Raid Croate en cata et kayak – partie 2/4

Raid Croate en cata et kayak – partie 2/4

2èmejour, de la pluie et du vent

Au petit matin, les conditions sont toujours exécrables.
La pluie redouble d’intensité. Les bourrasques sont violentes et déforment dangereusement la tente.

Pas question de partir dans ces conditions…

Progressivement, mais sans faiblir, le vent balaie les nuages, pour laisser enfin apparaitre un peu de ciel bleu.
Pas besoin de plus pour Philippe et François qui se préparent pour une séance de cata dans des conditions musclées …

Cette journée de repos forcé est mise à profit pour réparer la mât du kayak.
Francis (el bricolo), avec tous ses talents de Mac Gyver, trouve la solution inespérée !!!
Il confectionne une sorte d’attelle avec un vieux morceau de métal récupéré sur place …

Pour ma part, et malgré les mésaventures de la veille, l’idée d’utiliser un kite en kayak reste une obsession!

Pour ce deuxième test, j’utilise un petit cerf-volant à caissons ouverts de 1,9 m², de marque Décathlon.
La traction est nettement plus raisonnable que lors de notre premier essai. Par contre, l’aile est beaucoup plus vive, rendant le pilotage plus délicat.

La séance d’essai s’arrête rapidement lorsque l’aile tombe à l’eau. Une fois dans l’eau, sa structure à caissons ouverts rend son décollage impossible…

Au final, une journée bien remplie, qui se finit par une petite partie de chasse sous-marine.

3èmejour, le beau temps est de retour

Au réveil, la journée s’annonce splendide. Le campement est vite levé, tout en prenant bien soin d’effacer toutes traces de notre passage dans cette propriété privée…

Cap plein EST en direction de l’île ZUT (!), dans d’excellentes conditions pour les 2 embarcations.

Après une navigation d’environ 6 miles pour le kayak (mais beaucoup plus pour le cata qui doit tirer des bords), on se retrouve presque en même temps, à l’entrée d’une immense baie dont le fond abrite la marina de l’île ZUT.

Pause pique-nique et concours de saut du haut des rochers surplombant les flots…

Bien requinqué, on reprend la mer pour contourner l’ile Zut par son extrémité Nord, en direction de l’étroite passe entre l’île KATINA et DUGI OTOK.

Le vent étant nettement plus favorable pour le cata, on se fait alors prendre en remorque jusqu’ à l’entrée de la passe pour gagner un peu de temps.

Une fois le chenal franchi, on se met à la recherche d’un spot abrité pour la nuit, mais force est de constater que la côte rocheuse n’a rien d’accueillant.

Enfin, on aperçoit au loin, à la pointe Sud de l’île DUGI OTOK, une zone plus plate faite de grandes dalles plus propices à un bivouac.

De Eric VINCENT

Lire la suite…

Cet article a 0 commentaires

  1. :

    magnifique mise en scène de nos aventures. Outre la rédaction qui est une prose d'El Medico, la mise en forme de Jean Marc est superbe. Bravo!

    A quand la suite Jean-Marc?

    1. La suite… :

      Ca devait être aujourd'hui… mais je suis tombé sur un petit bug lors du redimensionnement des vignettes. Faut que je le traque et le corrige avant de poursuivre

      Pour le récit suivant (Raid Sardaigne), Eric va pouvoir le rédiger directement sur le site donc tu pourras lui mettre la pression si ça tarde trop

      Et bravo à toute l'équipe de los raidos locos pour ces vraies aventures exploratoires !

Laisser un commentaire

Fermer le menu