Tréteaux support pour montage flotteur

Tréteaux support pour montage flotteur

Constat : Les supports des flotteurs fixés directement sur la remorque ( type Raz’motte ou Chat en pagne.) évitent de devoir les hisser sur la coque centrale pour le transport. Mais on est toujours obligés de les porter à bout de bras pour les fixer à l’extrémité des tubes.

D’où l’idée de ne plus avoir à les porter pendant le montage ou le démontage.

FABRICATION des supports :

1 : Acheter deux tréteaux en frêne (surtout pas les premiers prix en sapin !.)

2 : Découper deux supports de flotteur (un AV et un AR) dans du contreplaqué ou assimilé d’épaisseur 16mm, après avoir relevé les profils AV et AR du flotteur, au droit des ferrures, sur des gabarits en carton.

3 : Recouvrir la tranche des découpes par agrafage de deux épaisseurs de moquette aiguilletée.

4 : Visser ces supports sur les tréteaux.

5 : Déplacer la fixation des compas métalliques afin que les tréteaux « écartent bien les jambes » (environ 50 cm entre traverses).

6 : Fixer deux roues par tréteau en raccourcissant les pieds correspondants de 3 cm environ (roues récupérées sur vieux barbecue en fonte, tondeuse à gazon électrique H.S., vieil enrouleur de tuyau d’arrosage, partant à la casse.).

UTILISATION des supports lors du montage :

1 : Disposer les tréteaux AV et AR près de la coque centrale, au droit de chaque poutre.

2 : Descendre le flotteur de la coque centrale et le déposer dans les tréteaux (ouf, le plus dur est fait)

3 : Monter les deux tubes alu dans les poutres de la coque centrale (enfiler bien sûr le trampoline dans le tube avant.)

4 : Grâce aux roues des tréteaux, déplacer le flotteur pour que ses ferrures de fixation viennent sous les extrémités des tubes (sol bitumé ou bétonné du parking bienvenu)

5 : Fixer les ferrures AV et AR du flotteur sur les tubes (10 à 15 cm à soulever, pas plus !).

Quel soulagement pour les bras ! (ça tétanise vite, un quadragénaire.)

On ne courre plus le risque de laisser tomber le flotteur par terre (le redressage des ferrures tordues, à coup de marteau , c’est tout un art !).

Philippe Rouard (Winnie) ( 01/06/2004)

Laisser un commentaire

Fermer le menu