode de construction, c’est toujours sur la « close » qu’on corrige les erreurs…

 

Et une vue du 1er terrain de jeu du Guguscio :

(c’est pas bien de prendre des photos en conduisant )

Jeudi 17

Stratification générale du pont et des hauts :

(ils doivent avoir des prix sur la résine ..)

 

Et la « boite de gouvernail », légèrement modifiée par rapport aux plans : (à moins qu’ils ne coupent le bas en biais, suivant l’angle de la voute arrière)

Mais c’est toujours une galère pas possible pour visser ce genre de ferrures dans ce genre d’endroit. La pose d’écrous noyés dans la strat, ce n’est pas mal non plus. En fait c’est nettement plus simple dans des joues en CP, assemblées ensuite (à condition d’y avoir pensé avant !).

La solution Farrier, avec des fémelots en strat intégrés, est sans doute la plus élégante.. mais le prix l’est moins !

Sur le Sputnik, ils ont choisi une solution intermédiaire, avec des fémelots en inox stratifiés sur la boite, on le voit bien sur la vidéo 0013 # 39 (sans doute avec plein de petits trous dans la ferrure pour que ça tienne, il faudrait le leur demander). Par contre, si un fémelot est abimé, bonjour la réparation !!

21 octobre

Stratification des fonds, renforts autour du puits de quille. Un peu de ponçage, maintenant ? (ça faisait longtemps).

Ça va être moins facile pour les photos de la phase suivante : stratif intérieure des barrots et renforts de pont…

Le ponçage d’intérieur de puits, c’est un régal aussi, en général. Mais ça sera plus facile que si le puits avait été moulé autour de la quille (cf question du 19/09 ).

Mercredi 23/10/13

Et une bonne séance minotière, une, avec du matos pro…

Sam 26 oct


Un petit tour au soleil d’automne. On se rapproche de la peinture (après quelques couches de mastic et quelques kg de farine)… mais c’est comment, à l’intérieur ?

Information importante : ce n’est pas une peinture de finition epoxy ou un enduit à poncer, qui a été utilisé, mais du gelcoat polyester, appliqué en 2 couches. D’après le peintre du chantier, ça tient très bien sur l’epoxy (après ponçage, pas sur la résine fraîche)…

ça je ne savais pas …

Il y a des images de la « spéléo-gynécologie » de l’intérieur, Aurelio ??

Et l’indispensable accessoire de tout bateau transportable, la remorque : quelques rouleaux et supports de plus, et c’est bon…

La remorque est minuscule, c’est là qu’on voit que c’est un tout petit bateau transportable !

30 octobre

Sur l’étrave de la coque (toujours à l’envers, mais qui a reçu une couche « couleur cracra », mais c’est une technique de carrossier pour voir les bosses & creux, et un autre ponçage), on « cueille » les mesures du bout dehors / delphinière (qui sera faite en teck ?).


Jeudi 31 octobre

Couche finale de gelcoat sur le ribord : ça brille et il n’y a pas une bobosse : ça c’est de la finition Riva !!

Le fond c’est la « sole », le 2ème bordé est le « ribord« , celui du haut le « carreau » (il n’y a pas de galbord sur ce bateau là : si le fond avait été en V, il y aurait eu 2 galbords, et pas de sole). On voit sur le carreau des taches sombres du « jus cracra » qui a permis ce joli ponçage : avec quoi font-ils cette sauce très liquide (qui semble être tartinée au chiffon) ?

(« jus cracra » = Gelcoat + pigment + plein de diluant ?)

Les côtés du cockpit et du pont ont aussi reçu une couche de gelcoat, dirait-on.

(remarque : google translator est complètement largué, je ne sais pas si Aurelio va pouvoir lire ça … il faudrait peut-être que j’écrive en vrai français, des fois …..)

Et le mât, livré au chantier.

1er & 2 Novembre

Glaçage au chocolat (blanc) de l’autre côté, ribord et carreau, en attente du ponçage puis du polissage final. La première couche est appliquée au rouleau, la 2ème par projection.

Le lendemain : glaçage fini, choix de la couleur et marquage de la ligne de flottaison

Ça ressemble de plus en plus à un « bébé aviateur », je trouve !!

la comparaison sera intéressante, dans 2 ou 3 mois, entre un bateau de 5.70 m et un de 3.98, de lignes si semblables !

 

Tiens, je commence, avec 2 images à la même échelle : en rouge, ce n’est pas un Inséparable, mais un Aviateur bidouillé, juste pour comparer les tailles.

Equipements à installer : capot étanche, chaise moteur …


3 novembre

Moi je vous dis qu’Aurelio joue avec nos nerfs : ça m’étonnerait quand même que le chantier travaille le dimanche (et même le samedi) ! En fait, sous couvert de stakhanovisme chez Riva, Aurelio nous distille les images une par une, pendant que nous on se deshydrate d’impatience…

mais bon, on doit être un peu maso, merci Aurelio

Donc la dernière phase – publiée – de travaux de la semaine 44 aura été la peinture des fonds, en noir (antifouling à matrice dure, un coup de pistolet pour la jolie bande à la flottaison, le reste au rouleau. Merci pour la combine : je vous l’avais dit, le peintre connait son métier) :

PS : je suis mauvaise langue, les peintres sont vraiment venus le dimanche, c’est plus facile : il y a moins de poussière dans l’atelier !

5 novembre

Le bateau a été remis en hauteur pour permettre de finir l’intérieur.

(spéléopeinture = peintures rupestres ?)

Avez-vous localisé la dernière image ? c’est le dessous du cockpit, avec vue des renforts du tableau arrière au fond (qu’on peut repérer sur la tranche du tableau, avant fermeture, sur plusieurs photos), et au premier plan le robuste madrier – ou caisson ? – du .. seuil (?), (posé le 24/09, et visible – dans l’autre sens – sur la 1ère image du 4 octobre).

7 novembre

Ébauche de la barre, en teck.

Collage resorcine (de couleur violette) : le teck est un bois difficile à coller : avec de nombreuses colles, il faut dégraisser le bois avant d’appliquer la colle (on faisait ça au trichlo, autrefois : ça existe encore, ce truc ? Ça a comme autres propriétés de s’attaquer à la myéline des neurones, sympa, non ?). Il y a tout un débat sur le choix des colles, en particulier pour les mâts en bois : la résorcine a sur l’epoxy l’inconvénient d’être – encore – plus chère, de ne pas tolérer les grandes épaisseurs, par contre son pouvoir adhésif augmente quand le bois s’humidifie, au contraire de l’epoxy.

8 novembre

Retour à l’endroit ! (Le pont et le cockpit n’avaient pas été enduits, c’est juste le « pistolage » qui a un peu débordé). Maintenant, retour à la case « ponçage – enduit – ponçage – enduit & so on » ! Avec juste 2 trous ovales à percer, pour varier un peu.

Les aménagements intérieurs sont commencés, mais ce n’est pas ça qui prendra le plus de temps : ça restera, dans ce tout petit bateau, le strict minimum. Mais en teck, quand même !!

9 novembre

Encore du teck ! Ça va être beau.

Sauf qu’à cet endroit précis, où tout excès de poids est extrêmement pénalisant, un petit sandwich mousse PVC / carbone m’aurait semblé tout aussi indiqué que cette lourde pièce de bois très « vieille marine », et davantage dans le style sportif du bateau, pour le 1/10ème du poids…

Combien va peser cette pièce, Aurelio ? (densité du teck 0.650 kg/L, ce n’est pas un bois très lourd, mais quand même…).

14 novembre

C’est maintenant le tour du pont : première couche de gelcoat, premier ponçage, jus cracra…

Encore un bon ponçage et 2 trous ovales, et on pourra considérer que le « gros œuvre » est terminé, après 2 mois de travaux : pas mal ! Il reste quand même pas mal de finitions, mais de nombreuses pièces sont déjà achetées ou réalisées…

..Dont les fameuses pièces en teck : 1,8 kg pour la barre, 1,9kg pour le bout-dehors… effectivement, il n’y a pas de quoi en faire un fromage !!

 

15 novembre

Le pont est poncé, et des pièces d’accastillage arrivent : le balcon arrière, par ex :

Aurelio, combien d’heures de travail ont été enregistrées, entre le stade actuel et le tout début de la construction (il y a 69 jours) ?

Réponse : 250 h jusqu’à maintenant…

Peinture rouge, durant les heures sans poussière, ce Week End, peut-être ?….

Réponse : pas de peinture rouge, mais un film vinyle (cf photo du 1er nov), plus tard…

Grazie, Aurelio !

cale-pied en teck

19 novembre

Tracé et pose de l’antidérapant (« Kiwigrip® » gris clair, gel en phase aqueuse, sans microbilles, plus ou moins structuré avec un rouleau spécial, suivant la pression exercée), après une ultime couche (ou retouche) de blanc (et polissage !) :

La technique de masquage en 2 coups : un adhésif rouge (le bon, celui avec lequel la peinture ne frise pas sur les bords) pour le tracé précis, et du papier gaufré ordinaire pour un masquage plus large, est particulièrement astucieuse. En plus le ruban rouge étroit doit assez bien épouser les courbes, s’il y en a (avec du ruban large, il faut découper les courbes au cutter, ce qui abime la peinture en dessous).

Question : à quel moment faut il enlever le masquage, avec ce produit ? Tout de suite après application (= avant gélification), je pense, ce gel ne doit pas couler. Avec des peintures (PU 2 pots), c’est toujours un problème, surtout s’il y a 2 couches. : il m’est arrivé d’arracher des petits bouts de peinture, là où j’avais attendu trop longtemps. Quelqu’un connait-il la méthode idéale ?

Les différences de couleur sur la dernière image semblent dues à un des spots de « chaleurs » différentes, ce qui donne des ombres bleutées ou rosées, pas à une 1ère couche de peinture. Par contre, le gelcoat semble avoir été déglacé, avant application de l’antidérapant.

Boite à safran mastiquée – poncée – peinte :

(je me demande si le fraisage des trous avant n’a pas été fait pour faciliter le passage – en biais – des vis, toujours délicat dans ce genre d’endroit à la #§@…)

Et les hublots ne sont toujours pas percés ?…….

Réponse : Ils sont en « stand by » jusqu’au début de l’année, après les premiers essais sous voiles : ce sont peut-être des hublots ouvrants qui seront mis en place. Côté kitchenette, ça n’est pas idiot du tout, mais au prix où sont vendues ces pièces (~200€ chaque ?), une dorade pourrait suffire…

Une autre pièce que je n’ai pas vue, tiens : les jumelles de mât.


Dans le plan, il était pourtant prévu que cette pièce inox traverse le pont, pour être boulonnée sur l’épontille… Cette solution ne présente pas que des avantages : mâtage certes facilité (pour passer sous les ponts de Venise ??), mais important dépassement du mât sur l’arrière (s’il faut le démonter pour le remorquage, ça manque d’intérêt), perte de résistance (gros trou en U en un point sensible), et étanchéification délicate de cet étambrai.

Ça a pu être modifié depuis (sinon ils auraient prévu le trou, je pense). En plus, comme l’épontille est collée à la cloison derrière elle (photo N° 3 du 3 octobre), je ne vois pas trop comment ils passeraient ce U. La réalisation de ce genre de pièce (« tabernacle » en Anglais) fait l’objet de fréquentes questions sur les forums de constructeurs (Welsford par ex) : ça n’a pas l’air facile…

22 novembre

Jolie finition, Mario est effectivement un artiste !! Ce qui n’est pas étonnant, vu les standards de qualité du chantier Riva.

Ben si, les trous pour la jumelle de mât sont faits ! et les images de la pose arrivent demain, impec !!

L’antidérapant aussi, un louvre d’aération, les capots de pont (pas du tout les machins blancs cheap du 1er novembre, j’ai du mal comprendre…), posés (à blanc ou pour de bon ? La pose du mastic d’étanchéité peut donner lieu à des sessions mémorables… Ça peut même tourner franchement cracra si l’on s’y prend mal, ne pas oublier le ruban de masquage).


Quels sera le budget final pour les capots & hublots, Aurelio ? Ça semble être une part importante du « devis matière » : ~1200€ (estimation à la louche) sur les 8000€ prévus au total par l’architecte. 15% du total / matière, c’est beaucoup !…

Réponse : 740€ pour les 2 capots de pont, et 200€ chaque pour les hublots latéraux, je n’étais pas loin du compte

Un constructeur amateur un peu désargenté (pléonasme) pourrait se faire des trucs tout à fait corrects en bois + CP + résine (+ plexi), on trouve facilement des plans sur le Web (googler « hatch » ou « companionway hatch« ), juste prévoir de gros joints de dilatation entre bois et plexi. C’est ce qui a été fait sur un Souriceau (cherchez dans les archives du forum BateauxBois : « Bateaux bois > construction > transportables > Souriceau Caton »). Mais s’il faut compter la main d’œuvre, ça ne présente plus aucun intérêt…

Une chose encore que j’aimerais voir : comment protègent-ils le contreplaqué autour des trous de vis de fixation des multiples accessoires & pièces d’accastillage ?

News du 23/10 :

Le bébé sur sa remorque (il n’est pas bien gros, quand même, le p’tit pépère !!…), et la jumelle de mât posée (tiens, je croyais que c’était un U… les gougeons traversant le mât vont avoir du boulot !! Et quel est le tirant d’air sur la remorque, avec cet appendice ? Il faut que ça puisse rentrer dans un garage normal…) :

Tiens, je n’avais pas fait attention : c’est une remorque freinée !! C’est vrai que pour le remorquer derrière une Fiat 500 ça sera mieux large smile

Par ailleurs, le louvre d’aération de l’hiloire de roof ne plait pas à Helge Stokstad, qui y voit un risque d’entrée d’eau en cas de chavirage, et une aération insuffisante… et qui suggère un hublot ouvrant, à la place.

En outre, ça permettrait de voir un peu ce qui se passe dans le cockpit et derrière le bateau, depuis l’intérieur, sans avoir à ouvrir le grand capot (genre, au milieu de la nuit : « on serait pas entrain de déraper, là ?? » Ou « Ça va, il est toujours à la barre, l’autre !..« ).

200€ de plus, Aurelio !! Mais du coup, les ouvrants sur les côtés seraient moins utiles, un aérateur de pont pourrait suffire. Comme ça peut-être ?

Par contre, il faudrait masquer plus efficacement les têtes de boulons que sur la video du Souriceau présentée par Helge (sur la page facebook Inséparable 398 > 22 novembre)… Un petit cadre en teck ?

Réaction rapide d’Aurelio (compte facebook insep 24/11), sur les hublots & aérateurs (75€, c’est aussi le prix moyen que j’ai trouvé pour les aérateurs) : c’est quand même un sacré outil, le Web, non ?

Il n’est pas facile de soumettre son projet aux critiques des internautes (cf ma tentative pour lancer un débat sur les Scows, sur bateauxbois : pas évident de trouver un terrain d’entente ou un language commun…là j’ai franchement raté mon coup), et je remercie Aurelio :

1/ d’avoir communiqué les infos sur l’avancement du chantier,

2/ d’avoir répondu aux questions, remarques ou suggestions,

3/ d’avoir tenu compte de ces remarques !! Parceque c’est quand même lui qui paye le chantier, au final !! Il n’est pas du tout évident, pour un lanceur de projet original, un pionnier dans son domaine, en fait, d’accepter les critiques et d’en tenir compte…

C’est qu’on est parfois têtu et pas forcément de bonne foi, dans le tout petit monde de « ceux qui veulent des bateaux un peu différents du « Main Streem »… Et ça demande une sacrée ouverture d’esprit, d’accepter critiques et « conseils avisés » …

Captain Djo a été un bon exemple, avec son original Scow 4.50 (faut voir ce qu’il s’est pris dans les dents sur bateauxbois), Aurelio fait de même : chapeau les gars !!…

+1 (one more in agreement) bravo

25 novembre

Pendant qu’Aurelio réfléchit à la meilleure solution pour assurer à la fois une bonne ventilation et une bonne étanchéité, les finitions continuent, comme ici la platine de renfort du relevage de la quille

30 Novembre


(Aurelio va espionner le chantier la nuit, on dirait …)

Il reste un peu de place pour le davier de mouillage, et ce n’est pas facile à voir (et je n’avais pas vu), mais il y a au pied du tube avant une partie verticale triangulaire, avec des trous pour la fixation de l’étai.

7 décembre : petits pas à nouveau…

 

avec la pose de l’accastillage et de tous les équipements de pont

La boite à safran :

Puis le bout-dehors, la barre, etc (j’attends de voir les jolis vernis, j’aimerais bien savoir comment ils obtiennent de tels miroirs : combien de couches ? dégraissage du teck ?).

14 & 15 décembre : petit à petit, l’accastillage…

Taquets (on voit mieux la ferrure d’étai que de nuit !), cadènes (si en avant que ça ?? ah, oui, c’est un catboat !), cale-pieds & chandeliers, positionnement pour voir …


et montage définitif … y compris le hublot d’aération/vision arrière (on voit même le morceau avec les anciens trous, par terre), et le bout dehors (pas verni ??)

Sur la photo du milieu, les reflets sur la coque montrent la qualité de la finition…

Là, on approche vraiment de la fin des travaux !!

Poulies et renvois / drisses-écoutes, ferrures de gouvernail, chaise moteur, cale-pied central, filières… appareils de navigation, gréement bien sur (là OK c’est du boulot pour gréer & régler !), et quoi d’autre ?

Ah oui, l’autocollant rouge, le logo (breton) et les lettrages !!

C’est comment, à l’interieur ??


Beaucoup de travail sur le pont, ponçage et peinture à l’intérieur, nous dit Aurelio, mais dans 2 semaines, après les vacances de Noel…

Joyeux Noël !! champagne !


17/12

En fait ça bouge encore, ils ne sont pas tous partis…

et bonne année 2014 !

11 janvier 2014

Deux semaines plus tard, sortie (dans la grisaille), mise en place du mât, et mesures du gréement.

La quête du mât correspond bien aux plans : je n’avais pas remarqué qu’elle était aussi importante.

Avec « échelle humaine », il n’est pas si petit que ça, le pépère, finalement. On voit bien l’importance du franc bord (et je vous garantis que ça n’est pas facile de dessiner un joli bateau, avec ces proportions, et pire encore si on veut pouvoir y loger un bonhomme de 2 m …).

Tiens, le bout dehors a été démonté. Vernissage en cours ? Vu le nombre de couches, ça va prendre du temps !

L’inséparable vu d’Angleterre


Des réactions d’outre manche, à la suite du fil de Paul et de Brian sur UKHBBR :

(voir le lien dans le commentaire 18/68) Un choix de couleur bien anglais pour Brian, et des commentaires de Graham, auxquels je souscris assez : un tout petit bateau très marin, mais avec le problème de la quille relevable, pour ceux qui veulent naviguer dans très peu d’eau.

Graham doute du fait que « small » soit systématiquement « the best » (je partage son avis), mais un bateau qu’on peut construire dans un garage de 16 pieds le séduit, comme nous tous… (il ne parle pas du poids sur la remorque, ni de la mise à l’eau en solo, qui semblent nous obséder ici)…

J’ai pour ma part tenté de reconstituer les plans de ce bateau, d’après les documents parus sur le web. Pour l’avant, ça colle à peu près, pour l’arrière c’est plus approximatif, mais l’architecte, soucieux de préserver la propriété intellectuelle, ne veut pas que je les publie (j’avais pourtant fait un plan vert & ivoire spécialement pour Brian..). C’est vrai qu’à la vitesse où les chinois sortent des protos (chez Fareast, par ex, où j’aimerais bien voir de plus près le 18′), on peut se faire du souci pour notre industrie nautique, aussi ce n’est pas la peine de leur donner tout ce qu’on a…

24/01/14 : Le rouge est mis !



Ça a l’air bien, ces films colorés… Les sites qui en vendent les garantissent pour 6 ans, et affirment que ça coûte bien moins cher qu’une peinture 2 composants réalisée par un pro. C’est aussi bien plus facile, pour dessiner des motifs (ils n’ont pas mis le logo… dans un 2ème temps ?). Mais peut on réparer facilement de petits scratchs ?

Il manque toujours le bout-dehors, mais aussi les jumelles de mât … Avec le mât en position verticale, pas de problème à mon avis, mais à l’horizontale, je crains que ça n’ai eu tendance à se balader d’un côté à l’autre, en risquant d’ovaliser le trou dans le mât : je parie qu’ils sont en train de fixer une entretoise… (gagné ! merci Aurelio)

dimanche 25


Pose de quincaillerie toujours, ici sur le tableau arrière (reste la chaise moteur. Mais ça a du être une jolie séance de spéléo, pour fixer les aiguillots du gouvernail)….

Sur le forum UKHBBR, Paul suggère la pose d’un filet, dans l’ouverture du tableau, pour empêcher les bottes, pare-battages, gilets, etc etc de passer à la flotte à la première vague un peu sérieuse : pas bête, surtout pour un cockpit où il n’y a aucun coffre.

Je ne suis pas d’accord avec toutes les options, mais c’est du travail super propre ! … et des horaires surprenants…

Samedi 1er février

Travaux hebdomadaires : accastillage (où exactement mettre touts ces chères petites pièces ?), marquage…

La jumelle de mât a retrouvé sa place (avec son entretoise), mais pas le bout-dehors. Où en sont les travaux à l’intérieur (ponçage, peinture) ? Aurelio nous écrit :

In few weeks interior painting and « furniture », next sunday fixing bowsprit and other works… launching end of march

Dimanche 9 février


….. ça doit être assez énervant, d’attendre le WE

surtout si près du but (encore que … le chantier à l’intérieur ne va pas être une partie de plaisir…).


Ça manque, quand même, les hublots .. moi je mettrais les bulles ovales dont on a déjà parlé, et un aérateur au dessus du micro coin-cuisine… (les assises des couchettes incurvées, c’était juste pour tenter de loger la taille de Thierry. Mais les bulles ovales donneraient à la fois lumière, visibilité sur l’extérieur et hauteur sur siège plus importante, avec possibilité de s’assoir plus en arrière : pas mal d’avantages…).

Mais comme prévu, les hublots ne viendront qu’après l’été, et les essais complets.

Samedi 15 février, dimanche 16

Ah, vous aussi vous attendez des nouvelles ??…

le ponçage, ça ne donne pas vraiment des photos spectaculaires …

et pourtant, quel boulot !!!

Aurelio a reçu de jolis haubans …

et un support moteur en CP/époxy le 22/02 (remplace le modèle prévu, en inox/CP… moi je préférerais une chaise coulissante ou basculante …)

la construction de la boite :

Dimanche 23 février

Peinture de l’intérieur, en attendant les finitions en teck (le WE prochain) :

On approche sérieusement du terme du chantier !!

Vendredi 28 février : voile, 1er mars : teck !

Samedi 8 mars : milestone !…


 

Essais de la quille, et, enfin, des voiles !


tout ça a l’air l’aller comme il faut (ça tire un peu au renard sur le furler…).

Attention, la perspective (focale très courte) fausse les proportions : d’après cette photo, le mât ferait 5,3m, alors qu’en réalité il mesure ~6,3m

Une autre question : est-ce que quelque chose est prévu pour le guidage de la quille, en dehord du bloc de Delrin ?

Là il ne doit plus rester grand’chose à faire (Feux, instruments de navigation ? électricité ??) …

(Ça tombe bien, la page commence à être un peu trop longue !)

Dimanche 16/03/14

Matelas et tapis de sol (pour protéger les planchers en teck ?)

et il restait à installer les réserves de flottabilité (18 mars) :

(pas mal, le « plan de découpe CAO » des plaques de polystyrène extrudé…)

samedi 22 mars

Et le matériel continue à se mettre en place :

l’échelle de descente est un modèle.. en polystyrène !! …avant la construction du modèle définitif en bois

samedi 29 mars

accastillage

samedi 5 avril : derniers préparatifs

avant le lancement samedi prochain 12 avril !

Voilà un beau chantier qui se termine, ça laisse toujours une impression de « baby-blues »…

Merci Aurelio de nous avoir permis de suivre tout ça, d’avoir répondu à nos questions,


la suite sera là à partir de samedi 12 (si la météo le permet : on va mettre un cierge !!)

 

Series NavigationLes essais de Rannvro Breizh >>

Cet article a 0 commentaires

  1. eric17

    donc finalement c »est ici, pour la suite / Inséparable

    j'ai ressaucissonné la page (je ne suis pas encore satisfait, mais je suis prudent, dans mes charcutages !!!)

  2. new boat name ( former Guguscio)

    @ Eric, please the new name of the boat is: Rannvo Breizh 

    ciao aurelio

    1. eric17

      new boat name ( former Guguscio)

      @ Guguscio :en plus ça sera un bÂteau bREUton ??!!! +1 (one more in agreement)

       

      je vais changer ça…

  3. Thierry200

    la classe et le chic italien !

    Il fait petit sur sa remorque mais qu »il est beau ! et qu »est ce que ce sera après finitions bois et son gréement de catboat !

    Small is beautiful … on sent bien que ce bateau là est à « taille solitaire » et qu »il va être simplissime à manoeuvrer.

    D »ailleurs c »est curieux tous les micro croiseur me plaisent sur leur remorque : le Krill 2 ( « mignon ») (ah l »image des deux derniers nés sur leur remorque à la sortie de l »atelier de Philippe), le CartOOn (classique !), et maintenant l »Inséparable (compact). Sans parler du Sputnik (dans une catégorie un peu à part).

    Cette idée que l »on a de la facilité d »usage et de l »étendue de leur programme participe certainnement à leur charme.

    Evidemment chacun doit imaginer pour lui même des petites adaptations; C »est vrai qu »une version XL me conviendrait mieux, mais ça ne serait probablement plus le même bateau et surtout plus le même poids.

    Et le poids sur remorque est un de nos critères clefs, plus important encore que la longueur, c »est le critère de la « manoeuvrabilité » à terre (en solitaire !) – A aujourd »hui mon idéal (psychologique?!) serait autour de 400 kgs.

    Et je suis très impatient qu »Aurelio nous donne le poids sur remorque.

    Bon sinon : reste pour moi à revoir l »accès (comme sur le Cartoon), à dégager le volume intérieur au maximum (pas de cloisons, hors les structurelles dimensionnées au plus juste), à intégrer un ou 2 coffres extérieurs et à mettre de l »anti dérapant sur les « pans » du roof – tant le parti pris de ne jamais aller à l »avant me parait « raisonnable » mais peut être irréaliste !

    En ce qui concerne les coffres, il faudrait interroger Eric Henseval, qui manifestement a décidé de s »en passer (cf Souriceau et Aviateur). Pour moi, autant je n »aime pas les « placards » à l »intérieur, autant je pense qu »on a besoin de volumes de rangements « humides » à l »extérieur.

    Mais peut être est ce incongru ? (comme les roulettes de mise à l »eau !    )

    1. eric17

      Rangements humides

      @ Thierry200 : c'est vrai qu'être obligé de plonger dans la "souricière" à chaque fois qu'on a un besoin (toujours urgent) d'un parebat ou d'une aussière en plus, ça va pas être pratique. Et dans le sens "retour", balancer ces trucs – trempés et pas toujours bien propres – sur les couchettes ou dans le 1/2 m² de la descente, ça va pas aller non plus…

      OK, y'avaika prévoir.. mais d'un autre côté, ça ne demanderait pas un volume énorme, pas plus que pour un sac à foc ou à spi, vu la taille de ces voiles sur un pico-boat. Y a -t il assez de place dans le haut des bancs de cockpit (cad sans que ça empiète trop sur le volume des banettes arrière ?).

      Ou alors il faut mettre la (les) couchette(s) sur l'avant, peut-être une couchette cercueil sur l'arrière (avec arrière large), et un coffre de l'autre côté? Déjà cet arrière large (très) a permis de résoudre le problème des pico-boats précédents : couchettes mais pas de cockpit (Paradox), cockpit mais pas de couchettes (Scamp), au prix il est vrai d'une très grande asymétrie de la coque à la gîte, et d'un look "so french" (j'appelle ça le "Pogolook").

      Enfin il y a ce problème de déplacement et de poids à terre. Pour moi les ballasts liquides sont la meilleure solution, à condition de trouver la place pour les caser dans ces minuscules carènes… As-tu insisté auprès de Matt Newland, Thierry ? Pas envie de tenter quelque chose côté Montaubin ?? (je sais que tu préfères un gréement marconi à mon Brolrig chéri, mais bon ..). Je mets comme toi le Sputnik un peu à part, peut-être dans la catégorie "dériveur avec couvercle", comme celà a été dit sur un forum américain : il me semble soit trop léger pour affronter la mer ouverte (quille légère), soit avec trop peu de charge utile (quille lourde). N'empêche qu'il est bien joli aussi, et que son prix est imbattable ….

      Si l'oxymore du "grand petit bateau" pouvait être résolu facilement, ça aurait été fait depuis longtemps …..

       

      Mais on est tous vraiment impatients de voir ce que l'Inseparable va donner sur l'eau (tiens, après enquête, il semblerait que ça soit le "AarAarhg" d'impatience de la dernière ligne qui a coincé la page : en code source, après plusieurs ré-enregistrements, ça a donné un truc vraiment étrange… pas tout compris, mais je l'ai pas remis !!).

      Même impatience pour le Souriceau 2, dans la taille juste au-dessus, mais avec des objectifs nettement plus ambitieux.

      1. PHOTOS

        @ Eric17 : C'est toujours le même bloqué par le site Comment mettre des photods? J  'ai réouvert un compte car j'ai du perdre les infos du premier mais j'en suis au même point 

        1. eric17

          PHOTOS

          @ Didier : comme tu es inscrit, tu peux enregistrer des photos "sous ton profil" (tu cliques sur ton pseudo dans la marge à gauche d'un de tes commentaires, ou sur "mon profil" en haut à gauche, pour y accéder. Si tu es connecté, bien sur !).

          Ensuite tu cliques sur la fenêtre bleue de l'Image Box, puis sur "images stockées avec mon profil" dans la fenêtre qui s'ouvre. Ensuite moi je me contente de cliquer sur l'image, pas sur le truc dans le coin à droite, ça va plus vite. On peut déplacer l'image ou la réduire (par un coin comme sous word), de toutes façon elle sera réduite (et cliquable) par le robot de mise en page.

          Si la mise en page ne te va pas après publication, tu cliques sur "modifier", dans la barre d'outils du commentaire. Ça permet aussi de corriger les coquilles et grôsses fôtes….

           

          valà valà ….

  4. Mécétrèbotooça

    4m oui c »est petit, surtout avec des formes pas carrées comme un scow  , beaucoup moins de volume, mais ça doit mieux passé dans le clapot .

    Par contre question budget, pourquoi utiliser autant de résine pour un si petit canot », ya vraiment besoin de tout stratifier ? moi j »ai utilisé seulement 5l de résine pour protéger le fond et les angles.

    1. eric17

      Surqucétrèbotooça

      Salut Djo : ben oui, mais ton navire fluvial n »est pas prévu pour affronter les vagues de la mer déchainée, lui …

      C »est sur que les échantillonnages de l »Inséparable sont mahouss-costauds, avec du CP 9mm + verre epoxy, et que ça a des conséquencces sur le poids final du bateau (et sur le coût). Mais c »est un choix que je me garderais bien de critiquer, les coques en boite d »allumettes c »est pas mon truc non plus.

      Quand à la question « simple enduction epoxy » ou « strat epoxy complète avec gros tissus », ben t »a qu »à la poser sur bateaubois, là ce soir je n »ai pas envie de déclencher une guerre de religion, ou civile, ou la 3ème intifada…

      Y »a du pour et y »a du contre, je m »arrêterai là

       

      Par contre, le coup des scows…

      Ça fait plus d »un an que je tourne autour, avec l »aide de Yann, il y a plein de trucs sur le feu, du nouveau avec le principe des « avants de Tjotters », et un nouveau participant à nos petits jeux, avec Christophe (B3).

      Et toujours pas de page « Scow » sur NT, et rien de neuf sur la page « plans » de Yann. Ça va venir… C »est que les réactions devant ce principe sont souvent peu modérées, les arguments péremptoires (« faut-une-étrave-pointue, un-point-c »est-tout« ), les expériences réelles ou les expérimentations très rares. Donc les forums ne font pas avancer grand »chose, les bulles pontificales et la mauvaise foi ça va un moment (et que je n »ai pas ta patience), donc on dit rien…

      C »est embêtant, parce qu »en fait on aimerait bien savoir si ça va marcher (moi, en tout cas), avant de construire quelque chose (en dehors d »un 747 surpuissant, qui est à nouveau en train de montrer la valeur du concept, dans des conditions pas du tout adaptées à sa puissance). Pourrais tu nous faire une vidéo de ton bateau (prise de l »extérieur, bien sur), un jour où il y aurait un peu de vent et de clapot ? Pour voir un peu la vague d »étrave … ah non y »en a pas, d »étrave… bon, « la vague à l »avant » !!

      Parce que, effectivement, avec un scow le problème de place pour mettre les couchettes est vite réglé, gros cul ou pas : y »a de la place partout !!

      1. Surqucétrèbotooça

        @ Eric17 :

         

        Et bien lors de notre mythique virée par force 12 sur la Maine ( http://voilierfluvial.blogspot.fr/2013/11/39-croisiere-de-luxe-sur-un-yacht.html ) nous avons plus été secoué le premier soir par le court clapot que par les "vagues deferlantes" ( si si ! ) au près ou au vent arrière sur la Maine.

        En fait c'est une histoire de longueur d'onde, les "vagues" à la sinusoïdale plus longue passe très bien sous l'étrave (sic), on ne sent pas de gros schblong ou de gros splash, et le batia n'était pas freiné.

        Pour la video c'est comme les photos, faudrait les prendre depuis la rive, mais plein de gens nous ont pris en photo !

        1. Surqucétrèbotooça

          @ Captainjo :

           

          je m'auto-réponds : ha la tête des gars du "cercle de voile d'angers" quand ils nous on vu débarquer avec notre caisse, ça faisait tâche avec les soling rutilants…

        2. eric17

          Surqucétrèbotooça

          @ Captainjo : j'ai bien aimé cette page sur la croisière de luxe, effectivement, et si tu récupères des photos prises depuis la berge ou d'un Soling, je veux bien les voir !

          Avec la caisse à savon surfant dans la longue houle angevine, par ex… ou du clapot bien raide pif-paf, les 2 !…

  5. eric17

    PHOTOS

    @ DIDIER L : as-tu réussi à enregistrer les images "sous ton profil" ?  et à les retrouver ensuite ??…

    1. PHOTOS

      @ Eric17 :Ba non ! Je pensais qu' en envoyant un commentaire il suffisait de mettre une piece jointe comme un mail mais c'est sans doute trop simple ou impossible je ne sais pas

      1. eric17

        PHOTOS

        @ DIDIER L : héééééé ! tu as tout le mode d »emploi / commentaire N° 9 ci-dessus !

        les pièces jointes, ça ne marche quasiment nulle part, à part nos boites mail.

        La « Image Box » est une création du chef : les autres forums passent par des sites spécialisés (et externes) d »hébergement d »images (dont certains profitent de l »occasion pour devenir propriétaires de tes images). Ça pose aussi quelques problèmes, cf sur bateauxbois ou voiles alternatives, où les webmasters perdent parfois patience. Ici, c »est un hébergement interne, euh … +/- sous forme d »usine à gaz, mais bon…

        et je viens de décider que le prochain à poser la question devra une tournée générale… et toc.

         

        Par ailleurs, une fois qu »une image est  présentée sur une page du site (et donc enregistrée sur le site, sous un N° précis), il suffit de copier la vignette (version réduite qui s »affiche dans le texte) et de la coller dans un commentaire ou une page, et ça marche tout seul : c »est-y pas beau ??

         

        tu refais un essais, et après je vire tous ces messages…

        (p »tain z »ont intérêt à être bien, tes images )

         

        Par contre, en ce moment, je ne reçois aucune notification de message sur les pages dont je m »occupe, sur ma BAL perso… Et vous ? P »tain on va avoir une rafale de 50-12 messages dans 3 jours !!! (et comme je les aurai déjà tous lus : Rrrraw, poubelle !!)

        1. PHOTOS

          @ Eric17 :J'ai bien du cliquer 42 fois a gauche sous mon nom et rien toujours rien et encore rien , j'en conclu que ma logique ne fonctionne pas avec ce systême , donc ce n 'est pas bien grave, je dispose de photos de maquette d'un ptit de 4;4 Si quelqu'un veut les mettre , mais je ne pense pas que je le ferai a moins d'un miracle !!!!!

          1. eric17

            PHOTOS

            @ DidierL : tu te connectes, tu cliques sur ton pseudo (qui sera alors en bleu, sinon ça marche pas), et tu ouvres « conversations privées » / « envoi images » dans la page qui apparait…

            sinon y »a plus que le Samu.. sheepish

            (ça devait être la 43ème fois qui marchait ….)

             

            (après on arrête les bières, j »ai plus l »entrainement, lô…)

          2. PHOTOS

            @ Eric17 :Ou l'equarrisage

  6. steco

    4 mètre montaubin ???

    un grand bonjour a toute l'équipe !!!!!

    J"ai vu dans vos pages un croquis d'un 4 mètres de Montaubin !! 

    c'est un mirage ou une réalitée ??

    Le gréement me plais beaucoup !! car souple et divisé .

    pour  L'inséparable la voilure du " petite élisa " ou du mélusine " serait

    une bonne solution pour moi ! car je n'aime pas trop ce très grand mat 

    et cette immense bome !

    la performance serais moin bonne sans doute mais quel sinpliciter

    en grande croisière en solo !

    En plus, plus léger et moin d"accastillages ! Et rien n"enpeche comme

    L" ycom J d"avoir un spi asy avec 2 petite bastaque pour le débrider !!!

    Si je décide de le construire, je demanderai cette option !

    Mon projet n'est pas de démater souvent vu mon programme de navigation .

    Votre avis m'intéresse beaucoup iiiii

    steph.

    1. eric17

      4 mètre montaubin :-[

      @ Steph : mirage, bidouillage Eric17esque, excès de tiponch (ou de vin chaud ces jours-ci) ou de messages Nauticaltréquesques.. (ou de MP encore pires)..

      désolé de t »avoir donné de faux espoirs  sad….

      baaah euh oui, ça m »arrive de délirer un peu, c »est le site qui veut – permet -ça, je pense

      et j »avais bien écrit « bidouillage eric 17 » ( j »espère ….)

       

      Mais rien ne t »empêche de demander à Montaubin (il ne mord pas), et j »avoue que si tu arrives à avoir un projet de Pico-Cruiser-Montaubin (avec Brolrig), là c »est MA tournée !!…

  7. steco

    Grosse Arnaque !!!!!

    OUI   cela tu l'avais indiqué mais petit espoir  dans ma caboche !!! 

    dommage !! pour moi !

    mais il suffit de demander à l'architecte de L'Inséparable d'inclure ce type de gréement

    dans le pack des plans en espérant que cela ne coute pas tros chère !

    pour presque tout les bateaux montaubin peut dessiner le plan de voilure ainsi que la partie 

    technique: renforts etc …

    il reste le grand spésialiste de ce type de voilure !

    Mais je ne veux pas déranger et emmerder ces architectes tant que je ne suis pas encore totalement

    décidé sur le modèle final !!

    j'attend avec beaucoup d'impatience la mise à l'eau !!

    Amicalement de Belgique !

    Stéphane.

    1. eric17

      Que non que non !!

      @ Steco : juste un délire Nauticaltrequesque, si on peut plus rêver … et c'est pas la première fois que je détourne un plan Montaubin.

      Si j'avais les plans, je m'amuserais aussi avec les Swallowboats, un BC15 (ou même un 18') serait assez à mon goût… En fait c'est tellement difficile de choisir entre ces options pas forcément conciliables… Surtout quand on a soi-même quelques obsessions (le brion arrondi, dans mon cas), qui n'ont pas encore atteint les vrais archis (sauf Matt Newland, pour les foutus brions..).

  8. bateau de rève !!

    dans l'absolu, j'ai toujours revé de L' oeuf des mer de john riding ! avec une quille normal et une

    voilure digne de ce nom !!  tu n'as pas les plan par hasard perplexed ou des super photos pour me replonger

    quelques années en arrière ??  c"était  un plan du chantier Hervé de  La Rochelle ! que sont devenu

    ces plans perplexed as-tu des info peut-etre perplexed

     

    Stéphane .

    1. eric17

      bateau de rêve…

      @ Steco : non, aucune info particulière … LE passionné des micro-bateaux, ici, est Gilles Ferreira / Dreamer61, et c »est sur une de ses pages ( Histoire de micro-yachts par ex) ou La continuation d »une obsession où tu es déjà passé, qu »on pourrait lui poser la question…

      Encore que l »Oeuf de Mer de John C. Riding, à 12 pieds, soit aussi près des pico-boats (14 ») que des Tens … Une vidéo :

      http://www.t3licensing.com/video/clip/48050333_9900.do


      Et effectivement, d »après Yves Gaubert http://www.histoiresmaritimesrochelaises.fr/lieu/chantier-herve ,

      [quote] » Philippe Hervé dessine aussi un curieux petit bateau de 3,60 m, le Sea Egg, insubmersible pour John Riding qui va traverser l’Atlantique à son bord. Il est construit en bois moulé au chantier : « la coque et le pont étaient d’un seul tenant » (comme un œuf) ».[/quote]

      Voir aussi : http://bills-log.blogspot.com/2009/11/sea-egg.html

  9. ferrure d »etai

    @ Eric,the "ferrure d'etai" at pulpit base ( see holes on vertical part)

    ciao aurelio

  10. joint congé ???

    beaucoup de mastique mais joint- congé quasi inexistant !!!! bizarre !! voir  le livre des frères Gougeon ou plan wharram etc …  drole de construction !!  il y a normalement des diamètres à respecter selon les endroits et les forces souhaitée ! après un vrai sérieux poncage et  un bon dégraissage !!

    Stéphane…

    1. eric17

      joints congés ?

      @ Steco : tu fais sans doute référence aux images du 19/09 Page 1 de la construction. J'avais moi aussi été surpris par le petit diamètre des congés. Et par la nature des bandes de tissus (bibiais ou roving ?). Le diamètre habituel, c'est celui d'une petite cuillère (~2,5 cm. La seule précision que donne le livre des Gougeon est qu'il n'y a pas de règle précise – dans mon édition de 85, en tout cas…), mais on a l'habitude de voir ça sur des bateaux plus petits (Cf la page "construction" du site Arwen Marine), nos impressions visuelles sont peut-être trompeuses. Et les joints trop gros ont aussi leurs faiblesses.

      Par contre, "ponçage – dégraissage", je ne vois pas trop comment poncer entre les ligatures, ni pourquoi dégraisser du CP okoumé tout neuf…

      Je ne me fais pas trop de soucis sur la solidité de ce bateau, avec des échantillonnages pareils…

  11. Congé ?

    sur les photos du cartoon l'ont voit bien les petits congé réalisé ! remplaçant les tasseaux d'avant !! mais sur l'inséparable ,je ne vois pas grand choses !! d'abord un vraie congé ensuite tissu de verre !  que le tissu ? c'est dommage !! voilà c'est tout .                                                                                                                                                       Steph.

  12. il faut regarder les sites sur les joint congé et tu verras que j'ai raison !! sur "bateaubois" par exemple il montre bien la technique de fabrication avec différent diamètres ainsi que des charges bien spécial selon les caractéristique demandée !! puis recouvert d'un bibiai comme le préconise d'ailleur Henseval pour ses voiliers !! Pour le chantier RIVA  je suis vraiment  étonné de cette construction très "Amateur"  sauf la finition peinture !! je suis artisans bois et j'ai construis 2 bateaux en west-system !!! Tiki 21 et TIki26  !! pour le" ponçage et dégraissage ", je voulais dire qu'à l'intérieur je vois que sur les photos cen'est pas assez ponçé avant peinture !! Chez Pichavant  c'est beaucoup mieux réalisé !!! désolé !

                   Steph…

    1. eric17

      épaisseur joint congé

      @ Steco : Ben avant de construire (juste un doris), j »ai beaucoup regardé, sur beaucoup de sites (et j »ai aussi vu beaucoup de conneries).

      Si, par « bateaubois », tu fais référence à ça et à ça, le travail de chez Riva est un peu en dessous des conseils (voir l »image), mais rien de catastrophique je trouve. Si c »est à ça, là je trouve que c »est la 2ème catégorie de sites…

      Sinon je suis d »accord, c »est mieux fait chez Pichavant, il ont surement plus d »expérience du sujet : pose du cordon de pâtouille bien régulier, bandes de bibiais posées bien droites bien centrées, bon nettoyage des côtés (« ça fera autant de moins à poncer » et « si tu enlèves du verre en ponçant ça sert plus à rien« ), etc etc … Je pense que c »était une première pour le chantier Riva, ils sont plus habitués aux queues d »aronde, et je suis sur qu »à la fin ils avaient tout compris.

      Le mieux ça serait de faire ça sous vide, je pense, mais quel merdier ! Déjà avec du tissus d »arrachage ça fait des congés bien plus propres. Pour les spatules de différents diamètres, j »avais saccagé toute une série de belles spatules inox, mais je suis vite passé à la cuilère inox (du Guy Degrennes, ça se plie pas à la moindre pression), et ça permet de faire différents diamètres avec le même outil, de façon très progressive. Puis, le coup de main venant, aux cuillères en plastique jetables : ça fait ça de moins à nettoyer ! Pour la pose du tissus, quand le joint était nickel, je posais le tissus dès que la résine commençait à prendre. Dans les coins un peu merdiques et quand le congé était un peu cracra, durcissement complet et ponçage bien rond bien lisse avant pose des tissus : 2 bandes, avec recouvrement au dessus du cordon de mastic. Je n »ai hélas découvert l »intérêt du tissus d »arrachage que tout à la fin, dommage ça m »aurait fait gagner du temps. J »avais serré avec du film alimentaire sur les joints extérieurs (parties convexes, et aussi sur des renforts pour un mât), ça fait un boulot très propre (~zero ponçage), et si on serre bien ça fait bien baver la résine, ça en élimine pas mal.

      Et je maintiens (après des essais – très empiriques – de cassages de joints congés dans un étau), que les joints trop larges c »est vraiment trop lourd (et donc trop cher), et en même temps plus cassant que des joints bien proportionnés (ça pète sur les côtés).

       

      J »ai moi aussi été surpris par leur système, non pas mastic et peinture, mais gelcoat, mais visiblement ça c »est une technique qu »ils maitrisent, et donc là je fais confiance à la réputation du chantier.

       

      Donc, bon : effectivement c »est pas le travail le plus joli qu »on puisse voir sur le Web (sauf les finitions, là c »est parfait), mais une fois de plus ça m »étonnerait que ça pète : avec du 9mm et du 600g de chaque côté, il y a une sacrée marge de sécurité au départ. Je n »ai plus de matière 1ère en ce moment, sinon j »aurais fait un test, mais je ne pense pas que ces joints un peu étroits affaiblissent beaucoup l »assemblage.

  13. steco

    je suis d'accord avec toi mais je n'ai jamais dis qu'il devait etre gros { join congé} mais moi pour un chantier d'une telle réputation je suis très étonné d'un travail aussi " amateur" car le prix du bateau lui doit etre très pro!

    et aussi les plastifications de renfort mis un peut à la "sauvage !!  Bref si tout le monde est contant  alors pani problème !

        Amicalement  

    Steph…

    1. eric17

      joints congés toujours…

      @ Steco : bé, c'est pas moi qui paye, dans ce coup !!!

      Alors, bon… à part ces tartinages (qui leur ont surtout coûté du temps de travail. Enfin, pas à eux : ça devrait effectivement être facturé..), ça devrait tenir, je pense : il y a quand même de la pâtouille sous le tissus : essaye de faire un angle droit avec du 600g !!! Il va pas être d'accord du tout, et va vite t'imposer un rayon minimum.

      Bon, c'est sur que perfectionniste comme je suis, j'aurais du mal à faire bosser un chantier : je préfère perdre du temps, quand c'est mon temps, pour avoir ce que je veux. Ça fait bien rigoler Yann, qui préfère que ça avance !

      Mais je trouve que observer ce travail et en décortiquer les détails a été très enrichissant. Comme "webmaster remplaçant" (vicaire du Chef !), j'ai surement été moins critique qu'à l'époque où j'étais juste crowd sourcer et commentateur parmi d'autres. Mais j'ai vraiment aimé faire cette page : la construction va bientôt se terminer, et ce feuilleton me manquera. Merci Aurelio – et Francesco – de nous avoir mis au courant de ça.

       

      Mais comme Thierry va bientôt lancer son chantier, ça nous fera des trucs à suivre.

      Hein Thierry ?…. large smile

      1. Thierry200

        joints congés toujours…

        @ Eric17 : bein ce n'est pas que  je sois égoïste et que je ne veuille pas partager mes talents, mais faut comprendre que pour moi, le premier joint congés réussi,  ce sera mon Everest personnel, quelque chose comme une victoire très intime, bien trop banale à vos yeux pour que je vous en rende témoins.

        Et en plus tu sais bien que je ne veux surtout pas m’exposer aux moqueries et sarcasmes !

        Donc je garderai secret, mon projet de réaliser un de ces jours (à l’abri des regards),  une mise à l’eau extra légère spéciale topaz ; qui serait une sorte de « mise en bouche » à de futures réalisations de plus grande envergure !

        Non, non,  mes projets à court terme, c’est  le NAUTIC dans quelques jours,  et les rencontres avec les « vrais » professionnels,  ceux qui ne lésinent  pas avec la taille et la qualité des joints congés  (genre Emmanuel, d’Arwen Marine) et ceux aussi qui vont peut être enfin,  pouvoir me renseigner sur le poids réel de leur micro bateaux et sur les possibilités d’aménagements spécifiques  (rendez vous pris avec  les architectes).

        Et après ce sera la période d’hibernation et la trop longue attente de la saison 2 de notre feuilleton  favori : « Aurelio et les premiers bords du Rannvo Breiz sur les lacs Italiens» ou la lagune de Venise. 

        1. eric17

          stand de la mort !!

          @ Thierry200 : fais gaffe quand même, Arwen Marine fait stand commun avec St Briac Nautic, et il y aura un BayCruiser 23 sur le stand, avec le Silmaril…

          Après, tu vas voir Philippe Delamare, puis Pichavant, Henseval… et si le samu ne t »a pas embarqué avec une camisole bien serrée (le mec avec la bave aux lèvres qui répète sans arrêt « j »en veux unnn ! j »en veux unnn !« ), tu pourras chercher LE truc nouveau qui va nous faire frétiller ?? Avec plein de photos pour une nouvelle page ??

          1. Thierry200

            stand de la mort !!

            @ Eric17 : Eh, eh c »est vrai que j »ai de la chance; tous mes patrons (qui se sont succédés) savent qu »il faut me laisser une journée (hors mercredi et vendredi) la semaine du Salon et que ça c »est « quoi qu »il arrive » – ça ne se négocie pas  ! … Y »a eu l »année du Kouign amann, celle du Souriceau, celle du Krill 2, celle de l »Aviateur, et l »an dernier celle du CartOOn où j »ai passé un très bon moment avec Philippe à « faire l »article » avec lui … Je me suis d »ailleurs beaucoup amusé aussi à écrire à mon retour mon article « En direct du salon » (n°20) sur NT. Article plutôt élogieux et promotionnel  qui n »a manifestement pas eu d »impact commercial !  Mais on ne sait jamais, il faut persévérer, « petit à petit l »oiseau fait son nid » et l »idée fait son chemin.

            Bref, je vais encore me régaler ! … tout en restant (faussement !) calme, raisonnable et … patient; pas du tout baveux non plus  ( bien plus Averel que Joé ! )  même si là,  plein de choses me font envie; 

            En tous cas j »aurai ma liste de questions et je suis bien  certain de faire le plein de renseignements et …de rêves. Peut être de photos aussi … mais là faut pas trop compter sur moi, le résultat me déçoit à chaque fois. Rien ne vaut les yeux en direct !.

            Découvrir et toucher le Baycruiser 23, j »y crois pas ! … la chance !

             

          2. eric17

            stand de la mort !!

            @ Thierry200 : tiens oui, Averell, j »y avais pas pensé .. 

            et tu sais à quoi je pensais (rêvais) : ça se trouve, si on n »a pas de nouvelles photos, c »est qu »Aurelio est en train de convoyer un p »tit bateau vers Parigi !!!

        2. @ Thierry200 : je vois avec plaisir que tu es aussi un passionné de très petits bateaux !  quel genre de voilier as-tu et l'as tu construit  ??  et quel est  ton futur projet que tu mijotte en douce ?? ça nous intéresse tous !!!!       

          Amicalement…                  Stéphane…

          1. Thierry200

            @ Steco : Stephane, je ne suis malheureusement qu'un …. passionné, (très passionné !), qui écrit et parle beaucoup, mais n'est pas bien capable de faire grand chose d'autre (*);

            Ah si naviguer en cotier ! (dès que je peux ), pour l'instant en dériveur… et demain (c'est sûr) en micro croiseur !

            Pas dautre projet donc que d'admirer les projets des autres et de picorer les meilleures idées pour mon futur petit bateau que je ferai probablement construire. 

            (*) en tous cas pas de construire son propre bateau !

  14. congés quand tu nous tiens !!!!

    je reste persuadé que ce n'est pas la meme équipe qui fond les queues d'aronde et les vernis 25 couches !et bien regarder je me suis trompé  il n'y a aucun join congé !! sur les menbrures aucun ! sous le pontage aucun !!  un très léger au puit de quille et encore !!!!.  ok, je dit plus rien mais je serai très content de le fabriquer moi  meme dans les règles de l'art sans perfectionnisme particulier !                                                                                                  je pense que les personne vraiment compétente me comprendrons !!

    Amicalement !

    Stephane…

    1. eric17

      on n »a pas du voir la même chose

      @ Steco : et je maintiens que du 600 sans arrondi, ça ne passe pas… 10mm minimum sinon ça lève, et encore.

      Pour preuve le rayon de cet arrondi n »est pas constant, sur les photos. Ils ont du poser le tissus sur le mastic trop souple, et ça a écrasé le joint. Mais sans colle-mastic, c »est pas possible.

      Je pense que ton observation vient de la couleur de la colle-mastic, qui est vraiment translucide dans ce cas, pas du tout blanche comme quand on met beaucoup de microbilles. Avec beaucoup de silice colloïdale et un peu de microbilles et de microfibres, ça reste vraiment très transparent. C »est ce que j »ai utilisé (acheté au chantier « lignes d »eau » – chantier pas vraiment réputé pour son laisser-aller ! – un produit fabriqué par un gars de Royan qui ne vend pas aux particulier), et ça n »a pas du tout le même aspect (blanc ou teinte bois) que ce que j »ai préparé moi même ensuite, avec des microbilles ou de la farine de bois. Et c »était beaucoup plus facile à utiliser, consistance parfaite, que la pâtouille maison.

      Mais ce n »est que l »avis d »un amateur*, sans doute pas compétent…

      *moi

  15. ??????

    OK , si tu le dit !!! je clos le chapitre !!

    Une bonne nuit !!

    Amicalement,                   Stéphane…

  16. pierre 2

    je maintiens que du 600 sans arrondi, ça ne passe pas.

     

    tres juste

    1. eric17

      epoxy sur le feu !

      @ Pierre 2 :ah ben voilà Pierre bis qui vient prêcher la paix des ménages ! lol

      Bon, on a remarqué un truc qui ne nous plaisait pas, on n'est pas d'accord sur les conséquences, mais on va pas y rester jusqu'à Noel (jusqu'aux congés de _ , hin hin hin).

      Même si ça n'est plus vraiment la saison idéale, as-tu avancé sur tes voiles, Pierre ? Et sur tes éventuels projets de pico-boâte ?

    2. ???

      @ Pierre 2 : Qui a dit que ça passais perplexed ??

  17. petit renfort

    je propose de renforcer la jonction jumelle pont par une petite plaque en inox bien ajustée pour renforcer  l'entrée de la jumelle dans le pont car ce point est bien sollicité en navigation et lors des matages et dématage régulier qui est au programme du bateau !! ??

    Stéphane …

  18. ou est ma souris !!!!

    je découvre  que mon petit dessin de souris grise a disparu sous mon nom perplexed ??

    OU est'elle partie !!!!  bonne récompense a celui qui la retrouve   merci !

    Steph…

    1. eric17

      ou est ma souris !!!!

      @ Steco : il faut que tu sois connecté pour que l'avatar soit visible…

  19. et en dessous ??

    je compte mettre également deux couches sous la sole d'un tissu mixte  50/50 % de kévlar et fibre normal !        ce n'est pas très cher et cela peut rapporter gros !!  et si mes finances me le permet je mettrai du 100% en dessous ! plus costaud pour les échouages cahotique !!

    Stéph…

    1. eric17

      et en dessous ??

      @ Steco : j'en ai parlé une fois à Montaubin, pour un bateau de 6-7 m il pensait que ça coûterait ~1000€ (il y a 3 ou 4 ans !) pour "blinder" efficacement le ventre du bateau avec du Kevlar… ce qui faisait quand même assez cher. Donc je pensais plutôt à du Basalte, qui est aussi très résistant à l'abrasion, moins cher .. et plus facile à réparer (surtout à poncer) si ça a un peu râpé sur le béton de la cale ou sur un caillou.

      Une autre solution, qui a été envisagée par plusieurs concepteurs, serait de remplacer une partie du lest par une bonne tôle d'acier (galva ?), qui couvrirait la partie de la sole en contact avec le sol. Mais je me suis toujours demandé ce que ça donnerait, avec le différentiel de dilatation CP / acier.

      Il y a aussi, sans aller jusqu'aux quilles d'échouage, les baguettes de bois "sacrificiel" en dessous. La carène serait un peu moins lisse, et la protection très partielle… Les roulettes de Thierry sont aussi une solution pour protéger l'arête du tableau, point particulièrement exposé.

      1. Thierry200

        et en dessous ??

        @ Eric17 : quid de "baguettes" longitudinales de plastiques "indestructibles" (genre Ertalon ou Delrin) aux arrêtes de la coque ? (section 2cmsx 0,5 / 0,7) ou simplement tout à l'arrière de la coque là où le bateau touche quand on le glisse de la remorque ?

        Pour moi cette solution de pouvoir poser le bateau sans risque pour la coque est une des clefs du "déchargement facile" dans très peu d'eau voire même à sec en attendant que la marée monte…

        Est ce encore une utopie ?

        Là aussi on peut regarder ce qui équipe les milliers d'annexes de nos pêcheurs cotiers qui se font maltraiter, tous les jours : y'a les p'tites roues mais y'a également les "protections" qui permettent à nos marins de les tirer (glisser) carrément sur les cales en granit…

        1. eric17

          et en dessous ??

          @ Thierry200 :ça pose juste un problème de construction : si on ne veut pas que ces baguettes – qui auront obligatoirement une certaine épaisseur – ne dépassent pas trop sur les bouchains et ne nuisent pas trop à la fluidité des lignes, il faudra prévoir un creux dans la coque pour les loger. Sur une coque en plastique ça compliquerait beaucoup le moulage, sur une coque en CP …. pffff

          Par contre si on se moque d'avoir des trucs qui dépassent (comme pour les protections en dessous, qui dépasseront obligatoirement, sinon elles serviraient à rien), là, OK. Et même, un retrait dans la coque serait bien pratique, pour empêcher ces baguettes plastique de bouger, ce qu'elles font en général, quand elle sont fixées par quelques vis, et c'est pas bien joli. C'est que ces matériaux (Polyéthylène, Téflon, Delrin) sont très difficiles à coller…

          Il existe déjà, pour les bateaux à moteur, de protections d'étrave qui se collent sur la coque (keelshield ?).

          En passant, je suis surpris que les archi ne prévoient pas de retrait pour poser une "plaque anti-turbulence" autour des sorties de dérives & quilles rétractables

          1. Thierry200

            et en dessous ??

            @ Eric17 : mais c'est tout bon ! Pour moi qui ait des origines de vaurien-iste, je n'ai aucun problème d'ordre esthétique avec des renforts sous la coque, surtout quand ces baguettes protègent les fonds. Et je ne pense franchement pas que l'impact sur l'hydro dynamique soit vraiment significatif, en tous cas je suis tout prêt à perdre 1 dizième de noeud si le dispositif me facilite vraiment les mises à l'eau et les échouages un peu "brutaux".

            Reste à pouvoir les fixer et ça manifestement c'est pas joué; même avec des visses profondes (noyées dans l'epoxy)  pour éviter le déplacement de la baguette ?

          2. eric17

            et en dessous ??

            @ Thierry200 : ça ne serait pas gênant si le bateau allait droit. Mais avec ces formes de coques ultra-larges, à la moindre gîte le bateau va se déplacer +/- en crabe (c »est un des arguments des scows, il y a de belles images sur les sites parlant du magnum 747)… et les baguettes vont « turbuler » grave !! C »est énervant de se balader avec un « frein à main » mis en permanence, je trouve…

            Les « baguettes », moi je les ferais tout simplement en bois, vissage + collage à la colle-mastic polyuréthane, et changement quand c »est nécessaire, ça sera pas bien compliqué. Le plus délicat sera de protéger le CP autour des trous des vis, on va pas risquer de ruiner tout le fond sous prétexte de le protéger. Car il faudrait 1/ que les vis tiennent, 2/ qu »on puisse les virer facilement pour couper le mastic avec une lame de cutter, pour le changement.

            Là je crains… tu vas pas nous sortir toute une rangée de roulettes, hein ?

            Les petits bateaux, ça n »a pas vraiment de jambes, tu sais ?

          3. Thierry200

            et en dessous ??

            @ Eric17 :      décidément il ne faudra jamais que je bricole ! Si je tentais de mettre en oeuvre toutes  mes idées, y »aurait du dégat et manifestement je me retrouverais à naviguer en sabot…

            Bon sur les petites roulettes je suis sûr de mon coup et ne ferais pas de concessions ! On en équipe maintenant toutes les valises et je ne vois vraiment pas pourquoi on ne pourrait pas faire la même chose sur nos p »tits bateaux !.

          4. eric17

            béhéheuh ….

            @ Thierry200 :  c »est qu »à chaque fois qu »on trouve quelque chose de malin pour améliorer un bateau, ça a des effets pervers un peu partout… Plus le bateau sera spécialisé, meilleur il sera dans son domaine… et nul dans les autres.

            Des bateaux amphibies seraient mauvais sur terre et mauvais sur l »eau, exactement comme les hydravions de la belle époque (Ce qui ne les empêche pas – les hydravions – d »avoir été des engins de rêve : Aaaah que j »aurais aimé, non pas revoir, mais tout simplement voir un Latécoère. Ou voler sur un Grumman Goosling, pour rester dans nos petites tailles).

            Et pour le fun, 2 images trouvées sur Marinai di Terraferma ….

            Donc, bon, si tu veux coller un chemin de rouleaux sous le bateau, si le compromis te convient, fais le ! Fais toi un bon tableau avantages / inconvénients avant de faire des trous partout, décide, et ensuite laisse braire !!

            Personne ne peut choisir à ta place

            PS : en plus de « Oxymore« , « Laisse braire » est un de mes noms favoris, pour le prochain bateau : c »est libre de droits (j »avais aussi pensé à « Et je vous emmerde« , mais ça va être un peu compliqué à épeler aux bleus, à la VHF… echo-juliet-victor-echo ?)

          5. Thierry200

            béhéheuh ….

            @ Eric17 : autre nom que j »adorerais aussi c »est « vaguement compétitif… » qui reprend le titre d »un album de Sempe (dont je suis fan absolu). « Vaguement compétitif », tout l »esprit de Sempe est là et je m »y retrouve bien.

            Le vaguement est excellent ! et nous ramène naturellement à la question de l »efficacité absolue de nos engins (embarcations !). Moi je veux juste protéger ma coque, mais je ne veux pas pour autant un veau ! Quand je suis épaté (et très tenté) par l »esthétique et le près du Scandinavian cruiser 20 c »est qu »il me reste un fond de culture de pur voileux, et que la simple évocation de pouvoir naviguer avec un frein à main enclenché m »est vraiment insupportable. (et carrément vexatoire).

            Donc aucune concession sur la glisse. Moi je voulais simplement mettre 2 baguettes fines pour protéger ma coque   et « on »  me dit que ça va turbuler grave ! alors que par ailleurs on disserte allègrement sur les bénéfices des chine runners (ex croissances s »il en est) qui eux sont justement là pour turbuler; et je ne parle même pas de tous ces marins du dimanche qui naviguent avec  hélice de moteur immergée.

            Bon, mais on est bien obligé de faire confiance aux spécialistes ! que je sollicite une fois de plus : Peuvent-ils m »aider à protéger sans turbuler !!? (c »est quand même pas la mer à boire !) Mon topaz en polyéthylène rotomoulé,(qui ne craint pas les chocs)  je le pose partout et il ne turbule pas ! 

            Le basalte à la place du verre, ça change quoi ? ça résiste mieux à l »abrasion ? je peux m »en installer une petite bande (non turbulante) à l »arrière de la coque ?  

          6. eric17

            et toute la crémerie ?

            @ Thierry200 :… tu pourras pas tout avoir sad


            À part Sardine Boats, je ne connais pas d »autres test de l »efficacité du basalte comme anti-ragage. C »est juste 3 fois plus cher que le verre, d »après ce que je sais : là aussi on peut pas tout avoir…

          7. Thierry200

            et toute la crémerie ?

            @ Eric17 : à rajouter dans la liste des noms : "choisir c'est renoncer"  ou "Oui, c'est mon dernier mot.." (Jean-Pierre)

          8. eric17

            et toute la crémerie ?

            @ Thierry200 : c »est pas le début de l »histoire de l »âne de Buridan*, ça ? large smilelarge smile

            T »inquiète pas, au bout d »un moment ça décante, ça se focalise (on doit faire ça en dormant). Moi il m »aura fallu ~3 ans pour arriver à 2 options, ça va bientôt être mur si je ne suis pas mort de soif et de faim avant ….

            * un autre nom ?

  20. capot !

    une idée en l'air !pitit capot circulaire a la place des hublots qui permettrait d'ouvrir par beaux temps mais en plus d'ouvrir un peu pour la hauteur de tete au mouillage etaussi en navigation par beau temps !! ce n'est qu'une idée ! et mettre un astrodome sur le capot d'entrée avec petit siège amovible en dessous !? aussi,prolonger la tablette de cuisine sur toute la largueur comme le souriceau et devant sur la solle un réservoir de x litres avec plancher au dessus!! fusible sur le safran car trop dangereux actuellement !                   pour les petit capots il existe différent diamètre !!

    avez-vous des idées suplémentaire !!! ça m'intéresse !!!!!!!!!!!

        Stéphane…                                                              

    1. eric17

      capot !

      @ Steco :

      Pour les safrans, je suis un fan de la « boite Storer », avec sandow de retenue.

      Les hublots ouvrants à  cet endroit là, je n »aime pas trop : c »est juste le jour où tu auras oublié de les fermer qu »il y aura un grand coup de gîte, ou une vague traitresse (sillage d »un gros bateau à moteur), évènements pas du tout impossibles sur un si petit bateau...

      Je pensais moi aussi à des bulles : c »est pas impossible à faire soi-même, ce qui réduirait le coût. Ça figure dans les « version XXL – 3XL, propositions pour une personne de grande taille », dans le commentaire 52 (2 de la p2, y »a pas de #1-51, il s »est perdu dans les limbes informatiques) sur la page N°1 Inséparable 398.

       

      PS : ton commentaire « sole blindée » a disparu de la page (comme le #1-51 de la P1 cité ci-dessus) : c »est un bug / saut de page, faut que je re-signale ça au Chef… on peut le lire (pour le moment) en page d »accueil, mais comme il va bientôt en disparaitre je le remets ici :

      [quote]la tôle oui mais en mer je préfère avoir le lest le plus bas possible !! pour le basalte je ne connais pas sauf le bateau jaune venant du nord récemment  je vais étudier la question ![/quote]

  21. sole blindée !!!

    la tole oui mais en mer je préfère avoir le lest le plus bas possible !! pour le basalt je ne connais pas sauf le bateau jaune venant du nord récemment  je vai étudier la question !

  22. blindage !

    bien pour la tole mais je préfère en mer avoir mon lest le plus bas possible et je veux renforcer la sole mais pas spécialement la blindée !! petite tole d'alu en plus pourquoi-pas !! mais alors en plus mais le poid est la question !!!  Basalte  !!! petit bateau jaune venant du nord en basalte !! mais je ne connais pas du tout ce matériaux mais je vais m'informer !!!!

    merci!!!!!                                                            Stéph…..

    1. eric17

      blindage !

      @ Steco :pour le basalte, on en a parlé quelque part sur NT avec le chantier Sardine Boats (ou c »était en MP ?), qui fait des soufflages « là où ça frotte », étrave par ex sur leur trimaran Sardine Run, et sur les kayaks, c »est Allel Behidj qui m »a fait découvrir ce matériau.

      Retrouvé : commentaires N° 4 & 5 sur la page Sardine Run, avec un lien vers un pdf intéressant QUI VIENT DE ME PLANTER LE COMMENTAIRE  GRRRRR !!!

       

      bon, faut que je retrouve ce que j »avais écrit, moi ?….

      Il y avait un truc sur le basalte, avec des liens vers la page NT où on parle du Fipofix (page Petits bateaux Rigolos, commentaires .. heu 98 à 102 ??), puis vers les pages officielles / fibres Fipofix…

      Puis un truc sur le fait que le chantier Sardine boats propose l »Inséparable dans sa gamme, et le fait que les plans sont en vente 350€ sur le site de l »architecte…

      tout ça avec plein de liens à retrouver, la barbe 

      si même les commentaires deviennent chatouilleux question « liens foireux » ….

       

  23. stand by

    @ Eric and Thierry,  now the boat is now in "stand by",  i'm waiting all deck hardware and others parts ( rudder, bowsprit…)

    next step in two weeks    ciao aurelio

     

    1. eric17

      stand by

      @ Guguscio :

      We had a dream … see THE boat on Parigi Boat Show  large smilelarge smile

      Eagerness must be worst for you than for us….

      We »ll wait with courage !

  24. I 398

    @ Eric, ….a lot of work on the deck for next weeks ( after winter holiday)  and sanding + white painting inside..

    ciao aurelio

     

  25. eric17

    autre gréement ?

    d »après un message de Brian P, sur http://www.ukhbbr.plus.com/forum.html, sujet Inseparable 398, une info communiquée par E. Henseval :

     [quote] I permit myself to ask you if you could give your opinion on which specifications would be the best to answer the main demand in this category of boat.
    However, Inseparable has been designed for one person, with very accurate specifications!

    I am working too on a simple  furling free standing mast, without boom, for a friend, but all rigs are possible! [/quote]

    Un gréement Ljungström – Montaubin sur l »Inséparable ?? Waouw !! « Brolé« , j »espère…

    Affaire à suivre !

    Si l »ami de E. Henseval passe par ici et lit ces lignes:                                                                 on veut bien ses commentaires & infos !! bounce

     

    21/01/14 Du coup, j »ai envoyé un mail à E. Henseval, pour en savoir plus (et autres questions).

    Réponse : « Quant au free standing rigging, je n »ai pas commencé » … Bon, on va attendre (il n »y a pas d »emoticon « squelette en train de se désagréger », ça aurait été l »occasion ..)

  26. @ Eric, yes a new renforcement plate on mast support

    ciao aurelio

     

  27. interiors + bowsprit

    @ Eric,  in few weeks interiror painiting and "furniture" , next sunday fixing bowsprit and other works… launching end of march    ciao aurelio

    1. eric17

      interiors + bowsprit

      @ Guguscio : I don »t know if the word « furniture » is suitable for this rather spartan boat, but well…

      Can »t wait to see more, but we »ll miss this « weekend serie », when the boat is launched.

  28. bulles ovales

    @ Eric,  we will test the boat this spring/summer without hublots or bulles… ciao aurelio

    p.s. interior sanding and white painting next w.e.

     

    1. eric17

      bulles ovales

      @ Guguscio : good luck for the painter ! (I hate wearing a mask ..)

  29. motor support

    @ Eric,  plywood+grp epoxy custom made support  ciao aurelio

     

     

  30. chaise moteur

    @ Eric,   this is the new "chaise moteur" instead of the old ( wood and inox plates )

     

    ciao aurelio

    1. eric17

      chaise moteur

      @ Guguscio : yes, I understand, it »s the same thing as on your november 2 picture, but in epoxy-plywood. Not sliding or pantographic as usual type, and seems to be bolted on the transom : will it be enough to keep your engine dry when not in use…

  31. rannnvro breizh

    @ Eric, sorry correct name is Rannvro Breizh….next w.e. we will test the mast with main and code "0" ( "dry test" at boatyard )   ciao aurelio

Laisser un commentaire

Fermer le menu