Mâter sans effort à l’aide d’un palan

… il faut accrocher le palan de grand-voile à la drisse de grand-voile (la drisse est fixe) et l’autre extrémité du palan sur l’anneau qui se situe à l’avant du bateau, et qui sert ensuite à fixer le gennaker.

Pour le mâtage, le palan doit être très largement « ouvert ». Il faut poser le mât sur son épaule, et une seconde personne est devant le bateau,et tire sur le palan pour le « refermer »;

Le mât monte tout seul. Il suffit de l’accompagner sur l’épaule, puis à bout de bras, en avançant dans le bateau.

Une fois le mât à la verticale, on doit tendre le palan relativement fort (comme si on bandait un arc), ce qui permet de fixer l’amure du foc sans effort. Une fois le foc fixé via l’enrouleur, on peut relâcher le palan et le mettre en place dans le bateau.

Seule précaution à prendre : éviter de réaliser cette opération avec un vent de travers. […].

Pour le démâtage, on réalise la même procédure dans l’ordre inverse.

Jean-Luc S. (Stich) ( 01/04/2004)

Laisser un commentaire

Fermer le menu