Magnum 21 : Kit de repliage pour les anciens modèles (avant 2006)

Magnum 21 : Kit de repliage pour les anciens modèles (avant 2006)

Depuis 2006, les trimarans Magnum 21 sont équipés d’un système facilitant le démontage. Qu’en est-il des anciens modèles ? Peuvent-ils bénéficier d’un tel système ?

La question

Je vois qu’il y a pas mal de Magnum 21 avec le vieux système, sans le démontage facile des flotteurs introduit en 2006.
Ce que je n’ai pas encore vu, c’est un kit de mise à niveau, ni de la part du constructeur, ni par un des nombreux bricoleurs. Y a-t-il des raisons pour lesquelles on ne pourrait pas remplacer les 2 poutres avant et arrière par des poutres identiques, mais plus longues, et installer le système de glissement des flotteurs comme sur les modèles 2006 ?

Danny D., juin 2006

Problème de parallélisme

Apparemment, sur nos anciennes versions, il y aurait un problème de parallélisme entre les poutres qui empêche toute modification par le chantier. J’ai demandé au chantier de me faire la modification, ils sont dans l’incapacité de la faire pour le moment.

Georges D.

Problème de parallélisme … Et pas qu’un peu !
Sur mon Mag, j’ai mesuré 14 mm d’entraxe de plus entre les tubes bridés sur le pont. Le plan de mon système de repliage « Swing-wing » étant à l’origine basé sur un parallélogramme régulier, il ne s’est pas replié!!!  Et c’est comme ça que je m’en suis rendu compte…

J’ai modifié la longueur de mes bras, d’abord en virtuel sur logiciel, puis en les recoupant réellement, jusqu’à ce que mon « faux parallélogramme » se replie correctement…

William m’a confirmé au téléphone avoir refait complètement le plan de pont du nouveau Magnum 21 afin que leur nouveau « bricolage » puisse fonctionner…

Phil R. (Winnie)

Correction du problème de parallélisme

Aujourd’hui même, j’ai été confronté au même problème. Le flotteur gauche ne pose pas de problème. Par contre, à droite, l’erreur de parallélisme est plus importante. Pour résoudre le problème, je me propose de faire une entaille dans le tube à une trentaine de centimètres du bout (ne pas scier la totalité du tube) et de créer un léger angle pour compenser l’erreur. J’ai rendez-vous chez un soudeur qui peut me faire une soudure aluminium. D’après lui, la soudure est fiable. Qu’en pensez-vous ?

Robert de T.

Des chassis de voitures de courses, de motos et de vélos sont réalisés en tubes d’alu soudés, c’est pas un problème.
Tout dépend de l’habileté du soudeur (si c’est un pro, ça devrait aller) et de la qualité de l’alu, car certaines nuances se prêtent mieux que d’autres à la soudure…
Encore une fois, si c’est un bon chaudronnier, il saura apprécier …

Marc S.

D’une part, le « léger » angle risque d’être trop important.
D’autre part, si j’ai bien compris, tu comptes faire une entaille transversalement à l’axe du tube… C’est un tube de 2,5 mm d’épaisseur, de mémoire… Tu risques d’avoir des effets de rétractation après soudure, encore pire qu’avec de l’inox…

Quand à la solidité mécanique après soudure, si ce n’est pas un tube en aluminium « qualité construction »… J’ai des doutes.
Pour info, j’ai installé sur mon repliage swing-wing du tube « construction » d’épaisseur 5 mm.

Phil R.

Je viens juste de parler avec quelqu’un qui travaille dans la métallurgie. Il m’a dit que ça pouvait se faire, mais qu’il faudrait mieux prendre du 5 mm d’épaisseur, puisque ce n’est pas la soudure qui risque de craquer, mais la surface juste à côté.

D’autre part, l’importateur en Belgique pense que ça pourrait devenir cher (plus de 1000 €) pour remplacer les poutres par des  exemplaires plus longs, et qu’il vaut mieux acheter un M21 neuf.

Dany D.

Suite aux autres renseignements reçus, je me dirige vers du tube alu de 70 mm de diamètre extérieur et 5 mm d’épaisseur. Je ferai souder les 2 bouts de tube au bon angle (!) et je manchonnerai à l’extérieur les tubes d’origine en les rivetant sur le tube intérieur de 70 mm.

En pratiquant ainsi, c’est le tube intérieur qui supportera l’effort et je prends moins de risque car il est plus épais.

L’atelier de soudure m’a confirmé que ce n’était pas la soudure proprement dite qui posait problème, mais bien la matière à côté de la soudure qui pourrait faire défaut.

Robert de T.

Poutrelles de fixation des flotteurs

Il est possible d’aménager 4 petites poutres pour placer les coques le long de la coque centrale comme sur la version 2006. On gagne du temps comme sur le 2006 mais on doit soulever. Compter +/- 200 euros.

Jean-Pierre Masquelier, distributeur pour Virusboats en Belgique

Fixation des poutres à baïonnette

J’ai juste modifié l’extrémité intérieure des tubes en y faisant une découpe en L pour les monter facilement et rapidement sur le bateau.
Avec les flotteurs fixés sur des supports sur la remorque, c’est déjà beaucoup plus rapide que de descendre les flotteurs du dessus du bateau, les poser par terre, ouvrir le coffre, etc …

Je n’ai pas cherché à faire un système type « 2006 » pour plusieurs raisons :

  1. je connaissais le problème de parallélisme des tubes fixes.
  2. les flotteurs et leurs brides ne se montent pas sur les bras « 2006 ».
  3. se pose le problème du montage des trampolines
  4. le fait de fixer les flotteurs directement sur la remorque réduit la largeur de l’ensemble, et ça m’arrange pour rentrer le bateau à la maison …

Pour l’instant, ma solution me convient. C’est vrai, il faut toujours être 2, mais la manipulation est nettement moins pénible car il n’y a plus besoin d’accéder au dessus du bateau avec les flotteurs à bout de bras.

Il reste cependant une solution pour adapter un « vieux » Magnum 21 en semi repliable « type 2006 »: avec du tube alu qui ait un diamètre extérieur juste inférieur au diamètre intérieur des bras (tubes de 80 mm)… à condition que le défaut de parallélisme ne soit pas trop important !!!

Marc S.

Adaptation réussie

Il y a un réel problème de parallélisme entre les poutres, lié à la coque. Les flotteurs peuvent se ramener facilement le long de la coque à bâbord, mais à tribord, c’est beaucoup plus difficile.
En retirant les trampolines, il faut essayer bateau par bateau. Dans les bons cas, les tolérances de fabrication font que c’est possible en forçant un peu.

J’ai réussi à le faire sur l’Odysséus depuis 2 mois, avec succès, grâce à l’aide du chantier. Donc, dans certains cas, c’est possible, mais en forçant un peu.

Le chantier  a été très coopérant, parce que j’avais accepté de prendre le risque. Mais comme ce n’est pas vrai pour tout le monde, il est difficile pour eux de s’engager.

Si vous arrivez à glisser facilement les flotteurs le long de la coque des DEUX côtés, c’est possible de le faire, en remplaçant alors les tubes par d’autres plus courts. Il faut faire d’autres petites modifications annexes mais c’est effectivement beaucoup plus pratique à l’usage.

Philippe M. (Odysséus tri), juin 2006

Test de faisabilité

Pour replier les flotteurs le long de la coque centrale, je m’y suis pris en 2 temps.
En premier, voir la faisabilité. En second, la réalisation.

Est-ce faisable, en raison de la petite différence de parallélisme des poutres, surtout à tribord (liée à la coque elle même) ?

J’ai commencé par déposer l’avant du flotteur, pour retirer le tube avant et démonter le trampoline. Ensuite, remonter la bride avant du flotteur en le décalant le plus possible vers l’intérieur. Refermer la bride sans trop la serrer.

Démonter la bride arrière du flotteur pour lui faire passer la vis intérieure et, en glissant l’ensemble du flotteur, passer les pontets d’accrochage des poulies de spi ou de génois.

Finir de rapprocher le flotteur de la coque, et refermer les 2 brides. Il faut un peu forcer la première fois, mais pas trop.

Si cette opération est possible, surtout à tribord, le repliage est possible.

2ème étape

Il faut se procurer 4 tubes de 65/70 cm environ, qui viendront, lors du transport, remplacer les tubes de navigation. Ils doivent dépasser de 25/30 cm environ.

Il faut refaire les trous comme pour les longs tubes et les numéroter pareillement.

Ensuite, il faut remplacer les vis des brides par des plus longues pour faciliter la fermeture des brides (le modèle 2006 a des vis plus longues).

Ensuite j’ai retiré la vis de maintien latéral interne de chaque bride, et les pontets de la poutre arrière qui gênent la translation.

Après action, selon la même procédure que pour l’essai. Cela fait 5 fois que je fais la manip depuis 2 mois sans problème.

Même tout seul, c’est très pratique.
Attention : très très bien serrer les écrous à oeil des brides pour le transport…

Philippe M.

Questions concernant la 2ème étape

Lorsque tu es seul et que tu retires la poutre pour mettre la poutrelle de 70 cm à la place,  est-ce que tu poses le flotteur par terre ou sur un support ? ou bien, est-ce que tu le tiens d’une main tout en intervertissant les poutres de l’autre ?

Réponse de Philippe : Je pose le flotteur par terre, sur un pare-battage plat.

Et comment fixe t-on les poulies de spi une fois retirés les pontets des poutres arrière pour pouvoir coulisser le flotteur ?

Réponse de Philippe : Les poulies de spi ou de gennaker tiennent sur une boucle enfilée sur le tube. C’est le même modèle que celle du point d’accroche de l’écoute de GV sur la bôme.
Si j’oublie de passer la boucle sur la poutre,  une simple boucle faite avec un bout fermé par un noeud de plein poing, ou 2 tours de bandes Velcro font l’affaire. Cela permet de régler ce point de tire selon les allures.

Laisser un commentaire

Fermer le menu