Navigation sur le Göta Canal

Navigation sur le Göta Canal

Navigation sur le Göta Canal

(Suite de l’article : Premier raid familial en Suède)

Après 2h30 de navigation sans problème, nous arrivons à Motala : 10 miles nautiques parcourus en 2h30.

Je suis content d’arriver : tout s’est bien passé mais je navigue en terrain inconnu, avec les enfants et avec un bateau chargé. Cela me change des sorties à la journée.

Il s’agit de trouver une place au port, ce qui fut vite fait.

Je sors le réchaud à essence, les casseroles, le bidon d’eau et les victuailles et nous cuisinons sur une table du port.

Apparemment, ils ne voient pas ce genre de touristes tous les jours.

Je pars me renseigner pour l’achat du Pass pour naviguer sur Göta Canal et sur les horaires des écluses et du pont de chemin de fer.

Pour le Pass, il m’en coûtera 1200 couronnes suédoises (soit 130 euros) pour un tronçon Aller, inclus 5 nuitées gratuites dans chaque port et l’accès gratuit aux WC et douches.

Nous en profitons pour faire un petit tour en ville en attendant que le pont ferroviaire s’ouvre.

Départ à 16h00 : c’est notre première écluse. Heureusement, nous sommes seuls et nous prenons notre temps.

Nous parcourons encore quelques kilomètres avant d’arriver dans un petit port tranquille (hors de la foule) mais assez rustique : Motala Verkstad.

C’est un ancien site industriel mais il a quand même un certain charme. Nous nous installons derrière un vieux gréement.

Le temps se couvre : les enfants en profitent pour se baigner avant l’averse qui s’annonce. Heureusement, elle ne durera pas.

Mercredi 12 juillet : la journée commence sous le soleil.

Après quelques kilomètres au moteur, nous arrivons à notre première série d’écluses : 5 d’affilée. Il faut attendre 30 minutes avant de pouvoir passer.

Les enfants s’installent à la manœuvre, un sur le flotteur à l’avant, amarre en main, l’autre à l’arrière, moi au moteur et à la barre, madame derrière l’appareil photo.

Les écluses s’enchaînent et les automatismes se mettent en place.

45 minutes plus tard, nous faisons une pause pique-nique, au bas des écluses et profitons du paysage : le lac Boren s’offre à nous.

Nous allons à nouveau pouvoir naviguer à la voile : 7 miles nautiques à 5 nœuds de moyenne.

Nous ne croiserons que 3 voiliers et terminerons la traversée par quelques surfs sur les vagues, au vent arrière.

Il est 16h00 et nous arrivons au port de Borensberg où nous nous installons pour la nuit.

Notre installation ne passe pas inaperçue : gonflage des grosses bouées…. Tiens, ils montent des tentes !? Et ils dorment à 5 là-dedans ?

A la soirée, je crois que tous nos voisins sont venus voir ces drôles de belges sur leur drôle de trimaran !!!

Jeudi 13 juillet : Le soleil est à nouveau au rendez-vous. Démontage des tentes et petit déjeuner.

Le départ est donné à 10h00 : 21 km de canal, au moteur, et pas moins de 15 écluses et 13 ponts.

Dès le départ, les enfants sont mis à contribution. Les paysages sont magnifiques.

Laisser un commentaire

Fermer le menu