Astus 20.1 : Dépliage et repliage à flot

J’utilise un Astus 20.1 qui est à flot dans le port de Dunkerque.
Je sors quasiment toujours en solo et j’utilise la méthode suivante :

  • je sors en marche arrière de ma place de port, flotteurs repliés, dérive baissée. Le bateau est ainsi très manœuvrant et tourne bien autour de la dérive.
  • Je sors du port et j’arrive dans le chenal.
  • je mets le moteur en marche avant lente pour donner un peu de vitesse, la barre est bloquée avec un petit sandow (un pilote automatique à deux francs six sous qui fonctionne très bien au moteur et sous voiles)
  • je m’agenouille au milieu du banc de cockpit, je pousse le flotteur qui coulisse très facilement, je remets la goupille à l’avant puis à l’arrière

Pour replier, je m’agenouille également et je tire le flotteur en utilisant la lèvre intérieure du flotteur pour avoir une bonne prise.

C’est très simple et c’est fait en 2 minutes. A mon sens, il ne faut pas compliquer le système avec des poulies, bouts, etc…. La fiabilité et la rapidité de mise en oeuvre découlent justement de la simplicité du système.

On peut également conseiller de bien régler le bout qui empêche le flotteur de trop sortir, afin que ce dernier se retrouve arrêté à l’endroit précis où les trous s’alignent pour pouvoir enfiler la tige retenant les poutres.

Bertrand Dhelin ( 17/10/2005)

Laisser un commentaire

Fermer le menu