Astus 20.1 : Abris Decathlon T0+

Astus 20.1 : Abris Decathlon T0+

Difficile de trouver la tente idéale à installer sur les trampolines de l’Astus 20 : Il faudrait qu’elle soit suffisamment étroite, tout en s’ouvrant sur le coté, vers le cockpit.

L’abri T0+ proposé dans les magasins Decathlon, à mi-chemin entre la tente et l’abri pare-vent, répond à ces 2 contraintes.

Sa forme trapézoïdale inhabituelle permet malgré tout de s’y allonger pour y dormir (245 cm au plus long) tout en bénéficiant du confort du trampoline et d’une largeur généreuse (110 cm).

L’ensemble s’adapte parfaitement et rapidement sur le trampoline. Les quatre pieds de la tente débordent tout juste des poutres et du flotteur, ce qui permet de caler naturellement la tente.
Il ne reste plus qu’à fixer les deux pieds avant sur les poutres et les deux pieds arrière à l’aide d’un bout faisant le tour du flotteur pour venir ensuite se fixer sur les poutres. L’abri est alors fermement maintenu.

L’ouverture vers le cockpit est bien agréable et permet de séjourner dans l’abri en continuant de profiter de la vie qui s’organise dans le cockpit.
Le taud de soleil vient tout naturellement recouvrir l’avancée en débord de l’abri. En cas de pluie, on profite alors d’une vaste zone abritée pour prendre le repas, s’amuser et se reposer.

Les enfants, pourtant fans de la cabine, ont tout de suite adopté cet espace convivial, et veulent y dormir lors de nos prochaines randonnées…

Autres atouts de ce modèle, un prix (19 euros) aussi mini que l’encombrement replié (38 cm de long par 12 de diamètre) et le poids (2 kg).

Quelques bémols tout de même, dus au fait qu’il s’agit d’un abri et non d’une vraie tente :

  • ses coutures ne sont pas prévues pour rester parfaitement étanches en cas de forte pluie.
  • sa forme arrondie derrière et plate en façade convient bien lorsqu’on l’installe dos au vent comme coupe-vent. Qu’en sera-t-il lorsqu’elle prendra un fort vent de face sur le bateau ?
  • en l’absence de chambre, on peut s’attendre à de la condensation à l’intérieur durant la nuit.
  • pas de moustiquaire pour rafraichir la tente sans risquer de se faire dévorer.

Pour le montage à bord, il n’est pas très pratique d’enfiler les arceaux dans les goussets prévus. Pour se faciliter la vie, on peut, lors du démontage, les laisser dedans et à profiter des ouvertures régulières dans les goussets pour replier les arceaux à ces endroits. On obtient alors une tente repliée plus encombrante (1 mètre de long environ sur 6 cm de diamètres) mais extrêmement simple et rapide à monter.

Mais à l’usage, l’option la plus pratique consiste à descendre à terre pour monter la tente, puis de la porter à bord pour la fixer sur les trampolines.
L’intérêt de ces tentes est qu’on peut les monter avant le soir car elles ne gênent pas dans le cockpit et elles sont très pratiques pour y déposer plein d’affaires au sec, comme les sacs de vêtements par exemple.   

Jean-Marc Schwartz ( 29/03/2006)

Laisser un commentaire

Fermer le menu