Astus 20.1 : Table de cockpit et de plage

Astus 20.1 : Table de cockpit et de plage

Une table facile et rapide à bricoler … et très pratique à l’usage.

Pour ne pas introduire de nouveaux objets encombrants dans le bateau, j’ai utilisé des parties déjà existantes :

  • la porte de la cabine pour faire le plateau de la table.
  • la planchette en bois fermant la couchette pour le pied de table.

Pour relier le premier au second, j’ai acheté 2 embases et un tube alu biconique. Ce dernier voit son diamètre se réduire à chacune de ses extrémités ce qui permet de les emboîter facilement et sans aucun jeu dans les embases adaptées.

Il n’y a plus qu’à fixer les embases sur le plateau et le pied, et le tour est joué.

Il existe des embases à encastrer dans un plancher. Je n’ai pas opté pour cette solution pour 2 raisons :

  • je rechigne à faire un grand trou au fond du cockpit, avec les soucis d’étanchéité possibles à la clé.
  • C’est pratique de pouvoir changer la table de place, du cockpit à la plage (vital à l’heure de l’apéro collectif « on the beach » !). Et même en restant dans le cockpit, il nous arrive souvent de nous déplacer pour rester à l’ombre du taud de soleil en fonction de la position de ce dernier.

La première fois que j’ai monté une telle table, j’ai fixé l’embase sur la face extérieure de la porte avec l’idée de manger sur la partie intérieure pour profiter du rebord et ne pas risquer rayer le gelcoat en coupant le saucisson.

Finalement, ce n’était pas vraiment une bonne idée. Primo, esthétiquement, c’est moyen. Secondo, le rebord n’est pas utile vu que le bateau reste stable même en navigation, pendant laquelle il nous arrive d’utiliser la table.
Et tertio, le gelcoat est résistant et ne souffre pas de cette utilisation (on est maintenant équipé d’une petite planche à découper pour le saucisson…).
L’embase a donc changé de côté au bout de quelques mois.

Sur mon bateau suivant, j’ai amélioré la technique de fixation qui est maintenant invisible lorsque le bateau est fermé par sa porte.

J’ai retiré les rivets de fixation de la grille d’aération à la perceuse puis j’ai fixé, à l’aide de boulons, une planchette en CP marine de 6mm sur laquelle est vissée l’embase.
L’ensemble s’avère un peu moins rigide qu’en vissant directement l’embase à travers la porte mais après une saison d’utilisation, je peux confirmer que c’est opérationnel et suffisamment solide.

La table n’est pas très grande (58 cm x 60 cm) mais suffisante (tout juste) pour y manger à 5.

Dernière chose, si vous voulez vous équiper d’un tel dispositif, sachez qu’il existe 2 types de matériaux proposés : alu anodisé ou métal chromé.
Le premier est 3 à 4 fois plus cher mais présente un aspect net qui dure dans le temps (c’est le cas de mon tube).
Le second est économique mais son état de surface s’altère rapidement en milieu marin (cas de mes embases).

Jean-marc Schwartz, août 2007

Cet article a 0 commentaires

  1. : Personnellement j’ai pris un tube de 60cm et on a arrive à mettre la table à l’intérieur de la cabine pour manger à 2. Mais il ne faut pas avoir envie de sortir de la cabine!

Laisser un commentaire

Fermer le menu