Peser un bateau sur sa remorque

Peser un bateau sur sa remorque

Voici une méthode simple pour peser un bateau installé sur une remorque.

Etape 1

Mesurer l’écartement (E) entre l’axe des roues et celui de la roue jockey à l’avant.


Pour déterminer avec précision la position au sol de l’axe des roues, bloquer ces dernières avec des cales.

Utiliser une équerre appuyée contre chaque côté de l’axe d’une roue (1) pour repérer sur le sol la projection du diamètre de cet axe (2).


Mesurer l’écartement et marquer le milieu (3) entre ces 2 repères.
Faire de même avec l’autre roue puis tracer la droite entre les marques : c’est l’axe des roues.

Mesurer la distance entre le milieu de cet axe et le point de contact de la roue jockey avec le sol pour obtenir la valeur de l’écartement E.

Etape 2


Avancer au maximum le bateau sur la remorque et, à l’aide d’un fil à plomb accroché à l’étrave, marquer sur le timon de la remorque la position de l’étrave avancée (4).

Etape 3


Mesurer la masse exerçant un poids sur la roue jockey en glissant dessous un pèse-personne (de préférence un modèle électronique avec jauges de contrainte et affichage électronique au dizième de kilogramme…pour plus de précision)  et noter la valeur J1 indiquée par la balance.

 
Précaution utile: pour parer au risque que l’ensemble bateau + remorque ne vienne à basculer complètement sur l’arrière si on recule trop le bateau sur les rouleaux, placer des cales sous l’arrière du chassis de la remorque.

                               Méthode de mesures :

Nous allons reculer le bateau sur la remorque de plusieurs distances « L » (une dizaine de centimètres, puis une vingtaine, puis une trentaine…) , en relevant à chaque fois:

– la distance « L » de recul du bateau sur la remorque.

– la masse « J2 » appuyant sur la roue jockey,

Ainsi, nous finirons par obtenir un tableau récapitulatif de plusieurs couples de valeurs mesurées « L » et « J2 » ( plus on aura effectué de relevés, plus nous encadrerons finement la valeur finale de la masse-lège de notre bateau…)

Etape  4


Mesurer la masse appuyant sur la roue jockey en glissant dessous le pèse-personne électronique et noter la valeur J2 indiquée .

Etape 5


A l’aide du fil à plomb toujours fixé à l’étrave, marquer sur le timon de la remorque l’emplacement de l’étrave reculée (6).

Mesurer la longueur L entre la marque de l’étrave avancée (4) et celle de l’étrave reculée (6).

Résultat

Calculer , pour chaque couple de mesures « L » et « J2 », la masse-lège P du bateau à l’aide de la formule suivante :

P = (J1 – J2) x E / L

Remarque : pour que le calcul soit valable, J1 et J2 doivent être mesurés avec la même unité (tous les deux en kilogrammes ou tous les deux en grammes). Idem pour E et L (tous les deux en m, cm ou mm).

Précision

L’exactitude du résultat obtenu dépend de la précision des mesures de longueur et de masse, et notamment de la justesse des balances utilisées (d’où la nécessité de privilégier un pèse-personne électronique…)

Pour avoir une idée de l’écart possible, estimer l’erreur possible sur chaque mesure :

  • eJ1 l’erreur maximale de mesure de la masse J1 (exprimée avec la même unité de masse que J1 et J2)
  • eJ2 l’erreur maximale de mesure de la masse J2 (exprimée avec la même unité de masse que J1 et J2)
  • eE l’erreur maximale de mesure de l’écartement E (exprimée avec la même unité de longueur que E et L)
  • eL l’erreur maximale de mesure de la longueur L (exprimée avec la même unité de longueur que E et L)

L’erreur possible sur le résultat final (en plus ou en moins) est alors obtenu par la formule suivante : Deltamax = ((J1 – J2 + eJ1 + eJ2) x (E + eE) / (L – eL)) – P

De Jean-marc Schwartz, avec l’aide de Phil, Jean-Claude, Pierre et Didier, novembre 2008

Les calculs de Phil


Le marchand d’agrégats près de chez moi m’a annoncé fièrement, lors de mon récent coup de téléphone, que son pont-bascule était précis à 40 kg près…

Ouh là là… Va pour un camion plein de sable ou de terre végétale, mais + ou – 40 kg, ça fait un différentiel de mesure maxi de 80 kg , ça …!

Cela fait donc un moment que je me dis que je vais devoir mettre sur le papier les calculs qui me permettent de déterminer la masse-lège de Winnie chez moi, à l’aide de mon simple pèse-personne de ménage…

Le principe général de la manipulation est le suivant:

1) A l’aide du pèse-personne disposé sous la roue jockey , on mesure la masse J1 appuyant à ce niveau ( Si ça n’appuie pas… c’est que la roue jockey est un mètre en l’air et que le bateau a le cul par terre !!!).

2) On recule le bateau sur sa remorque de quelques dizaines de cm (l), et on note de nouveau la masse (J2) appuyant sur la roue jockey.
Nota: On va donc faire reculer le centre de gravité du bateau de la même distance…

Veillez à ne pas reculer le bateau jusqu’au point de faire passer son centre de gravité en arrière de l’axe de l’essieu ! Mais de façon à garder au moins une dizaine de kilos sur la roue jockey.


3) on fait les calculs !!!

On va utiliser « le principe des bras de levier « .

Notations des distances (les bras de levier):

On mesure l’entraxe entre le point de contact de la roue jockey sur le pèse-personne et l’axe transversal de l’essieu de la remorque, on note cet entraxe « e ».

On mesurera de combien on a fait reculer le bateau sur la remorque, pour effectuer la deuxième mesure de masse, et on notera « l » cette distance

Notations des masses :

On appelle « P » la masse-lège du bateau.
On appelle « J1 » la masse mesurée sous la roue jockey, bateau en place.
On appelle « J2 » la masse mesurée , bateau reculé.

Résultat : ( après simplification des équations illustrée sur le document ci-dessus)

P = (J1 – J2) x e / l

En espérant vous avoir été utile !

PHIL, novembre 2008

Cet article a 0 commentaires

  1. Tous à vos pèse-personne !

    Pesons nous les uns les autres (bateaux)… et ajoutons dans les commentaires des fiches des voiliers concernés les résultats obtenus :  large smileconfusedsad

    Le constructeur qui obtiendra le plus grand % d »écart par rapport au chiffre inscrit sur sa brochure commerciale se verra décerner le parpaing d »or

    Sait-on estimer ou calculer la marge d »erreur de cette méthode de calcul de poids ?

    1. Erreur de calcul ? Aucune !!! Au gramme près !

      Si les résultats sont légèrement éloignés de la masse réelle, ils ne seront pas dûs à la méthode de calcul, mais à l »imprécision des mesures:

      Mais a-t-on besoin d »être précis au kg près, qu »on veut savoir si notre blue Djinn, D »Jinn7 …ou autre…pèse 1200 ou 1550 kgs ?

      Imprécisions possibles de quelques millimètres sur vos mesures au mètre à ruban de  » e  » et de  » l  »

      ( Plus, faut changer vos lunettes !
      Nan, j »déconne ! Car tracer précisément au sol l »axe de l »essieu , c »est pas évident ! Fil horizontal tendu entre les deux axes de roue…et fil à plomb au milieu…)

      Imprécision du pèse personne…et encore…

      Regardez bien la formule de calcul de la distance de  » d « :

      d = ( l x J1) / ( J1 – J2 )

      Si votre pèse-personne ( vieux modèle à cadran tournant, qu »on a gardé au fond du garage au cas où, pour ne pas pèter la bascule électronique de Môman ! …) est faux de « 2 kilos en moins », par exemple, cette erreur influera sur le terme J1 du numérateur, ça c »est sûr…
      Mais il fera la même erreur pour J2…
      Donc le dénominateur de la formule, ( J1 – J2 ) sera juste !

      PHIL

  2. PHIL Merci PHIL pour cette réactivité et pour cette méthode  » pratique » et « fonctionnelle » que je vais mettre en oeuvre au printemps prochain.
    Pour le calcul d »erreur, il me semblait que les erreurs relatives ne pouvaient que s »additionner et pas se soustraire, mais c »est hélas pour moi maintenant trés éloigné et brumeux … et je fais confiance au prof de génie mécanique qui à devancé Pierre le prof de techno. A mon avis Pierre est incapable de sortir tout le matos qu »il enfile dans le coffre de l »Astus 16.1, et la méthode lui serait pourtant bien utile pour évaluer son poids total roulant … Et je ne parle pas du coffre du break !

    1. Ahhh…Tu parles de ce Pierre-là… Le plus fou, c »est le soir…
      quand tu vois le Pierrot sortir tout son barda dans le cockpit de son A 16 afin de trouver une place pour passer la nuit dans le coffre …
      Amis contorsionnistes, bonsoir !

      Il serait pas un peu fakir, en plus ?

      Je viens d »envoyer le scan de ma feuille de calculs avec croquis à Jean-Marc, ce pourrait être utile dans la rubrique  » Trucs et Astuces », non ?

  3. Attention au poids … PHIL cela me semble maintenant indispensable dans la rubrique  » Trucs et Astuces » ! Nous engageons la sécurité de notre attelage, de nos passagers et même des usgers croisés sur la route peut-être sans y prendre garde. Et puis il ya les assurances qui peuvent prétexter un dépassement de poids pour ne pas faire jouer pleinement la couverture en cas de sinistre… :pissed: Mef ! Comme dit Jean-Marc : Tous à nos pèse-personne !

  4. La manip est tout à fait correcte, juste un point : il existe des balances plus précises (20kg) et là ça devient raisonnable. Sur mon First18, j »avais fait la manip l »année dernière http://first18.over-blog.fr/article-13878863.html … le parpaing d »or est à notre portée ! (le bateau est réputé pour avoir des grosses variations entre les différents modèles et années de fab.)

    a+
    florent

  5. on pèse !Allez pour le plaisir un petit tour dans le Voiles et Voiliers N° 398 AVRIL 2004 page 72

    1. Euhh…Didier Dis nous en un peu plus…

      Je ne sais pas si on est très nombreux à être abonné à V&V, moi non, j »achète au numéro, après l »avoir feuilleté pour être sûr que son contenu m »intéresse… :shocked:

    2. ERRATUM !!!!! LE POIDS « P » TROUVE EST LE POIDS DU BATEAU PLUS CELUI DE LA REMORQUE , bien sûr !!!

      Pensez à soustraire le poids de la remorque pour avoir celui du bateau !!!!

      Mille excuses!

      PHIL

      1. bonjour Prof,donc finalement P = e . (j2-j1)/l

        l »erreur sur P est la somme des erreurs de mesure sur e, j2, j1 et l (qui ne se compensent surtout pas)

        Grincheux

        PS : y a t »il un matheux dans le bateau, car en fait à partir de cette équation et connaissant les incertitudes des mesures il est facile de calculer l »erreur sur P ; souvenirs de fac un peu lointain

        1. Presque…EricBon allez, je peux bien vous le dire à tous, hier matin, je suis « passé sur le billard » avec anesthésie générale…
          Mes calculs de mécanique d »hier après-midi, quelques heures après le réveil , ont un peu manqué de …lucidité !!!
          Les effets mettent bien 24h à se dissiper…j »avais du mal à le croire…Mais, ça se confirme!

          Donc Jean-Marc va avoir un peu de boulot pour rectifier tout ça !!!

          Autre erratum:

          Dans la mesure où la masse de la remorque ne peut pas être considérée comme quantité négligeable vis-à-vis de celle du bateau:
          « P » est le poids de l »attelage complet et non celui du bateau seul…
          « d » est aussi, forcément , la position du centre de gravité G de « l »ensemble bateau + remorque » par rapport à l »axe de l »essieu, et non la position du point G du bateau seul…(La connaissance de la positopn de ce G là présente déjà beaucoup moins d »intérêt…)

          Je suppose que toi, Eric, mon cher collègue, tu n »es pas , en ce moment même, sous l »effet de narcotiques, et je te remercie de ton soutien !

          On peut en effet calculer directement P en fonction de l , e , J1 et J2 , sans effectuer le calcul intermédiaire de la distance d….ce qui évite l »erreur d »arrondi en reportant cette valeur de d dans le calcul de P.

          J »ai par contre l »impression que tes corrections de copies en nocturne t »ont passablement fatigué…

          Car finalement, je crois qu »on doit plutôt écrire:

          P = e . ( J1 – J2 ) / l

          ( Ta formule donne la même masse en valeur absolue, ceci-dit, mais avec un résultat précédé du signe – s »affichant sur la calculatrice de nos amis utilisant cette méthode , ce qui pourrait les perturber…

          bien sûr que c »est j1-j2 tu es tout pardonné… et moi aussi car le mulot m »a échappé des mains avant de m »apercevoir de ma bourde, mais trop tard.

          non en fait ce qui m »intéresse dans ce calcul c »est l »erreur par rapport à une pesée directe sur la balance de ton marchand d »agrégat.

          si je prend l »exemple de mon joli M21 jaune, le poids de la roue jokey sur balance égal 40 kg ; d »après ta formule la longueur l ne pourra pas (en partant du principe que bateau + remorque = 500 kg et que e=3 mètres environ) dépasser 24 cm. c »est certainement la mesure la plus compliquée à réaliser en pratique de façon précise et en plus on une contrainte de distance maxi.

          en plus un pèse personne en général ne pèse pas en dessous de 10 kg, donc le delta J sera 30 kg max, ce qui réduit encore la distance l à 18 cm.

          mais çà m »énerve je ne me souviens plus du tout comment on fait un calcul d »erreur… y a une histoire de dérivé derrière tout çà.

          hé mais reposes toi quand même… le parpaing d »or peut attendre un peu

      2. Argh… dommage

        Le poids du bateau + remorque… c »est très bien pour s »assurer qu »on respecte le PTAC de la remorque et les règles du code de la route associées large smile Par contre, déduire le poids du bateau en soustrayant le poids de la remorque est incertain… On m »a dit plusieurs fois que le poids réel de la remorque pouvait sensiblement différer de la valeur « catalogue ». :frown: Et sur le schéma, on mesure le déplacement du centre de gravité du bateau seul et pas celui du bateau + remorque (et dont la position change avec le déplacement du bateau sur la remorque). Est-ce que la formule reste valable ? y » pas moyen de trouver le poids du bateau seul en appliquant les mêmes principes et d »autres mesures perplexed  

        1. Réfléchissement !Et avec une 3ème mesure ? genre : on recule le bateau jusqu »à ce que le poids sur la roue jockey soit nul… on sait alors que le centre de gravité de la remorque+bateau est alors positionné sur l »axe des roues.

          Le point « G » au dessus de l »essieu…… est obtenu quand il n »y a plus un gramme de masse appuyant sur l »avant et quand le timon commence à se lever…

          Et là…on est cuit !

          On ne peut plus rien calculer ! :frown: :frown:

          Dommage…

        2. Pas un problème, ça… Tu profites de ta prochaine mise à l »eau pour glisser le pèse personne sous chacune des deux roues d »essieu et sous la roue jockey de ta remorque …et tu additionnes les trois masses mesurées…

          Un pèse personne de ménage doit bien encaisser 150 kg…Il faudrait que la masse de ta remorque dépasse les 300kg pour dépasser les capacités de cet outil de mesure…

          ça peut être le cas avec certaines remorques double-essieu ?
          Dans ce cas on soulève de part et d »autre de chaque double essieu avec deux crics, et on glisse une planche portant sur deux pèse-personnes au lieu d »un….

          Mon van pour chevaux « une place et demie » est très comparable à une remorque porte bateaux, si on considère que le chassis plus court est compensé par la carosserie en terme de masse…

          Elle ne dépasse pas 630 kgs à vide…

          PHIL

  • eric17 (Equipier Nautical Trek)

    ah oui, le point « G » !!!!
    là je commence à envisger un TP

    remorqueJe n »ai pas de scanner mais l »article de VetV est bien d »autant plus qu »il est fait avec le Hamac sur la remorque!!!! L »idée est de se servir de la remorque comme balance et donc c »est le poids du bateau que l »on obtient et non le poids de l »ensemble (quand on pèse avec la balance romaine on ne pèse pas la balance)Il faut prendre les cotes du bras de lier sur la remorque vide et le poids sur la rous jockey avant de faire l »opération avec le bateaumais je plus simple est que je trouve un scanner

    1. On trouve la masse du bateau seul !!!La première était la bonne !!! Vive les vapeurs post-anesthésiques, propices aux bonnes intuitions !!!

      Jean-Claude Lenoir m »a interpellé par mail en reprenant mes calculs…et a semé le doute, à bon escient, dans mon esprit…

      Aussi, pour en avoir le coeur net, j »ai refait une modélisation dans laquelle je sépare volontairement la masse de la remorque, qui reste fixe, et la masse du bateau qui se déplace quand on le recule…

      Après simplification, la masse de la remorque disparaît ( par miracle?;;;) de l »équation et on retrouve toujours ce résultat:

      La masse du bateau P = e * ( J1 – J2 ) / l

      Allez les gars ! Tous à vos pèse-personnes !!!

      Phil le fatigué…

      1. TP poids P Bonjour,

        j »ai fait ce matin le TP du poids P (pas du point G… mais çà ne vous regarde pas

      2. Ben…non, Eric J »ai bien peur que ce soit la masse de ton mag seul…

        C »est vrai que ça fait beaucoup, par rapport aux 350 kg annoncés par Virusboats…

        Es-tu sûr d »avoir vidé complètement les coffres

        1. poids du bateaumes mesures sont approx (mais assez correctes… en tous les cas sur l je ne suis pas au cm près quand même) mais n »expliquent pas 200 kg de différences.

          dans mon bateau y a que la sécu + qqs babioles + mes tubes raccourcis (of course) et le reste c »est les équipements normaux de navigation (voiles + tubes navigation + bôme + safran)

          y a même pas le moteur, ni nourrice, ni mouillage qui sont dans une caisse à part ; si y a 30 kg de matos en plus c »est le bout du monde.

          y a mes tubes sur la remorque et ma chèvre… m »enfin

          et Jmarc, un astus 20 çà fait 450 kg !!?

          Bon faut que je tire çà au clair, je vais recommencer la manip

          mais au fait, le mât n »était même pas dessus (avec les étais et les drisses, çà fait 30 kg le mât de 21S… çà çà fait longtemps que je l »ai pesé parec que pour le manipuler c »est pas de la tarte)

          y a un truc qui déconne… faut que j »y aille là

      3. Poids à vide ?C »est bien le poids du bateau sans la remorque qui est calculé…
        Est-ce qu »il y avait du matériel à bord (mouillage, moteur, nourrice,…) ?

        15 cm seulement de recul sur la remorque pour la deuxième mesure, c »est pas énorme et cela favorise les erreurs d »approximation…

        Si ta balance a une imprécision de 250 g et que tes mesures ont 1 cm de décalage, on arrive à 50 kg d »écart maxi par rapport au poids réel.

        Si tu as le courage d »essayer de nouveau en soignant les mesures et en reculant le bateau jusqu »au point d »équilibre comme indiqué dans le nouvel article ci-dessus, le résultat sera plus fiable.

  • mes résultats à moi que j »ai…J »ai testé la méthode de pesée sur remorque avec mon Astus 20 :
    E = 383,5 cm
    J1 = 46,2 kg
    J2 = 3,1 kg
    L = 36,4 cm

    Il restait 10 kg d »équipement à bord donc poids du bateau calculé = 444 kg avec une estimation de marge d »erreur de 18 kg soit entre 46 kg (12%) et 64 kg (17%) en trop… :confused:
    C »est pas mal mais ça risque d »être insuffisant pour décrocher le parpaing d »or 😉

    1. La masse J2… …peut très bien être mesurée avec le pèse-personne, mêm pour mesurer 0.5 kg!!!

      1) Il suffit de monter sur le timon de la remorque , le pied sur le support de roue de jockey… et de retrancher ensuite sa propre masse…Je pense qu »on doit obtenir une précision assez bonne…

      2)Sinon, on peut aussi charger l »avant du bateau avec une masse connue assez lourde, par exemple 40 kg, on aura J1 – J2 = 100 -50…par exemple…et le pèse personne sera utilisé dans sa plage optimum de précision pour les 2 mesures…

      PHIL

  • ben@be

    le plus fabuleux…Le plus fabulaux dans tout ça, c »est que Phil a eu la délicate attention envers Le Maitre d »illustrer son propos par des dessins (les ceusses en couleurs, pas le gribouillage) d »un Astus 22.1!

    A moins que ce soit Le Maitre lui-même qui ait récupéré le propos à l »avantage de son joujou favori?

    A part ça, je suis bien incapable de juger de la pertinence de ces calculs: j »ai essayé sur moi-même, en me pesant puis en ne posant plus que la pointe des pieds sur mon pèse personne. J »ai adopté toute la procédure de calcul et je vous passe les résultats… sidérants!

    1. Pas si fabuleux…Je dirais plutot que le (web)maitre a essayé d »illustrer clairement les propos de notre ami anesthésié pour que cette méthode puisse être utilisée par les masses laborieuses en minimisant les erreurs d »interprétation… et qu »il a utilisé la première image d »un voilier transportable vu de profil qu »il a trouvé sur son ordinateur.

      En tout cas, ton idée de faire un test avec toi dans le role du bateau dont le poids est connu est excellente ! Peut être que les charentaises comme timon de remorque, c »est pas l »idéal… 😉
      Je vais essayer de mon côté en prenant un madrier en guise de remorque.

      J »ai fait le test sur mon Tabasco. Poids calculé avec la méthode du docteur Phil : 580 Kg.
      Je suis allé faire un petit passage sur le pont bascule du coin : 560 Kg. Soit 20 Kg d »écart qui peuvent aussi bien provenir de mon manque de rigueur dans la prise des mesures que de la précision du pont bascule ; voir les 2 !

    2. Méthode Voiles & Voiliers24% de poids en plus par rapport à la théorie !!! voilà un sérieux prétendant au Parpaing d »or 😉
      Je suspecte une tentative de dopage… L »était vide ton Tabasco ?

      Grace à Didier, j »ai aussi découvert la méthode présenté par ce magazine. Cela utilise les mêmes grands principes mais la procédure est différente.

      je la trouve beaucoup moins pratique car elle impose notamment de faire une mesure avec la remorque vide ce qui oblige à mettre le bateau à l »eau entre 2 mesures :confused:
      Par contre, elle permet de déterminer la position du centre de gravité du bateau.

      1. poids M21 bien j »ai recommencé la manip et même 3 fois de 2 façons différentes et après avoir vidé le bateau et retiré ce que j »ai ajouté sur la remorque. et aussi en mesurant l au fil à plomb.

        la première fois j »ai reculé le bateau pour voir j2 = 12 kg (toujours à cause de la balance) ce qui donne l = 0.165 ; j1 est devenu après le grand vide 32 kg

        les 2 autres fois j »ai reculé le bateau jusqu »à l »équilibre, ce qui donne l = 0.22 mais en ajoutant une batterie de voiture (12 kg) à l »avant pour mesurer j1 et j2.

        bilan je trouve (après déduction de la batterie quand je la mets) 424, 425 et 429 kg donc assez reproductible comme manip.

        j »ai pesé le mat séparément = 27.7 kg et je retranche mes tubes raccourcis = 4 x 2 kg = 8

        total bateau = 446 kg alors qu »il est donné pour 330 kg sur le site virus !!! çà craint qd même.

        pour être honnête j »ai pas trop cherché à mesurer e de façon très précise car finalement 10 cm de plus ou de moins çà joue sur une quinzaine de kg, y a pas mort d »homme… mais un jour (quand il pleuvra plus) je le ferai.

        1. poids M21 mais au fait, faut pas l »enlever le poids de la batterie… c »est comme si çà faisait partie intégrante de la remorque !?

          houlala çà commence à emmerder cette affaire…

        2. Pleurons ensemble…Comme je te comprend Eric… moi aussi j »ai recommencé plusieurs fois mes mesures et mes calculs, ayant du mal à croire au résultat final. :shocked:

          Nous voilà donc a égalité entre Astus 20 et Magnum 21 : même surface de voile et même poids réel ! (au prix au kilo, t »as quand même gagné).

          Je comprends pourquoi le chantier Virusboat, lorsque j »ai acheté mon Magnum 21, m »avait déconseillé de prendre une remorque de 500 kg de PTAC (malgré les 350 kg de charge utile pour un bateau donné, à l »époque, à 300 kg).

          Cela explique aussi pourquoi j »ai eu beaucoup de mal à 4 mecs à sortir le Magnum 21 de l »eau sur une plage alors que je le faisais à 2 avec ma femme avec une Caravelle de 230 kg…

          1. poids M21 moi je l »ai acheté d »occase le M21, il faut quand même que je vérifie si l »ancien proprio aurait pas oublié des lingots d »or qq part…

            116 kg d »or çà va chercher dans les combiens çà…?

    3. Dis donc, Voltaire… Tu nous dis avoir trouvé 580 kg avec notre méthode, et 560 kg en passant sur le pont bascule près de chez toi…

      Comment trouves-tu ces 560 kg ?

      Je suppose que le ticket de pesée t »a donné la masse de l »ensemble bateau + remorque, et que tu as ensuite soustrait la masse à vide de ta remorque indiquée sur ta carte grise ?

      Mais rien ne prouve que cette dernière soit exacte…avant de l »avoir « aussi » vérifiée…
      Une part du différentiel vient peut-être de là !!!

      PHIL

      P.S: Faut que je me décide à peser WINNIE un jour…Je m »attends à une (très ! ) mauvaise surprise, au vu de l »écrasement de mes pneumatiques de remorque, même gonflés à trois bars, et de l »affaissement apparent de la suspension ( je passe encore tout juste l »épaisseur de ma main entre le sommet des pneus et l »intérieur des garde-boues) !
      Avant de me décider à changer la remorque, j »envisage sérieusement de changer les roues !!!

      Mon van à chevaux est équipé de 4 roues de 185/70R13 ( max load 530KG gravé sur les flancs des pneus…) pour porter 2 tonnes.

      Si je change les roues actuelles , qui sont en 155/70R13 par des roues identiques à celles de mon van, je dois récupérer un peu de marge de……sécurité ?

      1. Le folklore des poids et l apero J ai achete une remorque double essieu (francaise )450 kg sur carte grise et avant de passer aux controle technique j ai demonte le mat avec le treuil et tout les patins et rouleaux diabolo pour beneficier du maximum de charge utile puisque je transporte differents types de bateaux verdict de la pesee de l etat 550 kg Moralite le poids du constructeur a ete adjuge depuis la terrasse en sirotant un apero

        1. Poids des remorques22% d »erreur par rapport au poids théorique de ta remorque… C »est quand même incroyable l »imprecision des balances de l »état Suisse ! 😉

          Vite Phil ! Une formule magique pour calculer le poids de la remorque sans mettre le bateau à l »eau ni dévaliser tous les pèse-personnes du quartier …

          1. J »AI !!! « Une formule magique pour calculer le poids de la remorque sans mettre le bateau à l »eau  »

            No problemo…

            la nourrice d »essence du hors-bord et un bon briquet !

            A une vache près, il ne devrait rester que le chassis de la remorque !

            « -Comment ça, on avait dit une méthode de test non destructive

            Ahhh…Les légendes tenaces… En voici une autre:

            Les suisses mangent du chocolat toute la journée …et ne boivent que de l »eau !

            Signé :
            Lance l »eau du Lac

    4. jean-claude, Tipota (Skipper Nautical Trek)

      And the winner is ….. Winnie, bien sûr, Philippe tu es trop fort !!!!!!
      Je viens de regarder l »article de voiles & voiliers et tu es sans conteste le vainqueur si on compare la méthode VV et la méthode Winnie

      Mesure 1 :
      VV – il faut mettre le bateau à l »eau, trouver un lieu horizontal
      W – rien à faire

      Mesure 2 :
      VV : recherche du point d »équilibre par tâtonnement… autant on peut avancer finement au treuil, le recul ne peut être que grossier en poussant … et en faisant basculer le tout en arrière ! un aide sur le timon ou des coussins sous la coque ?
      W : mesure immédiate et en prime vérification de l »appui au tractage.

      Mesure 3 :
      VV : recherche de l »autre point où le centre de gravité du bateau est sur l »axe des roues …même difficulté, si t »avances quand je recule, comment veux-tu, comment veux-tu
      que je te mesure ?
      W : poussez le bateau au pif – ou presque – en gardant un peu d »appui pour éviter la bascule (une balance de ménage accepte 2kg)

      D »accord, la méthode W ne donne pas la position du centre de gravité du bateau ! si vous voulez malgré tout en avoir une idée, il faut effectivement réaliser la première mesure (on pourrais imaginer un volontaire qui s »y colle pour les remorques Magnum et Astus….) et reculer jusqu »à avoir moins d »un kilo de différence.
      Pour un bateau de 350 kg et une distance roues / timon de 3,5 m, on aura la position à …. 1 cm près, super utile pour obliger notre équipage à se centrer et ne pas augmenter le moment d »inertie.
      Pour finir, oublier le niveau à bulle, une différence de 10cm de hauteur entre axe de l »essieu et roue jockey introduit une erreur de 0,06 % pour notre catégorie de remorque.
      Phil, anesthésies-toi plus souvent SVP

    5. hauteur roue jockey…par contre, la pesée à l »équilibre sans ajouter de poids = méfiance parce que dans ces conditions ta balance n »est absolument pas précise ; si tu utilises une autre balance (genre balance de cuisine) en te disant ce sera plus précis et que la hauteur de la roue jockey n »est pas la même qu »avec le pèse personne, alors là c »est tout faux parce que évidemment qq cm de hauteur en plus ou en moins à l »équilibre et c »est qq kg de + ou – à la pesée, et dans le calcul c »est 50 ou 100 kg ou plus dans la vue.

  • véritable poids du Tabasco et des autres bateaux…Il faut se rendre à l »évidence il n »y donc pas que le Djinn 7 qui est bien plus lourd que ne l »annoncent les chantiers. Les chantiers nous mènent .. en bateau !!!mrgreen: Par contre, Voltaire, pour le Tabasco il faut peut-être aussi considérer l »action du temps et des éléments. Le gelcoat devient poreux, les fibres imprégnées viellissent et s »imprégnent d »eau…
    Il y a quelques années dans un club nous avons remis à neuf une caravelle plastique qui était d »un poids extraordinairement élevé quand il fallait la remonter sur le terre plein. Bateau dit « moderne », contremoulé , « insumbersible » , entierement injectée de mousse. Au démontage de l »accastillage, l »eau coulait par tous les trous ! Et cela a durer presque 2 jours. Le bateau a séché jusqu »au printemps suivant aprés avoir ouvert chirugicalement les fonds autour du puits de dérive. Seche la coque avait perdu plus de cinquante kg !

  • jean-claude, Tipota

    La remorque n »est pas romaine Pas de stress, nos remorques ne sont pas des balances romaines où le bras horizontal indique la bonne pesée; quand Philippe écrit que le système est statique, c »est que la résultante de toutes les forces est nulle, ce qui permet en connaissant les 2 rapports de longueur de bras de levier ET la différence d »équilibre (l »appui sur la roue) de déterminer le poids du bateau. Dans tous les cas, le timon tombe si on desserre la roue jockey ! Quand on recule encore le bateau et que l »ensemble est en équilibre, la seule chose que l »on sait est que le poids du bateau (effet cabreur) compense celui de la remorque (effet piqueur); le seul avantage de venir vers ce point est de maximiser la différence d »appui et donc de réduire l »erreur relative.
    En conclusion, les cm de différence entre pèse-personne et balance de ménage sont négligeables, il faudrait incliner beaucoup plus l »ensemble pour que la force qui tendrait à faire reculer le bateau fausse la mesure

    1. PUB !!! Je viens d »écrire un sujet sur la liste de discussion yahoo  » petits voiliers », vantant la simplicité de notre méthode de pesée, avec le lien renvoyant sur cet article …afin d »inciter tous les membres de ce groupe à peser leurs bateaux et de nous communiquer leurs résultats, dans le but de nous aider à établir le classement du Trophée du Parpaing d »Or !!!

      Le challenge est bien d »établir un hit-parade des constructeurs, dont on pourrait consulter la progression au jour le jour ( un peu dans le style du « classement des catalogueurs »…) Jean-Marc va nous faire ça très bien !!!

      Le plus drôle serait qu »on l »envoie, à terme, aux principaux intéressés ( j »imagine déjà la tronche des constructeurs…), voire qu »on puisse le communiquer via un article dans la presse nautique institutionnelle ( Là c »est pô gôgné…peut-être Loisirs Nautiques serait le moins réticent, car le moins financièrement lié aux annonceurs )

      PHIL

      P.S: Au fait, Est-ce qu »on en a parlé sur la liste day-boat

    2. RE-PUB !!! Et je viens de lancer une nouvelle discussion sur le forum du site « Hisse-et-oh!, dont je suis membre, invitant tous les voileux de ce site possédant un transportable sur remorque à nous communiquer leurs mesures !

      http://www.hisse-et-oh.com/forum/index.php?action=detail&id_message=474442&tab=48h

      Pour reprendre une formule à la Robert Hossein ( dans une parodie d »humoriste ! )…
       » ça va ch……intéractif »

      PHIL

  • testé Bonjour,j »ai testé votre méthode,verdict 300kg,vérification jeudi chez le récupérateur de métaux(pesage neuf).
    Et pour mesurer e:une régle alu (carré de 5 cm) calée contre les pneus et un laser vertical sur les axes de roues.
    Alain

    1. 300 kg … Petite Jane doit-elle faire régime ?C »est quoi le bateau que tu as pesé ? Et quel est son poids théorique ?

      Bien vu le coup du repérage laser !

      1. c »esr un « slipper launch »(moteur),en fait je voulais tester cette méthode pour d »autres bateaux

  • une dernière pour la routedernière mesure de mon M21 cette fois en mettant la roue jockey au plus bas pour avoir un point d »équilibre plus loin (0.317 m) et en m »arrangeant pour que j2 soit nul parce que mon pèse personne est un modèle à cadran gradué à partir de 10 kg (c »est un modèle auquel je tiens beaucoup il a servi à peser la santa maria en son époque selon le même principe… avec une bien jolie remorque en vérité)

    bilan bateau sans mât (et moins les tubes) = 433 kg

    avec les autres mesures (424, 437 et 441) çà fait une moyenne à 434, donc toujours bien reproductible. allez j »en ferai encore une petite centaine pour être sûr et après j »arrête.

    bref 434 + 28 kg mat = 462 kg

  • ExpérienceJ »ai eu un Fugue 8,50 annoncé à 1300 kg, pesé réellement à 2010 kg. Les poids annoncés doivent toujours être vérifiés. Dans le meilleur des cas, la gendarmerie qui ne connait que la bascule vous laissera sur le bord de la route avec un solide PV, et dans le pire des cas (accident), votre assurance vous appellera en garantie, et faudra peut être vendre la maison et le reste pour couvrir le dommage…

  • eric17 (Equipier Nautical Trek)

    Méthode plus simple… je sais pas, mais pour certains, je pense qu »en plus des reste d »AG, il y a le ballast liquide… pas dans le bateau, dans le métreur….
    je me suis amusé à vérifier mes pèses-personne : le vieux à ressort qui est un peu rouillé, et l »électronique tout en verre qui dis si t »es trop gras :
    précision +/- 2 kg, fidélité = minable, si tu sautilles dessus, tu perds ou tu gagne 2 kg ….
    +/- 4 kg (les erreurs s »ajoutent) X bras de levier =>
    Jusqu »à 500 kg, pas de PB ! (après, le bastaing pète et vous vous retrouvez le derrière par terre…)

    On refait tout

  • Pourquoi pas…On peut toujours essayer… mais ça m »a pas l »air évident à mettre en pratique.
    D »abord, faudra trouver la position du centre de gravité du bateau pour arriver à le soulever en équilibre sans qu »une partie de son poids repose sur un morceau de la remorque.
    Ensuite, pour la précision, pas facile d »avoir le point de contact précis de la coque sur le madrier + le problème de la largeur importante du parpaing comme point de pivotement + la détermination de la position de mon centre de gravité (j »hésite entre mon nombril et mon trou du c..l. Peut être qu »avec un fil à plomb accroché où je pense …).
    Malgré tout, l »idée me plait (et l »envie d »en avoir le cœur net sur le poids de mon bébé) et comme il me reste quelques longues poutres en stock, ça me tente de me fabriquer une balance géante…

    1. Jean-Marc…T »as une bonne mutuelle ? J »espère surtout qu »elle prendra bien en charge les frais d »orthodontie

      PHIL

      1. Réservé aux gros balaizesEffectivement, un petit calcul m »apprend qu »en utilisant ma poutre de 6 m de long et en plaçant les parpaings au plus près contre la roue de la remorque, il faudrait un type de plus de 100 kg pour arriver à l »équilibre !
        Là, je fais pas le poids… :confused:

        Un autre calcul montre qu »en faisant une erreur de 5 cm sur le total des mesures, j »arrive à une imprecision de plus ou moins 35 kg.

        Moralité, le principe est simple mais la mise en oeuvre l »est moins et la précision ne semble pas meilleure que la méthode PHIL… à moins d »avoir un pote champion de sumo capable de rester en équilibre sur le pointe du pied pour affiner la mesure(ballerine acceptée).

      2. jean-claude,  Tipota

        Jean-Marc, abat un arbre ou mange des pâtes ! :rolleyes: si on considère qu »il est difficile de placer le point d »appui à moins d »un mètre du milieu de la remorque pour être sous le centre de gravité du bateau, il va falloir un bastaing de plus de 8 m pour équilibrer ses 450 kg avec tes 65 Kg … mange des pâtes, il suffira de moins de 6m si tu atteins le quintal

        jean-claude, Tipota

        90-60-90, mes mensurations En attendant que notre Maître concocte un coin spécial pour les poids de nos bateaux, mes résultats :
        416 cm axe roues / timon (la jockey tournée vers l »avant)
        82,8 kg pour le poids du matelot (pesé – habillé – en pharmacie, reproduit pile sur le pèse-personne)
        45,7 kg au départ sur le timon, 3,9 Kg après recul, bateau équipé (en soustrayant l »âge du capitaine, non, … le poids du matelot)
        33,6 cm entre les 2 fils à plomb
        Résultat 518 KG !!
        Aie, trop lourd pour les 650 Kg autorisés si la remorque fait bien ses 150 kg.
        Bateau vidé (reste les espars, voiles, écoutes et matelas) :
        42,1 sur le timon, 1,6 – après recul -sur la balance de cuisine (impossible de trouver le zéro, il y a plus de 2kg entre chaque cran du treuil), 37,8 cm de recul, résultat 446 +/- 10 kg.
        Moralité : JM, la mienne est plus lourde que la tienne (je parle de nos barques).
        Remarques : une plaque sur le pèse-personne répartit mieux l »appui de la roue jockey, bien positionner le matelot sur le timon, je n »ai pas vérifié que les flotteurs étaient secs, penser à poser l »avant du mât sur le bateau et non sur le support de la remorque, sangle du treuil détendue.

        1. 90-60-90 ?????? Euh…c »est des millimètres ? :shocked: :rolleyes:

          Si c »est des centimètres…Nous aurions tous tendance à passer que tu nous rappelles ici les agréables proportions d »Isabelle, dont tout mari a légitimement le droit d »être fier !

          PHIL

        2. tipotastus

          Mes mensurations, suite

          Tipota vient de sortir de grand carénage et comme il est encore tout vide, j'en ai profité pour le repeser ..

          Avec deux pèse-personnes différents, j'obtient un résultat de 398 kg (avec safran, barre, chaise moteur et échelle 3 barreaux); en ajoutant mât, GV, bôme, étai et foc et toutes les écoutes, pesés séparement à 32 kg, j'ai obtenu un résultat de 431kg.

          A la prochaine mise à l'eau, je pèse la remorque pour savoir ce que je peux rajouter dans le bateau pour le transport routier.

          PS : par rapport à la première fois, il ne restait plus à bord les matelas, le gennacker et sans doute d'autres bricoles.

      3. Questions…Avant d »hiverner LOUVIC un M21s, j »ai effectué une pesée sur le pont bascule d »une coopérative céréalière.
        (bateau + remorque décrochée sur le tablier)

        la remorque est un modèle PAM 1 essieu, non freiné, basculante, équipé d »un treuil, de rouleaux.
        Le M21s y est fixé en condition routière, mais avec tout son équipement de navigation indispensable et réglementaire, plus tous ce qui traine dans un coffre…
        (comprenant donc pour faire bon poids équipement de sécurité complet pour 6 passagers et pour 6 miles, y compris ancre et chaine!)
        et bien sur moteur + réservoir et 2 pagaies…

        résultat « impressionnant » 820 kg imprimé sur le ticket…

        Ma logique veux que je traine tout ce qui doit naviguer sur la remorque.
        La voiture n »étant encombré que des passagers et de leur effets personnels! (voir de la glacière sur-garnie)

        la lecture de la carte grise « PAM » indique:
        – F.2 = 650 … (masse en charge maximale admissible du véhicule en service…en kg)
        – G.3 = 150 … (poids à vide national)

        J »oublie volontairement l »imprécision du pont bascule, car je considère êtres dans les conditions d »un contrôle routier!
        le surpoids est donc bien de 170 kg euh! ça fait bien 26 % ?

        mon « tracteur » un Santa Fé – Hyundai annonce sur sa carte grise
        – G = 1818 kg (masse en service avec attelage)
        – F.2 = 2520 kg (masse en charge maximale)

        mon permis est un modèle d »origine « 1964 » : rose en 3 volets (relié par scotch)
        catégorie B (moins de 10 places et PTC n »excédant pas 3500 kg)

        donc selon le code applicable (corrigez moi si je me trompe) je pourrai être en règle jusqu »à 980 kg (3500-2520) voire plus…
        Mais l »hérésie du constructeur de remorque avec la complicité du fournisseur du bateau et de la remorque me (nous) conduit pas à la faute…

        Questions:
        – pourquoi avoir limiter le poids total à charge de la remorque à 650 kg alors que jusqu »à 750 kg le freinage n »y est pas obligatoire!
        (cela donnerai 70 kg de dépassement donc inférieur à 10 % et permettant peut être à négocier l »indulgence des contrôleurs.)
        – pour être en règle si j »interprète bien ? il me faudrait une remorque d »un poids total en charge supérieur… donc freinée ?
        (j »aime les réponse positive et je déteste les « non dit à lecture inverse » de l »administration)
        (donc mon permis B reste t »il acceptable pour respecter la réglementation applicable aujourd »hui ?)
        – peux ton réglementairement au moins faire changer soit même le poids total en charge de la remorque pour adopter 750 kg ?
        ou
        – faut il sortir le carnet de chèque pour investir dans une remorque freiné… d »un poids supérieur à la pesée…
        – et dans ce cas le permis B est il suffissant (si je ne dépasse pas 3500 kg de poids total en charge, tracteur + remorque.

        Personnellement je ne tenterai jamais de le permis E
        Je n »ai pas envi de confronter ma connaissance du nouveau code de la route à la dure réalité d »un examen….

        Si pourtant j »accepte la roulette russe d »un p.v. distribuer par les « bleus ».
        Je rie « jaune » dans l »hypothèse d »un accident matériel bénin provoqué par un surpoids.
        Le « rouge » de honte m »envahirai en cas d »accident corporel gravissime.
        La peur « blanche »… si j »étais « marron » face à un refus de garantie de ma filiale d »assurance d »un groupe « vert ».

        nous représentons un nombre donc une force… n »est il pas opportun de prendre des dispositions plus raisonnables?

        1. Eléments de réponseLimiter au maximum le PTAC de la remorque part d »une bonne intention :
          – remorque moins lourde à tracter
          – moins chère à acheter
          – amortisseur adaptés à la charge à transporter (si trop raides, la coque souffre)
          – possibilité d »utiliser un véhicule plus léger tout en évitant les systèmes de freinage.

          Pour ce dernier point, il faut savoir qu »en l »absence de freinage sur la remorque, le véhicule tracteur doit avoir un poids à vide au moins double du PTAC de la remorque. Donc 100 kg de moins de PTAC sur la remorque non freiné et l »on gagne 200 kg sur le poids du véhicule autorisé à tracter…

          Maintenant, si les bateaux s »avèrent peser entre 80 et 110 kg plus lourd que prévu, que la remorque affiche 40 kg de trop et que l »équipement à bord dépasse les 100 kg… le calcul n »est plus bon.

        2. Aïe, aïe, aïe… 820 kg pour un mag sur sa remorque, même chargé…C »est proprement hallucinant !! :frown:

          Je me limite à 110-120 km/h « avec Winnie aux fesses » depuis que je pratique comme Dominique :
          – Rouler avec le bateau chargé afin de gagner du temps sur la cale de mise à l »eau…

          Il est vrai que Winnie, avec tous ses équipets à l »intérieur de la cabine permettant de ranger chaque chose bien à sa place, au lieu de pousser les sacs les uns derrière les autres dans le coffre avant, donnerait volontiers envie de prendre son temps pour partir de la cale avec un canote bien rangé.

          Je veille à vérifier la masse sur flèche au pèse-personne afin d »être à la limite supérieure préconisée par Citroën pour le C4 Picasso, soit 60 kg…. Dès que je tente de dépasser 120 km/h en ligne droite sur autoroute, l »attelage commence à manifester des mouvements de roulis, que je ne connaissais pas avant, quand les sacs voyageaient dans l »immense coffre du Peugeot 807( plus que le Picasso de 300kgs )…

          Quand on sait que la seule façon de stopper une mise en lacet consiste à accélérer pour remettre l »attelage en ligne, et surtout pas ralentir, encore moins freiner …

          Il vaut mieux rouler toujours à une vitesse en deça de la limite de déclenchement du phénomène, afin de garder en secours cette réserve d »accélération… :shocked: :shocked: :shocked:

          PHIL

          1. Ca tient du miracle voir du racle complet La je suis sur le cul ,mossieur Phil se vante sur un site mondialement renome et a une grande heure d ecoute de se limiter a 120 km h comme si c etait une vitesse banale.En Suisse les remorques sont limitees a 80 kmh J ai pense comme toi que l on pouvait largement depasser cet injonction Mais comme toi je n ai plus 20 ans et quelques sueurs froides ,les crash des copains et les recits d accidents dans les revues nautiques ont acheves de me convaincre du bien fonde de la loi .80 kmh c est pas seulement pour emmerder les autres usagers de la route………Le phenomene de lacets incontrolables de la remorque apparait des 85-90 dans des conditions defavorables ex descente legere en faux plat et obligation de delester l accelerateur a cause du traffic ,donc impossibilite d accelerer pour reprendre le controle.Alors rouler a un bon 120 ,en surchage probablement ,avec une tonne au cul et ta famille dedans c est ton affaire apres tout Mais le faire passer pour facile les doigts dans le nez c est discutable.tout le monde n as pas ton habilite a maitriser les lacets Combien de St Christophe as tu dans ta bagnole pour ne pas t etre mis en porte feuille sur l autoroute Evidemment tant qu il n y as pas eu de probleme tout parait facile et puis une queue de poisson dans une petite descente une file de voture qui ralentit fortement et les vacances se terminent en cauchemar Alors 120 kmh je deconseille fortement

            1. Bande de chauffards !Ha bon, 120 sur autoroute, c »est beaucoup ?… :rolleyes:

              Comme le Phil, je roule plutôt vite avec le bateau derrière : 110 km/h quand j »ai le temps et 130 quand je suis à la bourre pour retrouver les copains sur la mise à l »eau. Et avec 4 gonzesses à bord,… c »est rare qu »on ne parte pas en retard ! :pissed:

              Avec ma remorque Nautilus à (vrais) amortisseurs séparés, les oscillations sont assez rares et je les corrige facilement en levant le pied quelques secondes.

              Je n »ai jamais eu à faire de freinage d »urgence donc je ne sais pas comment cela se passerait dans ce cas. Les quelques freinage un peu sec se sont bien passés malgré le fait que ma remorque ne soit pas freinée.

              En fait, je me suis toujours dit qu »en traînant 550 kg derrière avec un véhicule de 1500 kg + 200 kilos de passagers, j »avais de quoi voir venir avant de me retrouver en situation critique.

              Sauf que dans mon calcul, je n »avais pas intégré le surpoids du bateau, celui de la remorque et mon chargement à bord estimé rapidement à 40 kg en ferait plutôt une centaine… :confused:

              De quoi m »inciter à rester à 110 km/h les prochaines fois (vais quand même pas rouler moins vite que mon copain avec son First 22 à plus d »une tonne).
              En plus, j »ai vu que la conso de carburant grimpait méchamment quand on appuie sur le champignon. :confused:

            2. Sans espoir et en plus le JeanMarc en remets une couche……..Il est vrai que la reputation des conducteurs francais en matiere de respect des autres usagers de la route n est plus a faire.Donc NT suggere officiellement une vitesse superieure de 50 pour cent a la loi. On en reparlera apres la premiere cintree……….Moi j apelle ca de l incitation a une conduite routiere criminelle ,pas moins .On est toujours plus malin que les autres AVANT
              Je n ai rien d un gendarme et ce n est pas l amour de la loi qui me fait causer mais j aime trop la vie et toutes ces petites choses………..

    2. Vitesse sur autoroute…. Pour votre information, lorsque l »on tracte une remorque, la vitesse sur autoroute est limitées dans la plupart des pays européens… 80 parfois 90 km/h (comme en Allemagne) est la norme.

      Plusieurs avantages :

      -Pas de fatigue du matériel
      -Peu de risque de partir en oscillation etc….
      -Peu de fatigue du conducteur qui est plus relax…
      -Très faible consommation ( Luxembourg / Danemark avec un seul plein avec ma Ford S-MAX et un Deltania 20 sur remorque !

    3. no limitEn France, à ma connaissance, la loi n »impose pas de limitation de vitesse spécifique pour les véhicules équipés de remorque.
      D »accord avec toi, Manuel, sur les avantages de réduire sa vitesse.
      Concernant la sécurité, les seuls accidents dont j »ai entendu parler concernaient des bateaux dépassant la tonne. Pour ma part, après avoir effectués des milliers de km, je n »ai pas l »impression de mettre des vies particulièrement en danger en roulant à plus de 100 km avec mon bateau (pas très lourd quand même). Mais il est possible que je me trompe. Ce n »est que le témoignage de ma propre expérience. A chacun de juger et décider en fonction de sa propre situation (véhicule, poids tracté, densité de circulation, fatigue, conditions météo, lois locales, …).

      1. La dernière fois que j »ai pilé…. …c »était à 60 km/h sur un boulevard urbain, à l »approche d »un feu qui passait à l »orange…
        J »aurais peut-être dû passer au lieu de piler…En tout cas, c »est ce que me laissaient comprendre les passagers des véhicules autour de nous qui avaient les yeux fixés à l »arrière de ma voiture !

        Derrière ma voiture, il n »y avait pas Winnie sur sa remorque, mais le van à chevaux tout neuf avec le « Biquet de ces dames » à l »intérieur !!! ( double-essieu avec 4 freins à tambours, prévus pour 2000kg de MTAC…ça…FREINE !!! )

        Vous voulez que je vous dise… Ben, le Biquet de Môman, il a pô aimé…
        Et il nous l »a fait savoir à grands coups de sabots dans la chariotte ( pas une bosse, même pas mal…les vans sont conçus pour ! )!

        A l »attention des estrangers fréquentant NT, et tout particulièrement afin de rassurer notre Martialou adoré, nous ne sommes pas contrevenants à la loi en roulant en attelage à la même vitesse que les véhicules solos sur le territoire français…La législation de notre pays ne prévoit aucune restriction à ce sujet…

        PHIL

        1. tant mieux pour vous ceci dit profitez en avec moderation parceque quand on flirte avec la tonne les phenomenes physiques et l echauffement des pneus igorent les lois

          eric17 (Equipier Nautical Trek)

          t »as du bol, JM ! 1/ de pas encore avoir permis d »envoyer des images avec les commentaires, sinon, tu risquais de recevoir un petit dessin de mon cru, euh, ben un peu clu. non cru. enfin pas bon pour le sérieux et l »image du site
          pour les dents, phil, ma copine est ortho, justement (et très bonne cuisinière => ceci expliquant cela),

          je suis allé faire un tour / google / »pesée remorque », z »êtes pas les seuls à vous faire des soucis, les gars. Trouvé plusieurs textes / réglementation, ça peut être utile, et des pub / balances = ~300€ pour le modèle portable => faut faire un club et investir !
          Mais surtout demander un peu de sérieux aux fabricants, mais ça va pas être bon pour la pub, JM
          :frown: :

          1. poids remorque et véhicule tracteur……tiens j »apprends que la remorque doit être freinée si la remorque + chargement fait plus que 50 % du poids à vide du véhicule tracteur.

            ouf, je tire avec une Zx = 1100 kg une remorque de 200 kg (non freinée) sur laquelle j »ai un magnum 21S de 330 kg dixit virusboat… pile poil + une petite marge pour le reste

            bon y a un eric qui a pesé son M21S à 460 kg, j »espère que c »est pas moi sinon çà le fait plus.

            1. VirusMarc (Skipper Nautical Trek)

              Poids M21 Et bien…. pas mieux ! Je viens de peser mon Mag21 avec tout le fourbi habituel dans le coffre. Verdict: 430 kg. Effectivement, d »habitude, quand on achète quelque chose, on a plutôt tendance à se faire raquetter, à en avoir moins que prévu pour le prix, mais là, c »est Byzance, ya du rab ». :confused: P… quand j »y pense, les surfs que ça pourrait faire ces bateaux, s »ils pesaient leurs poids « théoriques »…

              1. En attendant que je pèse W…….. Albert Cabofigue m »avait fait remarquer que mes pneus de remorque étaient un peu sous-gonflés, en repartant de la cale de mise à l »eau de Port la Nautique…> Arrêt à la première station d »autoroute au nord de Narbonne : 2.8 bars de chaque côté…et toujours aussi écrasés ! Mince !!! Je roule bateau chargé, mais tout de même…Et de passer devant des gabelous avec des pneus aussi écrasés risquerait de leur mettre la puce à l »oreille et de les inciter à me faire faire un petit passage sur un pont-bascule !!

                Dans le jardin, à la maison, Winnie complètement vidé, mes pneus sont toujours passablement aplatis…
                Il m »est venu l »idée aujourd »hui de remplacer une des roues d »origine de la remorque (équipée en 145/70 R13 ) par la roue de secours de mon van à chevaux monté en 185/70 R13.

                Euréka !
                Le pneu du van, plus large et plus haut ( il faut les mettre côte à côte pour réaliser la différence de volume ! )passe encore largement entre les poutres du train roulant ( il me faidra juste remonter les garde-boues…)
                Ce pneu « ressent » à peine la charge une fois le cric redescendu…C »est véritablement impressionnant !

                Un petit tour cet après-midi, via gogol , sur les sites des fabricants de remorque confirment ce que je supputais déjà :
                La monte 145/70R13 équipe les remorques simple essieu jusqu »à un PTAC de 750kg.
                La monte 185/70R13 est installée sur les remorques supportant jusqu »à 1000-1100kg par essieu .

                Je vais acheter trois roues complètes de cette dernière dimension.

                Je n »ai pas d »angoisse quant à la solidité de la remorque elle-même ni sur la tenue à la charge du train roulant…Même si la plaque ( et la carte grise…) mentionne un PTAC de 650kg, l »essieu est en fait le même que sur les 750kg, et est capable de supporter encore bien plus avant que la suspension à éléments caoutchouc daigne s »affaisser davantage…

                Par ce changement de roues, j »y gagnerai certainement en sécurité active, et en tranquilité d »esprit !

                PHIL

              2. masse du fourbi ?Ben si t »as 100 kg de fourbi dans le coffre, t »es pile poil dans les spec du magnum 21 (330 kg).

                eric17 (Equipier Nautical Trek)

                Pneus « C » pour « charge », c »est ce qu »on met sur les véhicules de service, fourgons, plateaux : c »est pas tout à fait le même prix que les pneus tourisme (~le double)!!!

                Mais ça déchappe aussi si on roule trop vite, et ça ne résoud pas le problème de surcharge / carte grise …

                1. Pneux « C » pas nécessaires… …Enfin, je l »espère…Sinon, cela voudrait dire que je tracte plus d »une tonne !!! :shocked:

                  De plus, les pneux « C », à ma connaissance, n »existent pas en 145 de large ( j »aurais pu ainsi garder mes jantes et ne changer que les pneumatiques…), mais seulement en 185…

                  J »ai comparé les deux jantes…Celles du van sont plus larges…donc pas question d »essayer de monter des 185/70 sur des jantes prévues pour des 145/70…( Les 165/70 passeraient, à la rigueur…Je l »ai déjà fait sur ma Citroën AX, il y a dix ans de cela, même si le marchand de pneus n »était pas trop pour…)

                  PHIL

                  1. Surcharge / carte grise Mes amis cavaliers possesseurs de van tracté, et surtout ceux possesseurs de fourgons ou chassis carossés VL 3.5T aménagés pour deux chevaux roulent « tous » en surcharge !!!!

                    Ils m »ont « tous »aussi déclaré n »avoir jamais été inquiétés par les gabelous à ce sujet…
                    Les gendarmes le savent mais ferment apparemment les yeux, car ile savent aussi que les conducteurs transportant des chevaux roulent très lentement et très prudemment…( en particulier, le premier conseil qui m »a été prodigué : ne jamais dépasser 30 km/h sur les rond-points, pour éviter le stress des animaux obligés de se caler « comme ils peuvent » dans les virages :pissed: )

                    Gageons qu »ils ferment aussi les yeux sur les remorques porte-bateaux…

                    PHIL

                      1. ça y est….C »est fait ! J »ai pesé le BESTIAU…après l »avoir complètement vidé…avec le mât alu, et sans voiles ni gréément…

                        Martialou du Lac va encore pouvoir être satisfait de savoir que je vais suivre assidûment ses conseils…
                        Faut dire que j »ai pô le choix… Là, c »est sûr…c »est pô les roues de la remorque que je dois remplacer…C »est carrément la remorque elle-même !! :shocked: :rolleyes:

                        Je comprends pourquoi , lors de notre virée estivale entre Porquerolles et Port Cros, Winnie passait si bien et si sereinement le clapot et la houle sans taper dans les vagues et sans nous secouer ni nous mouiller…Le confôrt Quôa !

                        Pas de doute…Il construit costaud, le Phil

                        eric17 (Equipier Nautical Trek)

                        dans la série « limite transportable », va donc voir la remorque du « Roxane » …
                        pas un truc de blaireau, ça, au moins

                      2. Injoignable… Je viens d »appeler Sting sur son portable, mais j »ai pas pu lui parler…Il l »avais mis sur messagerie

                        eric17 (Equipier Nautical Trek)

                        c »est la honte, normal là il est enfermé dans les toilettes avec un sac sur la tête et une bouteille de rhum à portée de main (pour oublier…)
                        Ah que c »est dur de vieillir !…

                        1. La honte ? Pas vraiment ! WINNIE est maintenant un trimaran habitable de 22 pieds ( Longueur 6.70m x largeur 4.60m ).

                          Si je compare le poids lège « VERIFIE » de WINNIE avec le poids lège « ANNONCE » d »un autre trimaran récent de dimensions parfaitement identiques,sur sa présentation internet , le poids vérifié de Winnie lui est supérieur de 10.7%…

                          Si vous voulez connaître le poids lège de mon proto, relevez le poids publicitaire affiché sur la fiche de caractéristiques suivante :

                          http://www.astusboats.com/trimarans-astusboats-voiliers-bateaux-multicoques/astusboats-22-1-bateau-transportable-caracteristiques.php

                          Et sautez sur votre calculette !

                          Sachant que ce même constructeur livre ses trimarans de la taille juste inférieure avec un surpoids de 12 à 17% par rapport au poids lège annoncé…

                          Je ne vois pas de quoi je pourrais rougir

                          eric17

                          725 ? ah oui, quand même …. :shocked:

                          tu m »étonnes, que tes pneus étaient « un peu » raplapla …..
                          va falloir investir dans 4 roues et des freins, puisque tu as le mât.
                          Tu as demandé « combien ça pouvait faire », l »ancien matos ?

                          1. 4 roues ???? Je n »hésiterai pas à acheter une remorque du PTAC maxi que m »autorise mon C4 Picasso sans avoir à passer le permis Eb, c »est à dire 1300 kg.

                            Par contre, j »hésite entre une remorque simple essieu et une double essieu ( pas le même prix ! )…En effet, certains constructeurs proposent des simple essieu à 1300kg

                            Les roues sont des 195/70 X14 RF…J »imagine que ce sont des pneus renforcés ?
                            Par contre, ils indiquent une longueur de bateau maxi de 5 mètres…ça doit plutôt être adapté à des bateaux à moteur…

                            J »ai jusqu »au printemps pour faire mon choix…
                            Entre temps, je dois encore préparer l »effet d »annonce de cette nouvelle dépense budgétaire à « l »Amirauté »

                            Poids d »un M21 de 2003 Poids de la coque centrale vide mesurée suivant la méthode décrite : 244,7 kg; incertitude sur la mesure : 13 kg (mesure avec pèse-personne électronique affichage 0,2 kg)
                            Poids des flotteurs : 2×37 kg
                            Poids barre & safran : 7,2 kg
                            Poids mat (estimé): 15,7 kg
                            Poids poutres ( estimé): 8 kg
                            Poids foc,GV,bôme,trampos, spi,écoutes,drisses:30,6 kg
                            Total bateau : 380 kg pour 330 catalogue
                            Poids moteur & nourrice (catalogue): 35 kg
                            Poids mouillage,amarres,pare-battage : 25,8 kg
                            Poids boîte sécurité : 7,8 kg
                            Total sur remorque : 449 kg

                          2. peser un bateau sur sa remorque avec un pèse personne

                            Bonjour

                            super la méthode !      ça me rappelle les bancs de l'école…  il suffisait d'y penser.

                            Mais avec une double essieu, c'est moins évident, car quelle cote doit-on prendre, l'axe de l'essieu avant ou arrière?    si on prend le milieu entre les 2 essieux, on commet une erreur car la réaction des essieux sur le sol impacte le poids mesuré sur la roue jockey. L'idéal est alors de mettre la remorque sur cales de façon qu'un essieu soit en l'air, mais alors l'autre encaisse tout le poids de l'ensemble, ce qul n'est a priori pas prévu par le constructeur …

                             

                            1. peser un bateau sur sa remorque avec un pèse personne@ LE CALVEZ :

                              Merci pour le compliment. Il est vrai que la mise au point de cette méthode m »a (nous a…) bien fait transpirer et semé des doutes dans les esprits… à la constatation des premiers résultats de pesée, tellement les masses mesurées de nos bateaux étaient élevées en comparaison des masses annoncées par les constructeurs.

                              Pour le cas des remorques à double essieu:

                              Un constructeur de remorques va opter pour un double essieu afin de mieux répartir les contraintes…dynamiques subies par la remorque lors des déplacements routiers.

                              Pendant l »opération de pesée de ton bateau dans ton jardin, ta remorque ne craint pas grand-chose si tu démontes les deux roues d »un des deux essieux pour les besoins de l »expérience… Tout au plus devras-tu surgonfler la pression des pneus des deux roues restantes pour éviter de les voir trop s »aplatir…à l »extrême limite devras-tu, en plus, déposer les garde-boues des roues restantes pour pallier le risque que tes pneumatiques ne viennent y talonner… Rien de bien méchant…

                              PHIL

                          Laisser un commentaire

  • Fermer le menu