Astus 20.1 : Coffres et couchettes cercueil dans la cabine

Astus 20.1 : Coffres et couchettes cercueil dans la cabine

Cinq matelots à bord

La petite dernière aura bientôt trois ans, la voilà prête à nous accompagner en randonnée cette saison.
Déjà qu’à quatre occupants l’été dernier, le bateau était bien rempli… Il va falloir s’organiser pour lui trouver une place pour dormir, et emporter sa part d’affaires : en plus des vêtements, gilet de sauvetage , nourriture et eau supplémentaire, elle nous a déjà informé qu’elle comptait emmener son doudou, sa poupée (la grande bien sûr), la pelle et le seau !

La solution choisie consiste à étendre le couchage jusque sous les bancs du cockpit à la manière des couchettes « cercueil » sur les petits monocoques. Comme cet espace était déjà utilisé pour le stockage des caisses de matériel, me voilà parti à bricoler des coffres « étanches » pour optimiser l’utilisation du volume inférieur.

Un puits de dérive étanche

Première étape : étanchéifier complètement le puits de dérive pour éviter les remontées d’eau dans la cabine et ne pas inonder mes coffres.

J’ai pu observer que lorsque la vitesse dépasse 12 noeuds, l’eau sous pression dans le puits de dérive remontait par les trous de passage des bouts de relevage.
Le chantier a depuis modifié la construction du puits de dérive et ce problème ne doit plus se poser sur les nouveaux modèles. Pour ma part, j’ai ajouté deux lattes de bois de chaque côté pour faire un toboggan qui évacue l’eau en trop vers le cockpit. J’ai fermé le tout par une plaque de plexiglas histoire de garder un œil dessus et de m’amuser à observer le phénomène.

On retire tout ce qui gène

Deuxième étape : retirer la marche et raccourcir son support en bois, pour ne pas entraver la largeur des couchettes cercueil.

Troisième étape : retirer l’équipet polyester posé d’origine par le chantier pour laisser le plus de place possible pour le passage des jambes. Idem pour les tiges filetées des brides de fixation des poutres qui sont raccourcies au strict nécessaire à coup de meuleuse.

La confections des coffres

Quatrième étape : réaliser 4 cadres en bois, ajustés aux formes du bateau, pour venir y fixer un sac réalisé en bâche étanche repliée.
De cette manière, même s’il y avait de l’eau dans les fonds, les affaires dans les coffres resteront bien au sec.

Pour maintenir ces cadres en place, j’ai seulement ajouté 2 cornières alu sur le devant et 2 pieds en bois maintenus de part et d’autre du puit de dérive par un morceau de latte alu recourbée. Le reste des cadres repose simplement sur le bordé et sur l’arrière du puits de dérive.
Ils ne sont pas fixés au bateau pour pouvoir être retiré facilement si besoin.

dernière étape : reposer la marche dans le sens longitudinal, en profitant au passage pour confectionner un anti-dérapant très accrocheur à base de résine et de sable fin.

Les coffres au pied de la descente bénéficient d’un rebord et d’un couvercle dont le rôle est multiple :

  • empêcher la pluie ou les embruns de pénétrer à l’intérieur.
  • supporter le matelas et le dormeur la nuit.
  • servir également de marche pour descendre dans la cabine

J’ai également taillé un morceau de planche pour terminer de fermer l’espace de couchage entre la couchette double et les coffres :

Deux fois plus de place

Par rapport à l’ancien système qui consistait à caler une caisse plastique à la place de chaque coffre, le volume utile de rangement a bien augmenté.
J’ai pu vérifier que l’on rentre le contenu de 2 caisses dans un seul coffre (le plus petit en plus). Je peux donc emporter autant d’affaires qu’avant, dans 2 fois moins de place !

Par contre, l’accès aux affaires du coffre arrière est moins pratique qu’avec la caisse que l’on pouvait facilement déplacer.
On l’utilisera donc pour les affaires peu utilisées, comme les réserves de vêtements et de nourriture des jours suivants.

Il suffit enfin de rajouter une caisse sur chaque coffre arrière, comme auparavant, pour augmenter le volume d’affaires et pouvoir partir à 5.

Jean-marc Schwartz ( 15/05/2006)

Laisser un commentaire

Fermer le menu